Tous les utilisateurs de smartphone ont déjà cliqué sans le faire exprès sur une publicité affichée sur son téléphone. Pour éviter ce genre d’incident pénible, Google annonce que, désormais, ses publicités ne s’ouvriront plus — ou moins — quand des clics accidentels seront repérés.

adword clic accidentels

Désormais présente dans les navigateurs mobiles, les applications ou les jeux, il est difficile d’échapper aux publicités et encore plus de ne pas cliquer dessus par erreur. Il faut dire que l’affichage de ces bannières ou de ces applications promotionnelles peuvent parfois arriver par surprise. Bien conscient de la frustration que cela peut engendrer sur l’utilisateur (selon certaines études évoquées par Google plus de 50 % des clics sur ces publicités sont accidentels) et des frais supplémentaires que cela peut engendrer pour les annonceurs, Google vient d’annoncer que le comportement de l’affichage de ses publicités a changé.

Trois modifications ont été apportées au comportement des publicités mobiles de Google. La première concerne l’affichage des publicités sous forme d’image. Désormais, un clic sur les bords de l’image n’ouvrira plus la pub. Il faudra cliquer plus au centre pour visiter le site de l’annonceur où pointe l’image. Cela permet aux utilisateurs de pouvoir scroller ou de cliquer sur un contenu annexe à l’image sans avoir à ouvrir la publicité par mégarde.

La seconde modification concerne l’affichage d’interstitiel pour la promotion d’applications. Désormais, un clic sur l’icône de l’application, toujours situé près de la croix permettant de fermer la publicité, n’enverra plus l’utilisateur directement sur le Play Store. Google indique qu’il faut cliquer sur le bouton call-to-action (le bouton installer en fait) pour se rendre sur la boutique d’application.

Dernier point, les publicités affichées sur l’écran de l’utilisateur ne réagiront plus au clic avant un certain délai. Plus précisément, Google précise que « les publicités pourront devenir cliquables après avoir été affichées pendant une courte période ». Et ce, de façon à donner assez de temps à l’utilisateur pour prendre conscience qu’il s’agit bien d’une publicité et éviter un clic accidentel.

Google semble conscient que ces modifications, qui sont déjà actives depuis quelque temps, ne vont pas sans faire grincer les dents de certains annonceurs. Google précise que ces modifications ont toutefois déjà eu des effets bénéfiques. Selon le billet de blog mis en ligne la semaine dernière, le taux moyen de conversion a augmenté de 15 % depuis la mise en place de ces changements et cela permet de rendre les publicités plus efficaces. Google indique également que les clics accidentels évités vont permettre aux annonceurs d’économiser de l’argent qu’ils pourront réinvestir dans de nouvelles campagnes plus efficaces. Ce ne sont pas les utilisateurs qui vont s’en plaindre en tout cas.