Google semble vraiment vouloir s’investir sur le marché du smartphone. Après la présentation du Pixel et Pixel XL cette semaine, le géant prépare déjà l’avenir et voudrait concevoir ses propres processeurs.

sundar-pichai-google-io-2016-tensor-processing-unit-tpu

Sundar Pichai présentant les TPU à Google I/O 2016

Cette semaine, en annonçant toute une gamme de produits, dont le Pixel et le Pixel XL, directement sous la marque Google et en insistant que ces appareils étaient madebygoogle, la firme a voulu montrer qu’elle devait maintenant être considérée comme un fabricant à part entière. Dans un entretien avec Bloomberg, Dave Burke, vice-président en charge d’Android chez Google, explique que la conception du Pixel a commencé à l’automne 2015 et que la différence avec un Nexus est justement l’implication de Mountain View dès le début du développement.

 

Le prochain Pixel déjà aperçu

La conception de smartphone Pixel ne devrait d’ailleurs pas s’arrêter là puisque Dave Burke aurait déjà vu des photos prises par l’appareil d’un prochain mobile de la marque qui devrait sortir l’année prochaine. C’est justement une chose qui aurait été impossible du temps des Nexus où l’implication de Google commençait beaucoup plus tard dans la vie du projet.

 

Google prochain sujet de tourmente pour Qualcomm ?

Jusqu’à présent, les smartphones Nexus étaient donc surtout conçus par le fabricant partenaire choisi par Google, ce qui a mené cette gamme à intégrer une vaste variété de processeurs, même si la majorité des modèles avaient une puce Qualcomm. On se souvient par exemple du Google Galaxy Nexus fabriqué par Samsung avec une puce Texas Instrument qui sera abandonné par son concepteur deux ans plus tard.

 

Une puce ARM en préparation chez Google

Pour maîtriser de bout en bout la conception et la production de ses smartphones, Google voudrait, dans les années à venir, commencer à concevoir ses propres puces ARM. C’est le chemin qu’ont déjà pris Apple et Samsung qui aujourd’hui proposent des performances équivalentes, si elles ne sont pas meilleures, aux solutions de Qualcomm tout en ayant un contrôle complet de la technologie et des pilotes utilisés (souvent la cause d’un manque de suivi logiciel d’un appareil). C’est une nouvelle fois Dave Burke qui déclare à Bloomberg que de plus en plus de composants seront conçus par Google (comme l’Android Sensor Hub), avec le processeur en ligne de mire.

 

Les rumeurs avaient vu juste

Ce n’est pas la première fois qu’on entend parler de la conception d’une puce mobile par Google, en novembre dernier le géant cherchait déjà un partenaire fondeur comme TSMC pour fabriquer les puces. Une offre d’emploi concernant un architecte de puces multimédia avait également été publiée en 2015. Enfin, on se rappelle de la présentation à Google I/O du TPU (Tensor Processing Unit), une puce conçue par Google pour ses data centers qui permet d’améliorer les performances dans le cadre du machine learning.

À lire sur FrAndroid : Google Pixel : ce n’est pas Apple qui va souffrir, mais certainement Samsung