Google annonce un changement fort de politique concernant les extensions de Google Chrome. Le Web Store sera bientôt obligatoire.

Comment faire passer un changement de politique qui va limiter les possibilités de l’utilisateur ? En invoquant la sécurité bien sûr ! Google applique parfaitement cette recette avec sa dernière annonce.

Le problème est bien réel : les utilisateurs de Google Chrome peuvent se retrouver avec des extensions malveillantes ou tout simplement indésirables, à cause de l’installation assez simple en dehors du Chrome Web Store, qui ne demande souvent qu’un clic de l’utilisateur. Ce clic peut être maquillé derrière un lien quelconque qui peut tromper l’utilisateur.

Cette publicité cache un lien pour installer une extension

Le Chrome Web Store devient obligatoire

Google annonce donc son intention de tout simplement supprimer les installations en dehors de sa boutique officielle : « À terme, les utilisateurs pourront seulement installer des extensions depuis le Google Chrome Web Store ».

Cette nouvelle politique sera appliquée en trois étapes :

  • depuis le 12 juin, l’installation d’une nouvelle extension hors du Web Store est impossible, et le lien d’installation redirige vers le Web Store ;
  • à partir du 12 septembre, l’installation d’extensions anciennes ou nouvelles redirigera vers le Web Store ;
  • à partir de décembre 2018, Google Chrome 71 supprimera l’API d’installation en dehors du Web Store.

Google invite donc les développeurs à dès aujourd’hui modifier leurs sites web pour ajouter des liens de téléchargement vers le Chrome Web Store.

Android pourrait-il suivre ?

Avec ce changement, Google se referme une nouvelle fois un peu plus sur son écosystème et son interface. Pour le moment, Android laisse facilement aux utilisateurs la possibilité d’installer des applications depuis d’autres boutiques d’applications, concurrentes du Play Store, voire même installer des fichiers APK directement.

Google pourrait-il bientôt utiliser l’argument du renforcement de la sécurité, qui serait là aussi légitime, pour restreindre l’accès aux applications sur Android ? Aucune annonce de Google de permet de l’affirmer pour le moment, mais le changement de politique de Chrome ouvre cette voie.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android