Si HTC n’a pas pu proposer jusqu’à présent ses tablettes sous Honeycomb, c’était principalement à cause de deux problèmes : l’incompatibilité avec les processeurs Qualcomm et le temps d’adapter l’interface du constructeur à ce nouveau type d’appareil.

HTC possède à l’heure actuelle une seule tablette sous Android : la Flyer. Son format de 7 pouces est souvent considéré par beaucoup comme un gros smartphone. Par conséquent, le fait qu’elle ne soit que sous Android 2.3 (Gingerbread), qui est selon Google un système d’exploitation pour mobiles, n’est un problème qu’à moitié . Même le fameux HTC Sense 2.1 pour tablette est très inspiré pour les smartphones, car on a l’impression d’avoir la version 3.0 avec quelques optimisations pour couper l’écran en 2 parties en mode paysage. En revanche, ceux qui souhaitent une réelle expérience tablette patientent depuis la sortie, pour qu’Android 3.2 soit déployé.

Les versions Android 3.0 et 3.1 ne pouvaient pas être envoyées sur la tablette, car seul le processeur nVidia Tegra 2 était supporté. Mais dans la dernière version du système, tout est maintenant corrigé. HTC souhaite également se différencier de la concurrence et ne pas proposer une énième tablette sous Honeycomb. Pour cela, l’utilisation d’un stylet et la personnalisation de l’interface sont des voies vers lesquelles HTC s’est engagé.

En parallèle de la tablette de 7 pouces, nous savons que le taïwanais prépare un modèle de 10 pouces, sous le nom Puccini. Elle est réservée pour l’instant pour l’opérateur américain AT&T, mais il ne fait aucun doute, qu’elle arrivera dans d’autres pays et même sans aucun lien avec un opérateur. Si HTC privilégie cette fois-ci le marché américain, c’est parce que la Flyer a d’abord fait ses premiers pas sur le sol européen, avant d’arriver plusieurs semaines plus tard en version 4G chez Sprint. Les rumeurs sur cette tablette indiquent des caractéristiques similaires à ce que l’on peut trouver sur le marché : double-coeur, 1 Go de RAM…

PocketNow vient de réussir à mettre la main sur les premières captures d’écran de l’interface personnalisée sous Honeycomb (on ne sait pas encore si elle se nommera Sense). On remarque que les boutons virtuels ont été modifiés, mais semblent avoir les mêmes fonctions. On notera tout de même l’ajout d’un quatrième en forme de stylo, ce qui confirmerait l’utilisation du stylet.

Au niveau du lanceur d’applications, on retrouve ce qui se fait sous Sense : reprendre en grande partie l’interface de Google, en y ajoutant trois onglets : Toutes les applications, celles utilisées fréquemment et enfin celles qui ont été téléchargées.

Pour ce qui est du clavier, le même design des boutons est repris, avec en mode paysage l’affichage du pavé numérique en supplément. HTC pense donc que les gens souhaitent avoir la même expérience que sur un ordinateur dans ce domaine. Est-ce le bon choix ? Un test permettra de valider ou non cette orientation.

Au niveau du menu des options, on voit bien la rubrique Pen et confirme à nouveau la présence d’un stylet. Pour ce qui est du thème, c’est exactement le même que sous Sense, avec les fameuses icônes colorées. Le constructeur espère ainsi ne pas déstabiliser les utilisateurs ayant déjà un smartphone.

Le dernier écran est celui de la configuration de la tablette au premier démarrage. Les couleurs du thème holographique sont ici délaissées, ce qui devrait tout de même séduire davantage le grand public. En revanche, on notera que l’heure et l’icône de la batterie conservent ce coloris. Est-ce définitif ?

HTC a clairement voulu adapter son interface Sense sur les tablettes. On reconnaît bien les différentes applications qu’il y a sur les modèles et notamment la Flyer.

Mais on sait que Honeycomb n’est pas toujours optimisé. Généralement les smartphones HTC sont moins performants aux benchmarks lorsqu’ils sont sous Sense, car c’est un vrai écosystème qui est proposé. Est-ce que cela ne nuira pas sur une version d’Android encore loin de la maturité ?

Pensez-vous que c’est une bonne direction à prendre ? Ce thème va-t-il séduire le grand public ?

Source : PocketNow