Huawei a admis utiliser plusieurs sources d’approvisionnement pour les composants des Huawei P10 et P10 Plus. Les performances des appareils peuvent ainsi varier selon les composants intégrés.

De nombreux utilisateurs des Huawei P10 et P10 Plus se sont rendu compte qu’ils obtenaient des performances différentes, en particulier concernant la mémoire et le stockage, selon les exemplaires.

Huawei a répondu officiellement à nos confrères d’Android Authority et confirme que le fabricant s’approvisionne chez plusieurs fournisseurs et avec plusieurs composants, ce qui signifie qu’un Huawei P10 n’aura pas exactement les mêmes composants qu’un autre.

Par exemple, si le Huawei P10 est toujours équipé de 64 Go de stockage pour le modèle européen, ce stockage peut utiliser les technologies UFS 2.0, UFS 2.1 ou eMMC 5.1 selon les fournisseurs, ce qui implique des changements majeurs de performances et de fiabilité. Concernant la mémoire vive, le Huawei P10 pourra utiliser de la LPDDR3 ou de la LPDDR4 qui consomme moins.

Un Huawei P10 en eMMC 5.1 à gauche, en UFS 2.x à droite

Le problème ici est que le choix de Huawei se traduit par des différences de performances visibles. Un stockage en eMMC 5.1 sur un smartphone vendu à 600 euros en France est inexplicable en 2017 et la marque devrait s’assurer d’au moins intégrer des puces en UFS, que ce soit de l’UFS 2.0 ou 2.1.

 

Une pratique habituelle dans l’industrie

Pour les fabricants de smartphones, l’une des grandes problématiques à résoudre lors de la sortie d’un appareil très attendu est l’approvisionnement des composants nécessaires à sa fabrication.

Lorsqu’un fabricant ne parvient pas à se procurer un nombre d’exemplaires suffisant d’une puce, il doit parfois faire appel à un second fournisseur. On l’a encore vu très récemment chez Apple qui a choisi d’intégrer des modems Intel en plus des modems Qualcomm dans certains modèles d’iPhone 7. On se souvient également que les fournisseurs de batteries de Samsung étaient au centre des investigations concernant les problèmes du Galaxy Note 7.

La différence avec Huawei est que les fabricants s’assurent habituellement d’un niveau de performances équivalent entre les différents modèles de leur appareil. Dans le cas du P10 et du P10 Plus, le client ne peut pas savoir avant d’acheter son smartphone sur quels composants il tombera, et cela pourra ce traduire par un smartphone moins puissant que prévu.