Nous avons pu prendre en main le Huawei P20 Pro pendant quelques minutes lors d’un événement spécial. Voici nos premières impressions sur le nouveau haut de gamme du constructeur chinois.

Après avoir sorti le Huawei P20 Lite en catimini la semaine dernière, le constructeur chinois vient officiellement de présenter au monde entier ses nouveaux smartphones haut de gamme. Les Huawei P20 Pro et P20 sont officiels !

Nous avons eu l’occasion de prendre en main le Huawei P20 Pro lors d’un événement dédié, et pouvons donc dès à présent vous donner nos premières impressions sur le plus évolué des smartphones de la marque qui inclut désormais 3 capteurs photo différents à l’arrière… mais à quelle fin ? Réponse ici même !

Oui, le Huawei P20 Pro a bien une encoche

Passons tout de suite sur le point le plus évident, que tout le monde remarquera en premier : à l’image du P20 Lite, et en accord avec toutes les fuites vues sur le smartphone, le Huawei P20 Pro a bien une encoche en haut de l’écran.

Selon les dires de Huawei, celle-ci est présente non seulement afin de suivre la tendance, mais aussi permettre l’inclusion du scanner d’empreintes en bas de l’écran tout en gardant un ratio étendu. Il s’agit d’une dalle OLED de 6,1 pouces de diagonale pour un ratio 18,7:9 supportant une définition maximale en 1080p.

Première star du show, cet écran n’a pas déçu avec des couleurs paraissant à l’œil nu vibrantes et bien calibrées. Reste que nous avons pu constater un « rainbow effect » assez prononcé lorsque la dalle est observée sur les côtés, ce qui est un défaut commun des dalles OLED tendant à laisser penser qu’il ne s’agit pas non plus d’une dalle premium.

Ça n’a rien de choquant en soi cela dit, d’autant qu’il n’apparaît qu’en des angles où personne n’utilise son smartphone de la sorte. Notez que si vous n’aimez définitivement pas l’encoche, EMUI 8.1 permet de la faire disparaître en affichant le haut de l’écran en noir, ne laissant apparaître que les icônes des notifications. L’interface reprend alors le même arrondi que le bas du téléphone, rendant le tout totalement transparent.

Triple capteur photo avec module principal de 40 mégapixels

Voilà qui aura fait couler de l’encre sur ces dernières semaines. Le Huawei P20 Pro est bien équipé d’un triple capteur photo dont le module principal est de 40 mégapixels.

Plus précisément, le premier module est un capteur monochrome de 20 mégapixels couplé à un objectif ouvrant à f/1.6. Vient ensuite ce fameux capteur de 40 mégapixels, dont l’objectif ouvre à f/1.8 et qui dispose de la technologie Light Fusion promettant de fusionner 4 pixels en un pour obtenir 4 fois plus de lumière. Enfin, le troisième et dernier capteur est de 8 mégapixels, est telephoto et dispose d’un objectif ouvrant à f/2.4.

Pourquoi une telle configuration à 3 capteurs ? Pour réussir, grâce à l’intelligence artificielle et quelques astuces logicielles, à offrir une ouverture progressive de f/1.6 à f/2.4 ainsi qu’un zoom fois 5 sans perte.

Quitte à rester dans le chiffre et le matériel, le Huawei P20 Pro dispose également comme il se doit d’un autofocus laser, d’un capteur de température de couleur ambiante et d’un flash. À l’avant, nous avons le droit à un capteur de 24 mégapixels à lentille ouvrant à f/2.0

Un monstre de photo

Nous avons pu tester le Huawei P20 Pro en deux temps, toujours en temps limité : dans des conditions imposées par la marque, mais aussi dans nos bureaux. Sur ces deux prises en main, une chose est sûre : le Huawei P20 Pro aura réussi à nous impressionner.

Son zoom x5 a beau faire une tambouille entre l’objectif telephoto et la découpe du capteur 40 mégapixels, le résultat est impressionnant : malgré ma tremblote naturelle, et qu’importe les conditions, la photo sortie est d’une très bonne netteté avec une balance de couleurs très bonne. Par ailleurs, comme sur le Huawei Mate 10, l’intelligence artificielle aide ici l’appareil photo à définir les meilleurs réglages en analysant la scène parmi 19 préconfigurations.

Nous avons également pu tester un nouveau mode nuit capable de profiter pleinement de l’objectif à lentille ouvrant à f/1.6 avec une sensibilité ISO de 51 200. Dans une pièce intégralement plongée dans le noir, le capteur du Huawei P20 Pro était capable de repérer et faire ressortir une fresque blanche au loin. Si les conditions dictées par le constructeur sont ici optimales, il n’empêche que les capacités de l’appareil étaient impressionnantes et supérieures à ce que l’œil humain peut voir : on a hâte de tester tout cela plus avant.

Le mode portrait s’améliore également avec la simulation d’un éclairage studio. Ce mode offre sensiblement les mêmes performances qu’un iPhone d’aujourd’hui. Le plus impressionnant restera pour moi la détection améliorée des contours d’une personne et… de ses doigts, aussi bête que cela puisse paraître. L’effet était en tout cas très naturel et rarement mis à défaut lors de cette première prise en main.

Ralenti à gogo et rapidité garantie

Si les premières photos que nous avons prises nous ont convaincus, nous n’avons hélas pas eu le droit de les conserver pour vous montrer nos résultats. Malgré tout, nous pouvons au moins parler de l’expérience d’utiliser cet appareil photo.

Avec une vitesse d’obturation de 0,3 seconde, une chose est sûre : le Huawei P20 Pro ne nous aura jamais vraiment fait attendre avant de nous laisser prendre une photo. De plus, vous pouvez évidemment attendre les modes habituels de la marque comme le mode Pro ou le mode noir et blanc. L’appareil promet un temps d’exposition jusqu’à 8 secondes, en photo comme en vidéo.

Une nouveauté est d’ailleurs à voir du côté de la vidéo avec l’intégration d’un ralenti à 960 fps qui s’active manuellement. Si nous doutons toujours de l’intérêt de cette technologie, il est tout à fait possible de passer à 240 ou 320 fps au choix, ce qui donne par ailleurs la possibilité de modifier post-capture l’action ralentie.

L’appareil photo est très convaincant, même à l’avant, mais l’interface de l’application photo l’est un peu moins sur ce premier contact. Elle semble nous noyer dans les options, faisant que l’on pourra passer à côté de ses capacités ou prendre trop de temps pour trouver cette fonctionnalité particulière que l’on recherche. Une option que l’on ne trouvera pas est une quelconque forme de copie d’animojis : on est loin de s’en plaindre.

Évolution douce d’EMUI et des performances

Attendiez-vous plus qu’une énorme évolution sur la photo pour le Huawei P20 Pro ? Ce n’est pas vraiment à l’ordre du jour. EMUI passe en version 8.1 pour accueillir Android 8.1 Oreo, mais les changements qu’intègre cette nouvelle version ne sont pas énormes.

Nous avons déjà parlé du fait de cacher l’encoche, mais la galerie photo évolue également. Elle profite désormais de l’intelligence artificielle pour vous aider à retrouver un cliché particulier, en recherchant « chien » ou « selfie de 2016 » par exemple à l’image… de Google Photos en vérité, qui fait cela depuis très longtemps. L’avantage de la galerie Huawei est de réaliser ses recherches en local et de n’envoyer aucune idée à un quelconque serveur ce faisant.

Pour les performances du téléphone, on pourra compter sur un SoC Kirin 970 couplé à 6 Go de RAM. Ce dernier a déjà fait ses preuves comme l’un des meilleurs processeurs de fin 2017, et devrait toujours tenir la route sur ce début d’année. Petite déception : le Bluetooth 5.0 n’est toujours pas à l’ordre du jour, seul le 4.2 est ici intégré.

Reste que ce Huawei P20 Pro sera équipé d’un espace de stockage de 128 Go par défaut et d’une large batterie de 4000 mAh supportant la Huawei Supercharge. Notons que le capteur d’empreintes à l’avant peut reconnaître les gestes, faisant qu’il est possible de totalement cacher les boutons de navigation pour ne se servir que de celui-ci.

Un design tout en arrondi avec un air de déjà-vu

Une aussi large batterie pourrait rendre le téléphone épais, mais ce n’est pas vraiment le cas : il ne fait que 7,8 millimètres d’épaisseur. Du moins, si l’on ne compte pas les capteurs arrière qui sont particulièrement protubérants.

Personne n’est dupe : le design ressemble bien, à première vue, à un iPhone X, particulièrement avec ce placement des capteurs. Selon Huawei, c’est en vérité inévitable : si ces capteurs sont placés de la sorte, c’est tout simplement car les composants internes prennent la place du centre. Voilà qui pourrait expliquer cette tendance d’ordre général sur le marché.

Pour se démarquer sur le design, le constructeur chinois compte donc sur son capteur d’empreintes à l’avant et des arrondis très travaillés. Il est vrai qu’en main, le Huawei P20 Pro est particulièrement agréable. Il semble que les ingénieurs de l’équipe ont passé énormément de temps à théoriser sur tous les petits arrondis aussi bien des tranches que de la face avant : ça se ressent, et c’est plaisant.

Le téléphone a également un poids assez léger qui est aussi très bien réparti. De fait, il donne une impression de solidité tout en étant simple à garder en main. Ne nous reste plus qu’à en voir les coloris dégradés, que nous n’avons hélas pas pu prendre en main.

On s’en frotte les mains… et les yeux

Qu’on se le dise : le Huawei P20 Pro nous a fait une très bonne première impression. Il doit toutefois cela en majeure partie à sa qualité en photo, qui était tout simplement impressionnante lors de ce premier aperçu. Reste qu’il s’agit-là d’un environnement relativement contrôlé, et que nous n’avons pas pu récupérer les photos pour les observer sur un écran plus large et calibré pour l’analyse.

En dehors de tout cela, le Huawei P20 Pro s’équipe d’un design efficace qui cherche non seulement à plaire aux amateurs de scanners d’empreintes, mais aussi aux détracteurs des encoches. Le maître-mot de l’expérience du téléphone est assez simple : le choix. « On laisse libre l’utilisateur de décider » est probablement la phrase revenant le plus en parlant d’EMUI 8.1. Quant à ses performances, nous n’avons aucune raison de nous inquiéter du couple Kirin 970 / 6 Go de RAM.

Si les deux points les plus importants pour le grand public sont l’autonomie et la photo, alors ce Huawei P20 Pro semble avoir tout ce qu’il faut pour lui… sur le papier. Une chose est sûre : il aura réussi sa première impression et donne vraiment envie de le tester dans ses moindres recoins.

C’est évidemment ce que nous allons faire dans les prochains jours ! Restez donc branchés sur FrAndroid pour retrouver notre test complet des Huawei P20 Pro, P20 et P20 Lite !

Notre prise en main vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Galerie photo