WebOS, c’est un peu le revenant de ce CES. LG ne s’est pas démarqué lors du salon américain sur le terrain de la téléphonie mobile, préférant déployer ses forces du côté d’un petit accessoire connecté, le LifeBand Touch, et surtout, en mettre plein la vue sur le segment de la télévision. De la 4K certes, mais aussi un écran intelligent tournant sous webOS, le système d’exploitation initialement sorti sur des smartphones Palm. Un temps que les moins de vingt ans…

TV LG webOS

La résurrection de webOS passera, chez LG, par l’univers de la télévision. Un peu d’histoire : webOS, à l’origine et aux alentours de l’année 2010, vivait ses courtes heures sur les appareils de la marque Palm, notamment sur les smartphones de la gamme Pre. Devant les difficultés financières de la firme, webOS est passé entre les mains de HP qui, a son tour, a laissé la place à LG, dont le rachat de l’OS a été annoncé au début de l’année 2013. Le Coréen n’avait pas caché ses ambitions de lancer une Smart TV équipée de ce fameux webOS, laquelle a été dévoilée lors du CES 2014.

L’écran de la Smart TV sous webOS de LG ressemble à tous les autres, puisqu’il s’agit là d’un écran plat d’une cinquantaine de pouces, pour l’appareil présenté, et contrôlable depuis une télécommande à contrôle gestuel qui rappellera aux amateurs la Wiimote. Grâce à cette télécommande/manette dépourvue de pavé numérique – il faudra s’habituer – l’utilisateur déplace un curseur sur son écran. L’idée n’est pas mauvaise, même si la vitesse de déplacement dudit curseur demandera quelques réglages afin d’obtenir toute la précision nécessaire.

LG webOS

Des cartes accessibles partout

Quelle est la particularité de webOS sur les téléviseurs ? Comme sur les smartphones de Palm, les fameuses cartes propres à l’OS. Et contrairement aux Smart TV que l’on connaît actuellement, elles ne nécessitent pas de retourner vers un menu caché dans les tréfonds du téléviseur : elles peuvent apparaître à tout moment, et affichent notamment les dernières applications ouvertes ainsi que des suggestions, sous formes de bandes ultra-colorées et très identifiables. C’est ce que LG nomme le Live Menu, et qui regroupe aussi bien des applications que des réglages standard propres à tous les écrans de TV. Tout est accessible au même endroit : à priori, ce n’est pas une mauvaise idée en soi.

LG WebOS

LG a implémenté à sa Smart TV sous webOS, un assistant d’utilisation assez cartoon, un BeanBeard qui surgit un peu partout lorsque des difficultés se posent ; pour afficher ses suggestions, il suffira de secouer la télécommande. Des suggestions sont également de la partie pour ce qui concerne les contenus à regarder, par exemple dans le domaine de la VoD. Évidemment, la question qui se pose est celle de la plateforme d’applications à télécharger, puisque LG devra proposer un catalogue fourni à ses clients pour les convaincre de se lancer dans l’aventure.

LG WebOS

Soyons honnêtes : webOS sur des TV, ce n’est pas la révolution de la télévision, mais une amélioration du confort d’usage, là où les Smart TV que nous connaissons disposent d’une énorme marge de progression en termes d’ergonomie. C’est en tout cas l’ambition affichée par la marque qui, par la voix d’In-kyu Lee, responsable de la division TV chez LG Electronics, assure : « La beauté de webOS vient de ce qu’il offre une grande liberté tout en étant très facile à utiliser. Nous sommes convaincus que nos clients trouveront la navigation, l’exploration et le switch entre différentes formes de contenus sur webOS réellement appréciable et non frustrant. »

Pas encore sûr que LG atteigne pleinement cet objectif, mais force est de constater que l’amélioration de la navigation sur les Smart TV est en route, et que la pierre apportée à l’édifice par webOS fera à coup sûr partie des plus efficaces. Ce qui, pour cet OS au destin ballotté depuis maintenant cinq ans, reste une victoire en soi, d’autant plus que, selon la promesse de LG, plus de 70 % des Smart TV de la marque passeront à webOS en 2014. Rendez-vous est pris.

LG WebOS

Rappelons tout de même qu’en marge de LG, certains constructeurs tels que Philips dévoilent leur intention d’adapter Android à des écrans de télévision.