On  s’attendait à des surprises de la part de LG, et avec l’annonce de son LG G5, nous n’avons pas été déçus. Le constructeur coréen a dévoilé un nouveau smartphone haut de gamme ambitieux et innovant. Voici nos premières impressions à son sujet une fois en main.

LG-G5-9

Notre prise en main vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Cela n’aura pas échappé à ceux qui ont regardé la conférence de presse de LG, le G5 est complètement différent de ce que l’on a pu voir jusqu’à présent chez le constructeur. À commencer bien entendu par son design, qui tranche complètement avec ce à quoi LG  nous avait habitués. Première nouveauté de taille, le G5 est intégralement recouvert de métal. Ce métal rend la prise en main très agréable. Mais son toucher est très différent de ce à quoi Huawei ou HTC proposent. C’est un métal qui semble « léger » au toucher, plus proche de la coque du G3 que du toucher « brut » d’un HTC One M9, par exemple.

LG-G5-20

Une ergonomie totalement revue

La prise en main est pour autant très bonne. Avec ses dimensions de 149,4 x 73,9 x 7,7 mm et son écran de 5,3 pouces, il ne fait pas trop imposant en main. Les tranches, également en métal, sont arrondies et ne coupent pas les doigts quand on approche des bords de l’écran. L’écran, justement, est légèrement bombé. Il est par ailleurs très beau à regarder avec une très belle luminosité. Certains lui reprochent de ne pas occuper une surface suffisante (ratio) de la façade de l’appareil : honnêtement, cela ne m’a pas choque à la découverte de ce G5.

LG-G5-21

Puisque l’on est dans les points de design, il faut noter que LG a modifié l’emplacement des boutons physiques. Les boutons de volume prennent maintenant place sur la tranche gauche. Leur toucher n’est d’ailleurs pas fantastique. Le bouton Home, lui, est resté sur le dos de l’appareil. Contrairement aux appareils de Huawei, ce bouton rond est cliquable. Il est d’ailleurs un peu petit. Déstabilisant quand, comme moi, on vient d’un Nexus 6P, par exemple.

LG-G5-2

LG-G5-27

Un design “unibody”, mais une batterie amovible

Mais ces quelques points de détails ne sont rien face à la plus belle originalité conçue par LG : la batterie amovible. Pour la première fois, un smartphone haut de gamme dispose à la fois d’une coque en métal et d’une batterie amovible. Pour enlever cette dernière, il faut donc appuyer (assez fort) sur un petit bouton situé sur la tranche gauche du téléphone pour libérer le bas du G5.

LG-G5-15

Ce module – puisqu’il s’agit bien de cela – comprend alors une batterie jaune fluo qu’il est possible de retirer du module pour la remplacer par une autre, pleine. Ce module du bas est presque invisible au premier coup d’œil sur le smartphone. Mais il suffit de passer son doigt sur la coque pour sentir qu’il y a bien une rainure. J’avoue avoir un peu peur de l’état de ce module et du « trou » qu’il pourrait y avoir après l’avoir retiré des centaines fois.

Des modules interchangeables

Cet emplacement situé dans la partie basse du téléphone, LG a tenté de l’exploiter à fond. Lors de la sortie du G5, LG va commercialiser deux modules supplémentaires avec le téléphone : la LG Cam Plus et le LG Hi-FI Plus. La LG Cam Plus, tout d’abord, se présente comme un « gros » module disposant à la fois d’un grip d’appareil  photo et d’une batterie supplémentaire de 1200 mAh qui s’ajoute aux 2800 mAh de la batterie de base.

LG-G5-5
LG-G5-4

Ce grip comprend trois boutons (pour la prise de photo, pour activer la vidéo et pour déclencher l’application photo) ainsi qu’une molette, pour le zoom numérique. J’avoue avoir été assez peu convaincu de l’intérêt de la chose. Certes, on peut prendre l’appareil à une main pour prendre des photos plus facilement. Mais cela enlaidit considérablement le téléphone. Et puis, qui utilise sérieusement le zoom numérique d’un capteur photo sur un smartphone ?

Je suis également dubitatif face au LG Hi-Fi Plus. Pas question de venir faire grossir le G5, mais, dans ce cas, de l’allonger de quelques millimètres avec un module en simili-caoutchouc. Ce module est destiné à améliorer considérablement la qualité du son du LG G5. Avec une « technologie d’échantillonnage intégrée pour le DAC 32 bits Hi-Fi du précédent V10, le LG Hi-Fi Plus avec B&O Play propose en fait une lecture audio 32 bits à 384KHz Haute Définition », peut-on lire dans le communiqué de presse. Dans les faits, il comprend un haut-parleur supplémentaire, un port USB type-C et un nouveau port jack qui vient s’ajouter à celui présent sur la partie haute du téléphone. Quand il est branché au téléphone, aucune option logicielle supplémentaire n’est proposée. Il se contente d’améliorer le son, «  tout simplement », peut-être trop simplement, même.

Une nouvelle interface associée à Marshmallow

Le LG G5 sera naturellement installé nativement sous Android 6.0 Marshmallow. Et à a ce titre, LG semble avoir légèrement retouché son interface. Etait-ce uniquement sur les modèles de démonstration ? En tout cas, l’interface n’affichait aucun tiroir d’application. Ces dernières, peu nombreuses au demeurant, étaient toutes présentes sur le bureau. Pour le reste, il s’agit de menus améliorations. Ici, la barre des notifications et des raccourcis gagne en clarté et en personnalisation, là les menus des paramètres sont séparés en thèmes et les paramètres du launcher permettent de voir une liste d’applications désinstallée récemment afin de les réinstaller plus facilement. Bien vu !

LG-G5-12 LG-G5-10

Et le mode Always On, tant vanté par LG dans sa communication jusqu’alors. Eh bien, c’est… sommaire. L’idée, c’est qu’une fois que le téléphone est en veille, il affiche en permanence un écran en noir et blanc avec l’heure et des icônes de notification. Et c’est à peu près tout. Ce mode est très peu personnalisable puisqu’on peut tout juste afficher l’heure ou « une signature », un message personnalisé. LG promet que cette fonctionnalité ne consommera que 0,8% de batterie par heure. C’est bien, mais c’est presque 10 % de batterie en 12 heures. Il est heureusement possible de le désactiver.

Un appareil photo, deux capteurs

Un mot également sur l’appareil photo. Ces deux étranges capteurs dépassent légèrement de la coque du téléphone. Il s’agit d’un capteur de 16 MP et d’un capteur de 8MP. Le premier prend des photos classiques, un peu comme le LG G4. La seconde caméra permet en revanche de prendre des photos grand-angles, de 135 degrés.

lg g5 photo 1

Avec le capteur de 16 MP.

lg g5 photo 2

Avec le capteur de 8 MP grand angle

lg g5 photo 3

Une comparaison avec les deux capteurs sur la même photo.

Dans l’application, cela se traduit par deux icônes. La première est présente pour réaliser des photos classiques tandis que la seconde active le capteur grand-angle de 8MP pour un plus grand angle. LG nous a prévenu, les deux capteurs ne fonctionnent pas ensemble. C’est soit une photo en 16 MP, soit une photo grand-angle de 8 MP. Seul un mode permet d’activer les deux en même temps, en activant des filtres sur l’un ou l’autre capteur. Une bonne idée.

“Le téléphone le plus original de ce salon se trouve cette année chez LG”

Pour l’instant LG ne communique ni sur le prix, ni sur la date de sortie de son G5. En l’état, c’est un smartphone haut de gamme – son prix sera certainement autour de 600 ou 700 euros – très intéressant, même si l’aspect modulaire n’intéresse pas. C’est un beau smartphone, au design et à la prise en main agréable, doté d’un processeur puissant (un Snapdragon 820 couplé à 4 Go de RAM) et d’une proposition photo très intéressante.

Je suis plus partagé sur les modules, en revanche. Pour l’instant, ils se présentent comme des gadgets pour technophiles à l’intérêt discutable pour le grand public. Leur prix, surtout, que l’on ne connaît pas encore, sera déterminant pour séduire ce même grand public. Une chose est certaine en tout cas : le téléphone le plus original de ce salon se trouve cette année chez LG. On ne peut vraiment pas leur reprocher de ne pas chercher à innover.