Nous avons profité du MWC 2016 pour faire tourner quelques benchmarks sur le LG G5 avec son Snapdragon 820 de Qualcomm. L’occasion parfaite de comparer le téléphone du géant coréen avec son concurrent national Samsung et ses Galaxy S7 et S7 edge intégrant un Exynos 8890. Comment se débrouille le Snapdragon 820 en dehors du terminal de développement Qualcomm ? Réponse en chiffres.


LG G5 (1 sur 1)[/shield]

Hier, nous avions pu réaliser une session de benchmarks sur le stand de Samsung pour comparer l’Eynos 8890 avec le Snapdragon 820 du terminal de développement de Qualcomm, le smartphone MDP 820. Cette fois-ci, nous avons pu lancer des benchmarks sur le LG G5, l’un des tout premiers smartphones à intégrer un tel SoC, avec le LeTV Max Pro que nous avions pu prendre en main au CES. Pour rappel, nous n’avions pas pu faire tourner de benchmarks sur la version en Snapdragon 820 du Galaxy S7 (réservé aux États-Unis et à la Chine) en raison de nombreux plantages. Rassurez-vous, ce n’est pas la puce qui est en cause, puisque le LG G5 a parfaitement réussi à faire tourner notre petite suite de benchmarks amenés dans nos valises au MWC 2016.

 

4 cœurs contre 8 coeurs

Lors de notre comparatif Galaxy S7 vs MDP 820, nous avions abordé en détail les différences entre les deux puces Exynos 8890 de Samsung et Snapdragon 820 de Qualcomm. Si vous désirez plus de détail sur les différences entre les quatre cœurs du Snadpragon 820 et les huit cœurs de l’Exynos 8890, vous pouvez donc consulter la partie de l’article qui leur est consacrée. Pour faire court, leur architecture est assez différente et leurs deux seuls points communs sont en fait le support de la mémoire vive LPDDR4 à 1800 MHz ainsi que la gravure en 14 nm (14LPP) de chez Samsung.

SoCQualcomm Snapdragon 820Samsung Exynos 8890
CPU2 x Kryo @ 2,15 GHz
2 x Kryo @ 1,6 GHz
4 x Cortex-A53 @ 1,6 GHz
4 x Exynos M1 @ 2,3 - 2,6 GHz
GPUAdreno 530 @ 624 MHzMali-T880 MP12 @ 650 MHz
RAMLPDDR4 @ 1800 MHz (28,8 Go/s)LPDDR4 @ 1800 MHz (28,8 Go/s)
Gravure14LPP (Samsung)14LPP (Samsung)

 

LG G5 vs Samsung Galaxy S7

Répétons, encore une fois, que ces résultats sont à prendre avec d’énormes pincettes. La partie logicielle n’est pas encore forcément terminée, les smartphones sont sollicités, constamment reliés au secteur et le LG G5 était particulièrement chaud, avec sa batterie supplémentaire. Ce qui pourrait expliquer certains résultats étranges, voire incohérents, que nous avons relevés.

 LG G5Samsung Galaxy S7 (Exynos 8890)Qualcomm MDP 820
3DMark Ice Storm Unlimited
26 062 points24 046 points24 853 points
3DMark Ice Storm Unlimited (GPU)28 406 points30 828 points31 415 points
3DMark Ice Storm Unlimited (CPU)20 221 points13 586 points14 357 points
GFX Bench
(T-Rex 1080p offscreen / onscreen)
52 / 36 FPS86 / 53 FPS91 / 56 FPS
GFX Bench
(Manhattan 1080p offscreen / onscreen)
27 / 18 FPS41 / 26 FPS48 / 26 FPS
GFX Bench
(Car Chase 1080p offscreen)
14 FPS15 FPS18 FPS

Ainsi, sur 3DMark, les résultats de la partie graphique (GPU) sont légèrement inférieurs au Galaxy S7 et au MDP 820. Pour la partie processeur, c’est l’inverse, puisque si le MDP 820 et le Galaxy S7 étaient assez proches, le LG G5 se permet de dépasser largement les deux terminaux. Sur GFXBench, un benchmark qui fait massivement appel au GPU, et en dehors du test Car Chase, le LG G5 est totalement à la peine.

Car Chase
  • LG G5 : 14
  • GS7 : 15
  • MDP 820 : 18

 

Des incohérences

Ce tableau des performances est incohérent, surtout lorsque l’on compare le MDP 820 de Qualcomm et le LG G5. Parfois, le smartphone de développement de Qualcomm largue le LG G5, ce qui peut s’expliquer par de nombreuses raisons, à commencer par une ROM qui fait la part belle aux performances du MDP de la part de Qualcomm, l’interface pas totalement finalisée du G5 ou encore sa chauffe excessive sûrement due aux conditions du salon. Beaucoup plus étrange, en revanche, les performances sur la partie processeur sont meilleures sur le G5 que sur le MDP 820. Grâce à une meilleure optimisation de la part de LG ?

Samsung Galaxy S7 (2 sur 2)

Nous ne pouvons donc malheureusement pas tirer de conclusions de ces benchmarks et il va donc falloir attendre la disponibilité du LG G5 pour lui faire passer, dans de bonnes conditions, les benchmarks complets. Il faudra bien évidemment porter une attention toute particulière aux performances dans les situations soutenues, c’est-à-dire lors d’usage un peu long du téléphone, lors des phases de jeux par exemple. Il faudra patienter jusqu’à la sortie du LG G5 qui interviendra le 2 avril prochain, contre le 11 mars pour le Samsung Galaxy S7.