Motorola Espagne a publié par mégarde un PDF citant toutes les nouveautés de la mise à jour vers FroYo du Milestone. On peut ainsi penser que la mise à jour est imminente.

Android 2.2 (FroYo) a été présenté le 20 mai dernier. Pour autant tous les téléphones n’ont pas encore obtenu cette version officiellement (ou ne l’auront jamais). C’est le cas du Motorola Milestone. Dans un message sur Facebook d’octobre 2010, la filiale européenne annonçait que la mise à jour avait bien avancée et qu’elle devait être délivrée pour la fin de l’année. Malheureusement, les possesseurs de ces téléphones ont pu remarquer qu’aucune OTA n’était dans l’air. Cependant des nouveaux indices montrent que la mise à jour est imminente.

Motorola Espagne a publié aujourd’hui par mégarde un PDF annonçant les nouveautés de la mise à jour. On pouvait notamment lire (traduction de l’espagnol par Google Traduction) :

« Nous sommes heureux d’annoncer le lancement de la mise à jour logicielle Android 2.2 (Froyo) pour les utilisateurs de Motorola Milestone. La mise à jour 2.2 (Froyo) comprend de nouvelles fonctionnalités, les raccourcis et les améliorations. Mettez à jour votre version dès maintenant et obtenez une performance maximale. »

Cependant ce document n’aurait pas du fuiter selon les dires de la filiale espagnole. Pour autant, le PDF est toujours en ligne malgré l’aveu de l’erreur. Si la mise à jour n’était pas imminente, le document aurait été supprimé. Seulement ce n’est pas le cas, nous pensons par conséquent que les possesseurs vont enfin pouvoir goûter aux joies de FroYo. Nous vous invitons par conséquent à chercher fréquemment les mises à jour (et à nous tenir informé).

Pour continuer sur le Motorola Milestone, le démarrage (boot) ainsi que le system recovery sont bloqués. Mais un projet, AndrOINC, vient de voir le jour pour trouver la clé verrouillant l’accès. Dans le détail, le système utilise BOINC (Berkeley Open Infrastructure for Network Computing), une plateforme pour répartir les calculs entre plusieurs ordinateurs. Plus les volontaires sont nombreux, plus la puissance de calcul est élevée. C’est ainsi que sont nés des projets pour la médecine ou l’astronomie par exemple. Cette plateforme est donc utilisée pour casser la clé RSA 1024 bits protégeant le téléphone. Le calcul de cette clé aurait pris des années sur un ordinateur classique. Grâce à la mutualisation des puissances, l’objectif est donc réalisable. Il est toutefois difficile d’annoncer une date de disponibilité, car tout dépendra du nombre de participants. Une fois qu’elle sera découverte, le téléphone pourra accéder à la « réelle » liberté d’Android avec des ROMs entièrement personnalisées. Si vous voulez obtenir plus d’informations rendez-vous sur le site officiel ou sur notre forum.

Source : Celularis

Merci à apocheau pour l’information !