Le Galaxy A8 de Samsung a été dévoilé en début de semaine avec son lecteur d’empreintes digitales et son design ultra fin. Il reste encore deux inconnues : son prix et sa date de sortie. En Chine et en Malaisie, Samsung a déjà annoncé des prix, compris entre 450 et 480 euros environ. Un indice pour les tarifs pratiqués dans le reste du monde ?

galaxy-a8-2

Avant-hier, Samsung a officialisé le Galaxy A8, le nouveau smartphone de la gamme A reprenant le design des petits frères Galaxy A3, A5 et A7. Mais Samsung est allé encore plus loin, par l’intermédiaire d’une épaisseur record pour la marque – avec seulement 5,9 mm – et un capteur d’empreintes digitales alors que le reste de la gamme en est dépourvu. La montée en gamme est donc bien là, et on peut alors craindre que les prix de vente réalisent, eux aussi, une ascension. Pour le moment, le géant coréen n’a pas indiqué de prix de vente pour l’Europe mais ceux-ci sont déjà connus en Malaisie et en Chine. Dans le premier pays et selon une brochure repérée par le site Mdroid, le Galaxy A8 en version 32 Go sera commercialisé à 1888 RM soit environ 455 euros. En Chine, Samsung a officialisé le prix de vente du terminal qui sera, selon le site CNMO de 3199 yuans en version 16 Go et 3499 yuans avec 32 Go de stockage, soit environ 470 et 515 euros.

Le Galaxy A8 ne sera donc pas un téléphone bon marché, puisqu’on peut s’attendre à un prix de vente supérieur à 500 euros en Europe pour le modèle 16 Go car les prix sont la plupart du temps plus élevés qu’en Chine. Le modèle 32 Go pourrait, quant à lui, s’échanger pour près de 600 euros. Le Galaxy A7 se négocie actuellement aux alentours de 430 euros, soit une centaine d’euros de moins que le prix estimé de son nouveau grand frère. On espère que l’écart ne sera pas aussi élevé, puisque pour passer d’un Galaxy A5 au Galaxy A7, une rallonge de seulement 60 euros est nécessaire. Il reste donc encore deux zones d’ombre pour l’Europe : les prix des différentes versions et leur date de disponibilité.