Samsung vient de mettre en ligne sur son site Internet un démontage complet des Galaxy S7 et Galaxy S7 edge. L’occasion pour le géant coréen de revenir en détail sur le fonctionnement du caloduc présent au sein des terminaux. Contrairement à ce que pouvaient laisser penser certaines informations, le caloduc des Galaxy S7 et S7 edge dispose bel et bien d’un fluide, à l’état liquide ou gazeux selon la température.

samsung-galaxy-s7-caloduc-teardown-ifixit

Le dernier épisode de la série du caloduc des Galaxy S7 et Galaxy S7 edge vient enfin d’être mis en ligne et apporte les réponses à toutes les questions qu’on pouvait se poser sur le sujet. Pour rappel, Samsung avait annoncé, lors de l’officialisation du Galaxy S7, la présence d’un caloduc contenant un liquide pour refroidir l’Exynos 8890 ou le Snapdragon 820.

Un YouTubeur avait ensuite démonté le Galaxy S7 et découpé le caloduc pour vérifier la présence de liquideIl n’avait pas vu une seule trace de ce fameux liquide. À l’époque, nous avions pointé du doigt le fait que le fluide présent au sein d’un caloduc n’est pas de l’eau, qu’il est présent en très faible quantité et que la différence de pression atmosphérique et le contact avec l’air peuvent tout à fait le faire évaporer de manière instantanée. C’est apparemment ce qui s’est passé, si l’on en croit Samsung.

 

Samsung confirme la présence d’un liquide

Le géant coréen vient en effet de mettre en ligne un démontage complet des Galaxy S7 et Galaxy S7 edge. Samsung s’est attardé sur le système de refroidissement utilisé et l’a comparé au Galaxy S6. Face à ce dernier, Samsung a intégré dans le Galaxy S7 un caloduc, mais également un pad thermique ainsi qu’une feuille de graphite supplémentaire, dans le but d’améliorer la dissipation thermique de la puce mobile. L’entreprise a également décrit le fonctionnement du caloduc.

S7cooling_0310

Samsung a opté pour un caloduc en cuivre d’une épaisseur de 0,4 mm. À l’intérieur de celui-ci, on trouve un maillage en métal puis un espace vide. Celui-ci permet au fluide de se transformer à l’état gazeux lorsqu’il se réchauffe pour se déplacer, se refroidir, puis se condenser pour passer à l’état liquide, et emprunter le chemin inverse à travers le maillage en métal qui continue le refroidissement. Dans la pratique, le caloduc déplace donc la chaleur émise par le SoC à l’autre bout du caloduc, et donc vers le châssis en métal du téléphone. Les Galaxy S7 et S7 edge disposent donc bel et bien de liquide (ou plus exactement d’un fluide qui peut être à l’état liquide ou gazeux) en leur sein.