La découverte de brevets déposés par Samsung en 2014 montre que la société coréenne travaille depuis 2014 sur la mise au point de lentilles connectées, capable de prendre des photos, d’afficher des informations directement sur l’affichage de la lentille et d’être contrôlée par des clignements d’œil.

3878550035_9915798f92_o

Crédit image : Pablo Fernández

Les sites web SamMobile et GalaxyClub.nl ont réussi à mettre la main sur un brevet de 29 pages portant sur des lentilles connectées publiées par Samsung en septembre 2014, en Corée du Sud. Ces lentilles de contact connectées ont tout du gadget de science-fiction. Elles embarquent un petit écran, une caméra, une antenne et des capteurs capables de détecter les clignements de paupières.

samsung-smart-contact-lens-1

L’idée est bien entendu de proposer des lentilles capables d’afficher des informations directement sur l’œil de l’utilisateur. Le brevet indique qu’il serait possible d’afficher des informations sur l’écran ou de prendre des photos en clignant des yeux. Un smartphone auquel la lentille est reliée est toutefois nécessaire à son fonctionnement.

samsung-smart-contact-lens-2

samsung-smart-contact-lens-3

samsung-smart-contact-lens-4

 

Le délicat problème du respect de la vie privée

Dans la description de ce brevet, Samsung explique que ces lentilles de contact connectées ont été créées parce que la qualité de l’image projetée sur des lunettes connectées était trop limitée. Les lentilles permettent donc d’obtenir une image plus nette, plus proche de l’œil et donc plus naturelle pour l’utilisateur.

Google Glass Prescriptions

Sur les Google Glass, un témoin lumineux s’allume lorsque l’utilisateur prend des vidéos

Un appareil plus confortable donc, mais aussi plus discret et qui pose fatalement la question du respect de la vie privée. Comment distinguer facilement des lentilles de contact classiques de lentilles de contact connectées ? Comment savoir si l’on est filmé ou non par une personne portant des lentilles ? Des questions auxquelles Google a eu beaucoup de mal à répondre et à communiquer avec ses Google Glass, pourtant autrement plus voyantes.

Il faut toutefois noter que ces brevets ont été déposés il y a maintenant plus d’un an et demi et que Samsung n’en a toujours rien fait. Comme bien souvent avec ce genre de projet, le fossé qui sépare le concept présent sur le brevet de la réalisation technique est souvent énorme.