Bixby a du mal à apprendre d’autres langues que le coréen, notamment l’anglais. Cela s’explique, entre autres, par un manque de données et des problèmes de communication entre les différentes équipes de Samsung.

Le Samsung Galaxy S8 est équipé de Bixby.

Au moment d’annoncer les Galaxy S8 et Galaxy S8+, Samsung a beaucoup insisté sur les nombreuses fonctionnalités apportées par Bixby, l’assistant intelligent qui équipe ces smartphones. Le problème, c’est qu’en dehors du coréen, cette intelligence artificielle ne maîtrise pas très bien les autres langues.

Si vous parlez un autre idiome, vous n’avez pas accès à tout le potentiel de Bixby. Celui-ci est donc incomplet. Alors que le déploiement des versions anglaises et chinoises de l’assistant avait été repoussé jusqu’à fin juin, Samsung n’a pas réussi à respecter ses délais. Et l’échéance a une nouvelle fois été reportée à une date non précisée. Certains observateurs s’attendent à une disponibilité en automne.

Big data

« Développer Bixby dans d’autres langues prend plus de temps que nous le pensions essentiellement à cause du manque d’accumulation de big data », a expliqué un porte-parole de la firme à The Korea Herald. Pour rappel, « big data » est l’expression consacrée pour désigner des jeux de données extrêmement nombreux. Ces derniers sont difficiles à traiter, mais essentiels dans le cadre de l’apprentissage profond (deep learning) d’une intelligence artificielle.

Or, Samsung s’est lancé dans cette bataille bien après d’autres géants de la Tech tels que Google, Apple ou Amazon. Sans accumulation suffisante desdites données, Bixby ne saura jamais maîtriser parfaitement la langue de Shakespeare. Et tant qu’il n’arrive pas à parler anglais, il ne faut vraisemblablement pas s’attendre à ce qu’il apprenne le français, langue moins prioritaire.

Problèmes de communication

Par ailleurs, une source anonyme, également citée par The Korea Herald, met en avant des problèmes de communication au sein des équipes de Samsung. « Plusieurs développeurs aux États-Unis font un maximum d’efforts pour concevoir la version anglaise. Mais (en raison des barrières géographiques et linguistiques) leurs rapports d’erreurs fréquents et la communication avec les dirigeants en Corée rendent l’avancement plus lent que le développement de la version coréenne ici », indique-t-elle.

Cette difficulté à apprendre d’autres langues est notamment responsable du retard pris dans la conception d’une enceinte connectée et intelligente animée par Bixby. Samsung a encore un long chemin à faire avant de voir son assistant prendre le contrôle de tous les appareils de la marque.