Hiroki Totoki, le PDG de la branche mobile de Sony, a donné une longue et très intéressante interview au site Arabian Business. Hiroki Totoki est revenu sur la plupart des sujets qui agitent Sony Mobile actuellement : restructuration, rumeurs d’abandon des smartphones, concurrence et avenir de la branche.

Sony logo

Depuis quelques mois, les rumeurs d’abandon de la branche mobile de Sony étaient de plus en plus importantes. Entre des résultats financiers décevants et des appareils sans grande originalité, beaucoup s’inquiétaient de voir disparaître la marque Xperia. Au micro du site Arabian Business, Hiroki Totoki a tenu à faire le point.

Le PDG a d’abord parlé de la santé actuelle de la société. Un plan de restructuration est en cours, dont le but est de réduire les coûts de 30 % avant la fin de l’année 2016 et de réduire les effectifs de 20 %. « Nous essayons de rationaliser notre organisation et notre gamme de produits afin de maximiser notre profitabilité et d’améliorer notre retour sur investissement ». Ce plan de restructuration vient d’ailleurs tout juste de débuter et Hiroki Totoki affirme que 2015 est une année de « transformation » qui devrait déboucher sur de meilleurs résultats financiers en 2016. Il explique également que la santé financière de la branche mobile de Sony, et plus particulièrement sa trésorerie, est très bonne.

Cap sur les objets connectés

Ce qui l’amène à revenir sur les rumeurs d’abandon de la branche mobile de Sony. Les déclarations de Hiroki Totoki sont pour le moins ambiguës. « Les smartphones sont entièrement connectés aux autres appareils. Ils sont également connectés profondément à la vie des gens. Et les opportunités de diversification sont énormes. Nous allons dans l’ère de l’Internet des Objets (IoT) et nous devons produire un certain nombre de catégories de produits. Dans le cas contraire nous pourrions perdrions un domaine très important de business. Dans ce contexte, nous ne partirons jamais du secteur du mobile ».

La déclaration n’est pas d’une clarté absolue. Certes, Hiroki Totoki précise qu’il n’est pas question d’abandonner le secteur de la mobilité. Et si les objets connectés semblent bien au cœur des préoccupations de Sony Mobile, il n’est pas clairement précisé Sony ne compte pas abandonner la commercialisation de smartphones, très coûteuse un jour ou l’autre. Sony pourrait ainsi très bien se concentrer sur des bracelets connectés et sortir beaucoup moins de smartphones. La nuance est importante.

La vision du PDG de Sony Mobile à propos des objets connectés est par ailleurs assez claire. « Ces types d’appareils ne sont pas limités à des smartphones. Aujourd’hui nous essayons de développer des appareils intelligents  qui sont connectés à des smartphones. À l’avenir, il y aura des catégories d’appareils qui seront connectés au réseau, qui seront (smart devices) connectés à d’autres machines, qui connecteront la machine à l’humain et les humains aux humains. Ce type de connectivité sera de plus en plus important et nous essayerons de développer plus de types de produits dans le futur. C’est l’un des objectifs majeurs de la société. C’est une grande stratégie pour l’avenir. »

Et les smartphones dans tout cela ?

Dans son interview, Hiroki Totoki en parle peu, mais semble considérer qu’ils feront encore partie de l’avenir de la société. Hiroki Totoki fait le constat d’une concurrence « sévère », à laquelle Sony peut répondre grâce à la qualité et l’expérience utilisateur. Extraits : « Nous essayons actuellement d’introduire de nouvelles technologies pour l’avenir et de diversifier encore plus nos appareils. La qualité et la force d’un produit sont toujours le point de départ. […] Un smartphone consiste en une batterie, un écran et un chipset. Ce sont les principaux composants d’un smartphone et n’importe qui peut en fait un. Mais l’expérience utilisateur n’est pas la même. Même si un appareil est identique, l’expérience utilisateur est différente. Et c’est un point très important. Les gens qui achètent un smartphone pour l’appareil et pour son apparence sont des gens qui l’achètent à cause de l’expérience utilisateur. » Hiroki Totoki indique de bons capteurs photos sont l’un des éléments différenciants qui permettent au consommateur de mieux apprécier les smartphones de la marque.

Hiroki Totoki ne s’étend toutefois pas plus sur les smartphones à venir chez Sony. Il ne parle à aucun moment des prochains Xperia Z, de la déception qu’a engendrée l’annonce du Xperia Z3+/Z4 ni de la politique de la société quant à ses prochains smartphones haut de gamme. On espère toutefois en savoir un peu plus lors du prochain IFA, qui se tiendra à Berlin en septembre prochain, et où Sony annonce traditionnellement de nouveaux appareils.