Comment faire des bénéfices dans ces conditions ? Wiko, désormais spécialiste du low-cost en France et dans quelques autres marchés, a déjà frappé fort en lançant son Wiko Wax à 199 euros. Il ne compte pas en rester là et souhaite diviser ce tarif par deux au lancement d’un nouvel appareil, le Kite.

Wiko Birdy

Ci-dessus, le Wiko Birdy.

Si vous êtes perplexes face aux noms choisis par Wiko pour ses smartphones, vous n’êtes pas seuls. Et si vous l’êtes face aux prix pratiqués par la marque sino-française, vous n’êtes certainement pas au bout de vos peines, la firme mijotant une vague de nouveaux smartphones 4G, elle dont le premier appareil du genre, le Wax, ne date pourtant que de ce mois de mai.

La question des prix est vite réglée chez Wiko : lorsqu’il s’est agi de préciser le prix des deux smartphones disponibles sur son stand du MedPi, à Monaco, la marque nous a indiqué la disponibilité du Kite à moins de 100 euros et du Birdy à moins de 150 euros. Mais on en sait encore bien peu de ces appareils, dont la disponibilité est prévue en fin d’année, si ce n’est qu’ils ne seront pas animés par un SoC issu des rayonnages de Nvidia, mais bien équipés d’un processeur MediaTek 4G, dont la référence exacte n’a pas été précisée. Il semblerait bien que les nouvelles puces du Taïwanais, prévues pour sortir au deuxième semestre 2014, aient la cote auprès des constructeurs low-cost, et leur permettent de tirer les prix vers le bas jusqu’à des prix extrêmes : on a d’ailleurs vu aujourd’hui Infinix annoncer la disponibilité en juillet d’un Race Jet 4G équipé du même genre de puces, pour un prix situé sous la barre des 150 euros.

Deux pour le prix d’un

Pour le reste, on sait déjà que le Kite sera équipé d’un écran de 4 pouces pour une définition de 800 x 480 pixels, avec cette fameuse puce MediaTek en version double-cœur cadencée à 1,2 GHz et couplée à 1 Go de RAM. Sa mémoire interne n’excèdera pas les 4 Go mais sera extensible par le biais d’une carte micro-SD, et son appareil photo dorsal affichera une définition de 5 mégapixels (appareil VGA en façade). Le tout tournera d’emblée sous Android 4.4 KitKat, ce qui permettra à l’appareil de bénéficier de la certification Google à sa sortie.

Wiko Birdy

Wiko Kite

Ci-dessus, le Wiko Kite.

Le Birdy, de son côté, sera équipé de la même manière niveau mémoire et appareil photo arrière. Toutefois, son écran de 4,5 pouces passera à une définition (très) légèrement supérieure de 854 x 480 pixels, son appareil photo frontal affichera 2 mégapixels et son processeur ne sera plus double mais quadruple-cœur, à 1,3 GHz. Là encore, KitKat sera au programme.

Wiko Birdy

Côté finition, même combat pour les deux appareils. Wiko s’apprête visiblement à viser les plus jeunes avec des coloris très printaniers, à commencer par du rose et du turquoise, ou encore du jaune. Le Birdy sera légèrement plus fin que le Kite, mais tous deux, à première vue, ne brilleront pas par la qualité de leur écran. Mais par leur prix, indéniablement, quand un Highway 4G se prépare lui aussi pour l’été, sous Nvidia Tegra 4i et à un tarif nettement plus élevé : 349 euros.