Edit (02/07/2014) : Wiko nous a confirmé la mise à jour non pas d’une sélection de ses appareils mais sur l’ensemble de ses terminaux. Elle est actuellement en cours de déploiement.

Deux semaines après la découverte du bug du signe « = » sur certains téléphones disposant d’une puce MediaTek, Wiko vient de déployer une mise à jour corrigeant le bug sur une dizaine de ses appareils.

Wiko

Rappelez-vous, il y a deux semaines : des propriétaires de téléphones Wiko découvraient que lors de la réception d’un SMS contenant uniquement le signe « = », leur téléphone redémarrait sans avertissement. Il s’avérait alors que ce bug ne touchait pas uniquement les téléphones de la marque sino-marseillaise Wiko, mais une gamme entière appareils disposant d’une puce MediaTek spécifique.

Wiko avait alors réagi en conseillant à ses acheteurs d’installer une application de SMS tierce afin d’éviter le problème. Un problème également contourné par la publication d’une application tierce intitulée (No) Reboot This Wiko qui bloquait les SMS contenant le signe maudit. Hier, Wiko s’est enfin décidé à se passer de ces rustines et a déployé une mise à jour pour les téléphones concernés par le problème. L’annonce a été faite sur la page Facebook du constructeur. On peut notamment y lire que la faille a été corrigée sur les téléphones suivant : Peax2, Ozzy, Iggy, Rainbow, Stairway, Darkside, Barrycink Five, Darkmoon, Darkfull, Darknight et Cink Slim 2. Wiko a également profité de cette mise à jour pour corriger un second bug, le réglage automatique des paramètres opérateurs. Wiko précise dans son communiqué : « Ainsi, plus besoin d’activer l’itinérance des données (ou « roaming ») pour rétablir la connexion sur le nouveau réseau, si votre opérateur a récemment changé de réseau ». Un problème qui affecte visiblement certains utilisateurs ayant un forfait chez un MVNO.

Rappelons enfin que les téléphones Wiko ne sont pas les seuls appareils à être touchés par le bug des SMS. Certains smartphones d’Alcatel One Touch sont aussi victimes de ce bug, mais le constructeur chinois n’a pas encore daigné se pencher sur le problème. L’installation d’applications tierces est donc plus que recommandée. Et à ce propos, nous avons publié un petit dossier sur le sujet en mars dernier.