Pas de repos estival pour Wiko, qui assure une cadence infernale en ce mois d’août ! Après le Bloom, le Getaway ou encore le Kite, la marque sino-française frappe aujourd’hui un très grand coup, avec un smartphone sous Android 4.4… à moins de 50 euros, le Goa. Autant dire que le terme low-cost n’a jamais été aussi bien porté.

Wiko Goa

Smartphone d’appoint ou première approche du monde d’Android ? Le Wiko Goa, pour peu qu’il montre suffisamment de fiabilité, devrait en convaincre plus d’un avec son petit prix. Lancé en catimini par Wiko, qui s’était bien gardé de nous en parler au dernier MedPi, alors même qu’il montrait son Kite 4G à 100 euros, le Goa est étiqueté à un prix imbattable : 49,90 euros. Un tarif d’autant plus intéressant que l’appareil est doté de la dernière version d’Android, KitKat (4.4) et d’une compatibilité avec le réseau H+ à 21 Mbps. Les amateurs de double-SIM sont également servis.

Pour un si petit prix, il ne faut évidemment pas s’attendre à un foudre de guerre. Destiné aux mobinautes novices et aux enfants, le Goa dispose d’un petit écran TFT (dalle TN ?) de 3,5 pouces et d’une définition de 320 x 480 pixels, soit une résolution de 165 ppp. À l’intérieur, on retrouve un processeur double-cœur MediaTek cadencé à 1 GHz et couplé à 512 Mo de RAM, le minimum pour faire tourner décemment KitKat. Un appareil photo d’appoint de 2 mégapixels avec flash trouve sa place au dos de l’appareil, tandis que – rareté sur un appareil à moins de 100 euros – une caméra frontale de 1,3 million de points servira aux visioconférences. Côté mémoire, comptez sur 4 Go en interne ainsi que sur un lecteur de cartes micro-SD. Les connectivités standards sont là, à commencer par un GPS assisté et du Bluetooth 4.0. Son DAS s’élève à 0,475 W/kg (tête) et à 0,609 W/kg (corps), et ses dimensions sont de 119 × 62,6 × 11,3 mm pour 105 grammes, ce qui n’en fait pas un modèle de finesse. Sa batterie de 1300 mAh devrait lui assurer une autonomie suffisante pour dépasser la journée d’utilisation.

Wiko Goa

Si le Wiko Goa ne vise clairement pas les utilisateurs avertis, il a le mérite de disposer de la même version d’Android que les tout derniers appareils de la marque, dans un boitier aux couleurs sympathiques (noir, blanc, bleu-vert, fuchsia, corail, violet et jaune). Il constitue une véritable démonstration de la part de la marque : être capable de multiplier les tours de force, obligeant les autres acteurs du segment low-cost à revoir leurs fiches tarifaires pour ne pas se laisser distancer. Impossible de prédire l’avenir du Goa, mais il est en tout cas à prendre comme une prise de position offensive : en France, la rentrée se fera en comptant sur Wiko ou ne se fera pas.