Article sponsorisé par ZTE

Inconnu au bataillon il y a encore 5 ans, ZTE ne veut plus se cacher et cherche même à s’affirmer comme un futur géant du smartphone. Pour cela, la marque semble bien armée, mais elle devra continuer à innover pour se faire une place parmi les plus grands.

article-zte

Dans les arts du spectacle comme dans bien d’autres milieux, nombreux sont celles et ceux qui préfèrent évoluer à l’abri des regards plutôt que sous le feu des projecteurs. Forts de cette expérience forcément importante, les courageux apprennent ainsi la discrétion, le sens du travail bien fait et surtout une qualité toujours appréciée et d’une importance capitale : l’humilité. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il est requis de rester dans l’obscurité pour une vie entière ! Tel le charpentier d’Hollywood qui oeuvre à la fabrication des décors et décide un jour de se lancer dans le grand bain pour devenir l’une des plus acteurs de tous les temps, il faut parfois assumer son talent et faire le grand pas en avant.

En 1985 naît à Shenzhen, dans le sud de la Chine, Zhongxing Semiconductor Co., Ltd. Dotée d’un budget limité, l’entreprise se fait très rapidement une place sur le marché technologique grâce à ses équipements pour montres électroniques et autres postes de téléphones. Bien décidés à avancer, les dirigeants lancent quelques mois plus tard une équipe de huit spécialistes chargés de travailler sur des équipements de téléphonie de pointe. Pendant plusieurs années la société développe son activité et apprend à évoluer dans un marché intérieur alors en plein essor.

ztehq

Bureaux de ZTE, Chine

Huit ans plus tard, en 1993, l’entreprise s’est développée, dispose d’un bien plus gros budget et commence à travailler sur de la très haute technologie avec des centres de télécommunications capables de gérer jusqu’à 170.000 lignes téléphoniques en simultané. Reconnue comme acteur majeur en 1996, Zhongxing Semiconductor Co., Ltd. réfléchit sérieusement à se lancer sur les marchés internationaux afin de développer son activité. Pour que cela fonctionne et dans l’idée de se faire un peu mieux connaître, il est alors impératif de changer de nom. C’est ainsi que le nom de Shenzhen ZTE Corporation apparaît. Pas pour très longtemps, dès l’année 2003, l’appellation est simplifiée pour devenir ZTE corporation.

 

Des premiers modèles en marque blanche

Pendant de longues années, la firme oeuvre dans l’ombre, développe des infrastructures de télécommunication, du matériel de pointe mais aussi du logiciel. Dans un monde qui bouge et avec l’explosion de la téléphonie mobile, ZTE grandit à haute vitesse et se doit de répondre aux différents besoins des multiples acteurs du marché. Avec la fulgurante montée en puissance des smartphones, de nombreux opérateurs cherchent à proposer des solutions parfaitement adaptées aux attentes de leurs clients. ZTE répond à ce besoin en fournissant ses premiers modèles diffusés en marque blanche (sans indication de constructeur). Un premier pas qui va permettre à la marque de mieux cerner les désirs d’un grand public avide de technologie de pointe à bon prix.

Derrière le SFR StarAddict II Plus se cachait le ZTE Grand X Intel

Derrière le SFR StarAddict II Plus se cachait le ZTE Grand X Intel

Ainsi, avant l’année 2010, de nombreux clients des opérateurs Orange, Bouygues Télécom et SFR utilisent des smartphones produits par ZTE. La popularité d’Android aidant, les modèles se font rapidement une place sur le marché et séduisent par un rapport qualité/prix très intéressant. Forte de cette expérience et consciente de ses atouts, l’entreprise décide de prendre un virage absolument capital pour son développement. Dans une démarche proche de celle du charpentier d’Hollywood, ZTE décide de sortir de l’ombre et débute la commercialisation de smartphones vendus sous sa marque. Les premiers modèles à rejoindre les mains des utilisateurs sont les ZTE Link et ZTE Blade. Et ils vont convaincre.

Derrière le Sosh Phone, un ZTE Blade Vec 4G

Derrière le Sosh Phone, un ZTE Blade Vec 4G

 

Coup d’accélérateur avec les Axon

De plus en plus connu et devenu crédible aux yeux d’un grand public souvent impitoyable face à une offre pléthorique, ZTE veut aller encore plus loin. En 2015 le constructeur lance la marque Axon. Cette dernière correspond à une catégorie de smartphones destinés à des clients en attente de produits de très haut niveau. Très utilisée par l’industrie automobile, la méthode permet aux utilisateurs de mieux identifier les produits en sachant sur quelle marque s’appuie la référence qui les intéresse. Avec cette branche de prestige, ZTE vise une clientèle qui refuse les compromis et souhaite des performances exceptionnelles, des produits irréprochables point de vue design, et tout cela à des prix défiant toute concurrence.

article-zte-2

Il faut dire que côté design, ZTE n’est pas un nain. Dès 2013, la marque reçoit le prestigieux iF Design Award pour son smartphone Grand S. Près de 50 designers internationaux récompensent ainsi la finition porcelaine et les effets gouttes d’eau noire ce ce modèle audacieux. Un an plus tard, rebelote ! Cette fois c’est la gamme ZTE Zing qui passe devant plus de 4000 autres produits grâce à un design basé sur l’harmonie, l’élégance et la paix. Si ces récompenses sont belles et représentent toujours de grands moments, elles n’en sont pas moins devenues presque habituelles pour la marque qui cumule plus de 20 prix internationaux de design à ce jour.

ZTE Grand S Flex

ZTE Grand S Flex

Que dire alors de la récente gamme Axon ?

Que dire alors de la récente gamme Axon ? Démarrée de main de maître avec des produits déjà très appréciés, les modèles se succèdent pour arriver aux plus récents que sont les magnifiques Axon 7 et Axon 7 Mini. Le premier offre un design premium conçu par le cabinet Designwork (groupe BMW) mais va également plus loin en offrant une expérience sonore de haut vol, un appareil photo stabilisé assez bluffant, un capteur d’empreintes et une puissance exceptionnelle grâce à l’utilisation de la puce Snapdragon 820 de Qualcomm. Bien moins cher que ses concurrents directs, l’Axon 7 a d’ores et déjà été très bien accueilli par les tests des sites spécialisés. Pour beaucoup, le modèle est proche du sans faute.

ztevr

De son côté, l’Axon 7 Mini, bien que moins enthousiasmant, propose un design plus compact et un tarif inférieur sans trop céder de terrain sur la qualité. Jugez plutôt : écran AMOLED 5,2” en Full HD, technologie Dolby Atmos pour un rendu sonore exceptionnel, capteur photo 16 mégapixels (vidéos en 4K), capteur d’empreintes et processeur Qualcomm Snapdragon 617 s’insèrent dans un boîtier tout en aluminium du plus bel effet. Parfaitement fini, l’Axon 7 Mini offre en plus deux logements pour les cartes SIM. Cerise sur le gâteau, le modèle est magnifique et pourrait bien lui aussi se voir récompensé d’un ou plusieurs prix dans les semaines et mois à venir.

ZTE Axon 7 Mini

ZTE Axon 7 Mini

 

Au cœur d’un smartphone, l’expérience utilisateur

Clairement, ZTE a compris que si le coeur d’un smartphone est terriblement important dans l’expérience utilisateur, il est vital que ce dernier dispose d’un appareil à l’esthétique alléchante et capable de l’inspirer au quotidien. Un beau form factor, une préhension agréable et de belles sensations au toucher sont des éléments très importants lorsque l’on utilise un smartphone des dizaines de fois en une seule journée. En ayant finalement intégré ces paramètres après un nécessaire temps d’adaptation, la marque prouve qu’elle sait maintenant aussi bien parler au monde très pointu des entreprises qu’à celui très exigeant du grand public. Un grand écart difficile et assez rare pour mériter d’être signalé.

article-zte-3

Au-delà des beaux produits, il est également important de vivre les deux pieds dans son époque. Par exemple en s’investissant dans la réalité virtuelle afin de proposer des expériences originales aux utilisateurs. Et si pour certains tout cela est encore très abstrait et ne sort pas des salles de réunion, pour d’autres il est important de se positionner dans la réalité… réelle. Celle où les entreprises savent écouter les demandes d’un public avides de nouvelles expériences. Voilà sans doute pourquoi ZTE, à l’instar de certains de ses concurrents, propose des solutions en ce sens et devrait continuer à le faire via une compatibilité Google DayDream.

Aujourd’hui, ZTE c’est une collaboration avec plus de 500 opérateurs disséminés dans 160 pays dans le monde. Consciente des enjeux futurs, l’entreprise consacre pas moins de 10% de son chiffre d’affaires en recherche et développement. Pour cela, elle dispose de 15 centres dédiés à travers le monde et de 85 000 employés pour lui permettre d’atteindre ses objectifs. Car si le passé et le présent sont évidemment importants, on ne construit pas grand chose sans constamment envisager l’avenir.

C’est dans cet esprit qu’il y a quelques mois, ZTE a ainsi décidé de faire appel à des idées extérieures pour développer un tout nouveau type de smartphone. Avec près de 400 projets présentés, le concours a été un immense succès et le public a décidé d’un grand gagnant très original. L’année prochaine, ZTE produira donc un smartphone que l’on peut commander avec le regard, et “auto-adhésif”, afin de permettre de le poser sur n’importe quelle surface (la porte d’un frigo, un mur…) tout en l’utilisant sans poser les mains dessus. Une idée sans doute un peu farfelue mais assez originale pour questionner le futur de la téléphonie mobile.

Encore discret aux yeux de bien des gens, ZTE a depuis toujours cultivé une attitude d’innovation dans la discrétion. Aujourd’hui, l’entreprise semble vouloir passer à la vitesse supérieure. En 2015, la marque a écoulé pas moins de 56 millions de smartphones, entrant par là même dans le top 10 mondial. Mais cela ne suffit pas à l’entreprise et c’est bien le top 4 qui est visé. Ancien acteur local, ZTE est devenu acteur global et a toutes les cartes en mains pour continuer à l’être. A condition de préserver l’esprit d’humilité qui l’anime depuis les premiers jours.

 

Découvrez le ZTE Axon 7

Cet article a été réalisé en collaboration avec ZTE. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.