Ce jeudi 25 septembre, Netamo organisait une conférence de presse à Paris, avec son thermostat comme produit vedette. Un produit pourtant déjà connu, mais une occasion d’en reparler, d’apporter des précisions, de présenter de nouvelles fonctionnalités, et d’apporter des exemples de la réussite de l’appareil.

Netatmo

C’est Fred Potter, Directeur Général et co-fondateur de la société Netatmo qui animait le point presse du jour, centré autour des thermostats de la marque.

De nouvelles fonctionnalités

Outre la volonté de faire parler un peu plus parler de Netatmo, la marque souhaitait présenter « deux nouvelles fonctionnalités rajoutées par mise à jour logicielle » au thermostat de la société. Dorénavant, il bénéficiera d’un BEE (Bilan d’Economies d’Energie) auquel les utilisateurs auront accès chaque mois. Il s’agit d’un compte-rendu détaillé de la consommation accessible en faisant pivoter l’écran du smartphone, et sur lequel s’ajoutent des préconisations pour aider à encore mieux optimiser sa consommation.

La seconde fonctionnalité prend le nom d’Auto-Adapt. En se basant sur l’isolation de l’habitation et la température extérieure, le thermostat est capable de déterminer seul et automatiquement le temps nécessaire pour atteindre la température déterminée par l’utilisateur. Un outil permettant donc de rendre le produit plus « intelligent ».

netatmo thermostat

Une concurrence finalement bienvenue

Si le directeur de la société se dit « très dubitatif » quant au rachat de Nest par Google, c’est surtout par devoir. À vrai dire, la concurrence est évidemment la bienvenue pour Netatmo, qui profite de la médiatisation de Nest pour faire également connaître son produit et à la question de savoir si la soudaine popularité de Nest a changé quelque chose pour Netatmo, Fred Potter affirme que « les ventes ne se sont jamais aussi bien portées ». Il explique également que « la demande en thermostats connectés est présente », bien qu’il ne s’agisse pas encore d’un besoin. C’est par contre les premiers résultats, les premières réelles économies faites qui vont rendre le produit fondamental, ou presque, au sein des foyers. Et pour illustrer cette théorie, Netatmo a présenté des exemples – qu’il présente comme authentiques – de foyers qui réalisent d’importantes économies d’énergie grâce à cet appareil.

Effectivement, quand un thermostat classique est difficile à régler, celui de Netatmo (et de ses concurrents) se pilote du bout des doigts via un smartphone. Quand la plupart des foyers laissent tourner les chauffages la journée, même en l’absence des habitants, celui-ci permet de lancer les radiateurs avant d’arriver chez soi.

android 2014-09-25 à 12.01.16

Un modèle différent de Nest

« Nous, on ne pense pas que l’on peut se fier à la présence d’une personne dans la pièce pour gérer la température », répond le directeur quand on lui pose la question de la différence entre le fonctionnement du thermostat Nest et de celui-ci. L’homme s’appuie d’ailleurs sur un exemple concret et explique qu’en Europe, l’habitude est d’avoir « un thermostat pour toute la maison alors qu’aux Etats-Unis il y a plus souvent un thermostat par pièce ». Et si l’on s’appuie sur ce raisonnement, le détecteur de présence mis en avant par Nest n’est pas franchement pertinent dans un foyer de ce type. Fred Potter concède toutefois que « des modèles existent déjà aux Etats-Unis et fonctionnent très bien », ce qui explique en partie que Netatmo n’y ait pas encore déployé son thermostat alors que sa station météo y connait un bon succès.

android 2014-09-25 à 12.17.36

Un marché français délicat

Malheureusement pour Netatmo, le marché français est bien délicat et se présente comme une exception européenne. Dans l’hexagone, « plus de 40 % des foyers se chauffent à l’électrique » – et le thermostat connecté n’est pas compatible avec les installations de ce type -, alors que ce pourcentage est de moins de 10 % dans les autres marchés ciblés par la firme en Europe.

Toutefois, le marché français reste un objectif primordial pour Netatmo, et le thermostat de la firme est maintenant disponible chez de grandes enseignes tout comme chez les professionnels du secteur de l’énergie. Il est possible de trouver le produit à la FNAC, mais aussi chez Leroy Merlin, Castorama, Boulanger, Auchan ou sur Amazon (179 euros). Le circuit professionnel est également important pour Netatmo avec notamment CHAM, filiale d’EDF, qui est spécialisée dans l’entretien et le dépannage des équipements de chauffage, et qui peut proposer à ses clients la solution de Netatmo.

En tout cas, Netatmo a maintenant affaire à une concurrence resserrée mais a dans tous les cas réussi son pari en étant rentable en 2013 et en prévoyant de l’être en 2014.