La crise du marché des objets connectés continue. C’est au tour d’Intel de retirer ses billes du secteur, en supprimant sa division dédiée.

Depuis son investissement sur le marché des objets connectés, avec notamment le rachat du spécialiste Basis pour 100 millions de dollars en 2014, Intel est devenu très discret sur le sujet. En 2016, le spécialiste du microprocesseur avait liquidé les montres connectées de Basis, mais conservait le bracelet connecté du fabricant au catalogue.

Le site CNBC nous apprend aujourd’hui qu’Intel a décidé d’en mettre définitivement fin avec ses ambitions pour ce marché. En novembre dernier, le groupe a renvoyé 80 % des effectifs de Basis et il y a deux semaines, la firme a décidé de licencier les 20 % restant de la division.

Cette division était sous le contrôle d’une branche d’Intel dédié aux nouveaux marchés, et qui se focalisera maintenant sur la réalité augmentée, où Intel nourrit encore beaucoup d’ambitions. Il n’est pas encore clair si Intel continue de développer des puces pour ce marché, comme l’Intel Quark ou la plateforme Intel Curie.

La solution Intel Curie pour les objets connectés

Si l’information n’est pas encore confirmée par Intel, elle ne semble plus faire aucun doute, et devrait être officialisé lors des prochains résultats financiers du groupe, le 27 juillet.