Google vient d’annoncer l’ouverture d’un centre de développement à Novi, juste à côté de Détroit. Cette usine permettra de concevoir les 100 Chrysler Pacifica autonomes qui devraient être prêtes d’ici 2017.

usine Google

Au début du mois, Google annonçait collaborer avec le groupe Fiat Chrysler Automobiles pour créer 100 minivans Chrysler Pacifica d’ici 2017. Le géant de Mountain View avait été obligé de rompre les négociations avec General Motors puisque le constructeur automobile américain avait peur que Google récolte un peu trop de données sur les voitures du groupe.

Google s’est donc tourné vers le groupe Fiat Chrysler, qui profitera de ce partenariat pour permettre au minivan Pacifica de rouler en toute autonomie. Les premiers modèles autonomes sont d’ailleurs attendus sur les routes dès cette année. Pour accélérer le développement, Google a décidé d’installer un centre de développement au plus près du groupe automobile, c’est-à-dire à Novi, une ville située tout près de Détroit.

Des minivans autonomes

Dans un bâtiment de 5 000 mètres carrés, les ingénieurs de Google vont intégrer tout l’attirail de conduite autonome (capteurs, LIDAR, ordinateurs, etc.) au sein des 100 Chrysler Pacifica fabriquées par le groupe automobile. Google a choisi ce minivan pour tester la conduite autonome avec un véhicule plus gros que les Google Car et les Lexus RX450h autonomes, mais aussi pour la facilité offerte aux passagers de monter et de descendre de l’habitacle, grâce aux portières coulissantes automatiques. On imagine que Google réfléchit ici à son service de transports autonomes de personne pour concurrencer les plans d’Uber avec sa Ford Mondeo autonome.

2017 Chrysler Pacifica Limited

La Chrysler Pacifica

Google : constructeur automobile

Cette nouvelle usine et la collaboration avec le groupe Fiat Chrysler Automobiles va permettre à Google de « mieux comprendre comment créer une voiture totalement autonome qui peut emmener un passager d’un point A à un point B en touchant un seul bouton », comme on peut le lire dans l’article Google+ publié au début du mois. On peut donc imagine à terme Google se passer totalement d’un constructeur automobile afin de créer une voiture totalement autonome, à l’image du prototype de Google Car.

À lire sur FrAndroid : Google, Volvo, Ford, Uber et Lyft : du lobbying pour défendre les voitures autonome