Dans un jargon attribué au cinéma, nous aurions pu intituler cet article “The Smartphone Rising”, en référence à la révolution qui est en marche dans le monde de la mobilité. Selon une étude du cabinet Gartner parue aujourd’hui, il y a eu plus de smartphones que de téléphones vendus lors du deuxième trimestre. Une première.

Capture d’écran 2013-08-14 à 14.34.12

Durant cette période, les smartphones écoulés ont représenté 51,8 % du total des téléphones vendus dans le monde. Cela représente 225 millions de smartphones contre 210 millions de téléphones classiques, dont les ventes ont baissé de 21 % sur un an.

Cette croissance est portée par le dynamisme de certains marchés se veulant de plus en plus connectés. En effet, les plus fortes hausses ont été enregistrées en Asie-Pacifique avec + 74,1 %, en Amérique Latine avec + 55,7 % et en Europe de l’Est où les ventes de smartphones ont crû de 31,6 % sur un an.

Android et Samsung au top… de tout !

Il ressort d’autres informations de l’étude du cabinet qui souligne, comme à son habitude, l’hégémonie de Samsung et Android dans le monde de la téléphonie. Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, Android s’est accaparé près de 80 % du marché au deuxième trimestre, soutenu par un Samsung en pleine forme puisque l’entreprise a vendu pas moins de 107 millions d’appareils (24,7 % de PDM) dont 71 millions de smartphones. Apple arrive en deuxième position des meilleurs vendeurs avec 14,2 % du marché sur cette période (32 millions d’unités).

Capture d’écran 2013-08-14 à 14.34.20

Il est à noter que Apple n’est présent que sur le segment des smartphones haut de gamme contrairement à Samsung qui fabrique des appareils de tous positionnements.

Et comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, il est également intéressant de noter la timide montée de Windows Phone, confortée par la crise vécue actuellement par BlackBerry, qui a déclaré explorer des pistes de vente de son activité. A ce propos, Windows Phone profite de 3,3 % des PDM au deuxième trimestre avec 7,4 millions de smartphones vendus (en hausse de 0,7 %). Windows profite toutefois essentiellement des smartphones Nokia, principal levier de l’OS.