Tandis que le G4 est passé relativement inaperçu dans le monde du mobile haut de gamme, malgré ses qualités, LG semble bien parti pour créer la surprise avec son successeur. Objet de nombreuses rumeurs, son LG G5 se montre désormais sous la forme de croquis dévoilant un design totalement revu.

lg-g5-croquis

Plus d’un mois avant sa présentation officielle, le LG G5 fait déjà figure de star du Mobile World Congress 2016, où il sera dévoilé. Le smartphone, comme nous l’a laissé entendre LG France mais aussi comme l’indiquent diverses sources dans l’industrie mobile, reverra les codes de la gamme G connue jusqu’alors. Est-ce à dire que le smartphone, tout en restant haut de gamme, n’aura plus grand-chose à voir avec ses prédécesseurs ? C’est probablement ce à quoi il faut s’attendre.

D’après les croquis révélés par Android Authority, et qui s’appuient sur les informations d’un journaliste israélien, Shai Mizrachi, ce G5 sera bien différent du G4. Il faudrait en effet compter sur un smartphone plus étroit (73,9 mm de large au lieu de 76,1 mm), légèrement plus haut (149,4 mm au lieu de 148,9 mm) et plat, pour une épaisseur de 8,2 mm. Plutôt coutumier des smartphones en plastique imitant le métal, ou utilisant des matériaux plus originaux (le cuir, chez le G4), LG aurait opté pour une conception entièrement métallique.

Autre point à noter, mais pas des moindres, les boutons de réglage du volume seraient désormais situés sur le côté du téléphone, tandis qu’un bouton Power abritant probablement un capteur d’empreintes digitales serait situé au dos du téléphone. Un choix que l’on retrouve chez bien des terminaux concurrents, notamment chez les derniers Nexus (5X signé LG ou 6P par Huawei). Terminons par cette rumeur assez fantaisiste concernant la batterie du G5 : selon la version coréenne de Cnet, elle serait située dans un tiroir coulissant vers le bas du téléphone. Beaucoup de points faisant encore l’objet de spéculations, mais témoignant d’un véritable changement de cap chez LG, semble-t-il décidé à faire de l’ombre à son principal rival, coréen lui aussi.