Belle opération de communication pour Bouygues Telecom, qui n’est visiblement pas décidé à lâcher le morceau de la 4G. L’opérateur équipe actuellement 2000 taxis de la compagnie G7 en hotspots 4G afin de faire découvrir sa dernière génération de réseau aux utilisateurs de son réseau.

android-google-nexus-s-4g-ice-cream-sandwich-4.0.4

De la 4G sans payer ? C’est possible, en tout cas sur le réseau G7, qui vient d’annoncer le lancement d’une opération intéressante pour la compagnie de taxis, laquelle souffre de la concurrence menée frontalement par les compagnies de chauffeurs privés à la Uber. De fait, s’il est une valeur ajoutée à trouver dans les véhicules du groupe, elle se trouvera dans leur connectivité : 2000 des 10000 voitures G7 en circulation seront prochainement équipés de modules WiFi s’appuyant sur le réseau 4G de Bouygues Telecom. Concrètement, les voitures concernées embarqueront un modem, très probablement fabriqué par Huawei, ainsi que d’une antenne située sur leur pare-brise, et se transformeront en hotspot WiFi, ce qui signifie donc que tous les smartphones capables de supporter ce type de connexion pourront bénéficier de débits rapides (jusqu’à 100 Mbps en théorie chez Bouygues Telecom). Les passagers ne devront donc pas nécessairement détenir un appareil compatible 4G pour surfer pendant leurs trajets. Bonus : l’option sera gratuite, tout comme l’ajout de tablettes tactiles connectées en 4G dans 1000 véhicules de la flotte G7 « VIP – Club Affaires », lui aussi annoncé par la compagnie.

Opération test chez Bouygues Telecom

Si l’opération est intéressante pour les taxis de la compagnie, laquelle compte bénéficier d’une image un peu plus portée vers le luxes et les services de confort afin de mieux se positionner face à ses concurrents, c’est également une nouvelle opération de communication pour Bouygues Telecom. De fait, bien que l’on ignore les termes exacts de l’accord entre les deux parties. L’opérateur qui, selon l’ARCEP, a recruté 500 000 abonnés 4G depuis le début du mois de septembre, livre actuellement une âpre bataille sur le champ de la visibilité.

Quand Orange (environ 600 000 clients) et SFR (environ 500 000 clients) mettent l’accent sur la qualité de leur réseau, Bouygues Telecom préfère faire tester aux consommateurs son réseau. On se souvient d’un weekend de 4G gratuite offert aux abonnés Bouygues fin septembre, et, plus récemment, du lancement d’une offre « satisfait ou remboursé ». Avec l’inclusion de ses antennes dans des taxis, c’est donc une nouvelle opération de test que s’offre l’opérateur, même s’il ne faudra pas oublier que les zones dans lesquelles naviguent les taxis sont essentiellement citadines, voire parisiennes, et font partie des 60 % de la population couverte en 4G par l’opérateur. Tandis que le challenge est tout autre : convaincre les habitants de villes et de communes plus petites de passer de la 3G, ou parfois d’une simple 2G, aux débits rapides et aux abonnements plus onéreux associés à la 4G.

Capture d’écran 2013-11-20 à 11.14.52

Bouygues Telecom ne prend de risque en mettent en place l’opération sur Paris, la couverture 4G est la meilleure de tous les opérateurs téléphoniques.