Si l’on en croit Les Echos, Iliad aurait de plus en plus de chances de mettre la main sur l’opérateur américain T-Mobile. Le propriétaire de ce dernier, Deutsche Telekom, a revu ses prétentions à la baisse et Xavier Niel doit désormais trouver le moyen de lever seulement 660 millions de dollars.

T-Mobile

Le rachat de T-Mobile par Iliad a connu de nouveaux rebondissements. La semaine dernière, Deutsche Telekom, annonçait en effet revoir ses prétentions à la baisse concernant la vente de l’opérateur américain T-Mobile. La société allemande, qui possède 67 % de T-Mobile, se contenterait en effet d’un prix de vente de ses actions de 35 dollars par actions. Pour rappel, la première offre rejetée d’Iliad proposait 33 dollars par action. Pour remporter la mise, Xavier Niel doit donc trouver 660 millions de dollars auprès d’investisseurs et de banques.

Et pour ce faire, le journal Les Echos précise que le patron de Free prévoit d’aller dès cette semaine au Royaume-Uni afin de convaincre des investisseurs. Dans les faits, explique le journal, Free ne doit pas trouver 660 millions de dollars, mais plus d’un milliard de dollars. Si Iliad se décidait en effet à racheter les parts de T-Mobile à Deutsche Telekom, la loi américaine oblige la société française à considérer tous les actionnaires de T-Mobile de la même façon. Autrement dit, si Iliad se dit prêt à racheter les actions de Deutsche Telekom, il doit également être capable de racheter les actions des actionnaires minoritaires. Et donc prévoir des fonds supplémentaires. Le rachat peut donc être plus coûteux que prévu.

Cette difficulté ne semble toutefois pas insurmontable et Xavier Niel a encore le temps de trouver des investisseurs capables de le soutenir financièrement. Actuellement, Iliad est le seul repreneur officiel de T-Mobile et Deutsche Telekom semble bien décidé à revendre l’opérateur américain, trop compliqué à revendre à un autre opérateur américain. Les Echos précisent que l’on saura le 12 septembre prochain (pour des raisons légales) si d’autres acquéreurs se feront connaître pour le rachat de T-Mobile. L’opérateur satellitaire Dish semble vouloir faire une proposition et pourrait peut-être se manifester. Dans tous les cas, Iliad est actuellement l’opérateur qui a le plus de chances de réussir à mettre la main sur T-Mobile. Réponse dans deux semaines.