Dans les allées du CES, nous avons croisé l’entreprise ProDrone qui exposait son nouveau drone grand public, le Byrd. Ce dernier a deux caractéristiques principales : il peut se plier pour être plus facilement transportable, et il est capable d’abriter un appareil photo compact, voire hybride, pour une qualité photo et vidéo supérieure à la moyenne de ses concurrents.

ProDrone Byrd (1 sur 3)-2

Le marché des drones grand public est de plus en plus mature. L’année 2016 devrait signer l’arrivée de drones sous la barre des 1 000 euros dotés de capacités en photo et vidéo largement supérieures à ce que l’on trouve actuellement. C’est notamment le cas du Phantom 3 4K de DJI annoncé il y a quelques jours. Mais c’est aussi le cas du Byrd de ProDrone, qui permet d’embarquer, au choix, un module 1080p, 4K ou une nacelle spéciale permettant de relier sa GoPro, son appareil photo numérique compact (à l’image d’un RX100 de Sony par exemple) ou même un hybride comme un Alpha 7 ou un A6000 pour les moins gourmands.

Cette possibilité n’est pas nouvelle sur les drones, mais elle était plutôt réservée aux appareils plus onéreux. Le Byrd, quant à lui, sera vendu à partir de 949 dollars dans sa version la plus simple, intégrant tout de même un module 1080p fixé à une nacelle stabilisée sur trois axes. Cette version utilise le Wi-Fi pour la connexion avec la télécommande, pour une portée de 500 mètres, alors que les deux autres versions Advanced et Premium – qui sortiront plus tard dans l’année – utiliseront les bonnes vieilles ondes radio en permettant une meilleure portée (jusqu’à 2 km).

 

Un transport facilité par le pliage rapide

L’autre fonctionnalité du Byrd, c’est sa capacité à se plier et se déplier très rapidement, afin de faciliter le transport dans un sac à dos. On pourrait craindre que la conception fragilise l’ensemble, mais ProDrone semble utiliser des matériaux de qualité et notamment du plastique solide. Comme vous pouvez le voir sur la vidéo, l’opération ne prend que quelques secondes.

ProDrone Byrd (3 sur 3)-2

 

Follow-me et autonomie : la déception

Petite déception concernant le mode follow-me – une fonction permettant au drone de suivre automatiquement le pilote, via la position de la télécommande – puisque celui-ci est uniquement disponible pour les versions Advanced et Premium. Dommage. Pour les vidéastes, la télécommande permet de piloter l’angle de la caméra, que ce soit le module 4K par défaut ou même une GoPro ainsi qu’un appareil photo plus classique.

ProDrone Byrd (2 sur 3)-2

Passons maintenant au sujet qui fâche : l’autonomie. Avec le module 4K, ProDrone annonce 25 minutes d’autonomie. En revanche, avec un appareil photo plus lourd, elle peut baisser jusqu’à 10 minutes, notamment lorsque c’est l’Alpha 7 de Sony qui est aux commandes.

Le ProDrone Byrd Standard sera disponible en à un tarif de 949 dollars dès le mois de février. Les versions Advanced et Premium seront disponibles plus tard dans l’année à un tarif compris entre 1 060 et 1 400 dollars.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Retrouvez toute l'actualité du CES 2016 →