Payer en espèces ou par virement bancaire sur le Google Play est déjà possible au Japon et au Mexique.

Contrairement aux possesseurs d’iPhone, les utilisateurs Android sont moins enclins à dépenser sur le Google Play. De ce fait, Google essaie de lever toutes les barrières qui peuvent freiner un achat sur sa plateforme. Voyant que le paiement par carte bancaire était trop restrictif, d’autres modes se sont développés ces dernières années comme le paiement par Paypal, sur la facture de l’opérateur ou encore par l’intermédiaire de cartes prépayées que l’on trouve dans le commerce.

Malgré ces efforts, certains pays restent toujours réticents, car leur économie est davantage orientée vers l’argent liquide. À l’occasion de la Google I/O, Google a annoncé une nouvelle version de bibliothèque Google Play Billing, qui est utilisée par les développeurs pour intégrer les achats in-app et autres souscriptions.

L’utilisateur reçoit un code qu’il doit présenter en boutique pour effectuer son paiement

Dans cette deuxième version de la bibliothèque, des paiements différés seront désormais accessibles : qu’il s’agisse d’argent liquide, de virement bancaire ou encore de prélèvement automatique. Ce nouveau type de paiement est déjà disponible au Japon et au Mexique, où les utilisateurs peuvent se rendre directement en boutique pour effectuer le paiement.

Concrètement lorsque l’utilisateur choisit ce type de paiement, un code unique lui est présenté. Après l’avoir donné au vendeur et payé, le paiement est validé sous 10 minutes (voire 48 heures dans le pire des cas). Cela vient donc offrir une alternative supplémentaire, particulièrement utile pour les pays émergents.

Ce système présente toutefois deux limites aujourd’hui : aucun remboursement n’est prévu et seul l’achat d’applications est couvert. Les paiements in-app devraient quant à eux arriver dans les prochains mois.

Pour l’heure, on ne sait pas si ce mécanisme sera élargi dans d’autres pays comme la France.