Les applications ciblant Android 4.1 Jelly Bean ou des versions inférieures pourraient ne pas fonctionner sur Android P.

L’easter-egg d’Android Jelly Bean

Android s’améliore et devient logiquement plus exigeant. La future version de l’OS, Android P — dont la Developer Preview est d’ores et déjà disponible —, n’échappe pas à la règle. Il semblerait que celle-ci n’acceptera plus les applications destinées à Android 4.1 Jelly Bean (sorti en 2012).

L’élément « MIN_SUPPORTED_TARGET_SDK_INT » décrit dans la Developer Preview d’Android P indique que le niveau d’API minimum pouvant être utilisé sur les smartphones est désormais le niveau 17. Cela correspond à Android 4.2.

Améliorer l’expérience

Pour comprendre les enjeux, il faut savoir qu’à chaque fois qu’Android évolue, le système d’exploitation opère des changements sur la manière dont les applications fonctionnent pour améliorer, entre autres, la sécurité, les performances et la consommation.

Comme le souligne Android Police, certaines applications à l’instar de Snapchat contournent ces restrictions en ciblant des versions plus anciennes de l’OS pour que les limitations ne soient pas appliquées. Plus les apps sont anciennes, plus elles peuvent poser des problèmes de fonctionnement et de sécurité.

Google précise aux développeurs que les « applications ciblant des valeurs inférieures [au niveau d’API minimum] échoueront à l’installation et à l’exécution ». Reste à savoir si cela sera vraiment le cas, ou si Android P se contentera simplement d’afficher un message d’avertissement pour prévenir d’éventuels risques de dysfonctionnement.