D’après un rapport de Blancco, les appareils de Samsung rencontrent plus d’échecs que les smartphones d’autres marques sous Android.

Quand on achète un smartphone, on souhaite logiquement que celui-ci fonctionne parfaitement le plus longtemps possible. Il en va d’ailleurs de la réputation d’une marque. C’est notamment avec cette idée en tête que l’on peut consulter le rapport de Blancco sur la réparation et la sécurité des appareils.

Pour bien comprendre cette étude, il faut savoir que Blancco s’appuie sur un ensemble d’informations récoltées par le biais de ses services de diagnostics et de réinitialisation d’appareils (Blancco Mobile Diagnostics et Blancco Mobile Device Erasure). Il faut donc garder en tête que beaucoup de données n’ont pas pu être prises en compte. Cependant, l’entreprise offre ses solutions dans le monde entier et livre, à ce titre, une bonne vision du nombre et de la nature des problèmes rencontrés sur les smartphones.

Samsung, le mauvais élève

D’après Blancco, Samsung est le moins bon élève sur Android au premier trimestre 2018. Le leader de la téléphonie mobile enregistre en effet un taux d’échec élevé de 27,4 %. À titre de comparaison, Xiaomi est deuxième de ce classement avec un score de 14,2 %. Peut-être que ces mauvais résultats sont dus au fait que ces deux marques commercialisent un très grand nombre de smartphones à travers le monde. Néanmoins, il est bon de préciser que Huawei, très prolifique également en termes de produits, se classe 4e avec seulement 8,4 % d’échecs.

On notera la 3e place de Motorola dans ce classement (9,6 %) et le faible taux d’échecs de OnePlus évalué à 2,5 %.

Le document compare également les taux d’échec d’Android et d’iOS et c’est ce dernier qui l’emporte d’une courte tête avec 15,2 % pour la Pomme contre 18,9 % pour le bonhomme vert.

 

Les problèmes récurrents

Au premier trimestre 2018, les smartphones Android scrutés par Blancco ont essentiellement souffert de problèmes de performances, mais aussi au niveau de la caméra, du micro, du chargement de la batterie ou du haut-parleur.

De leur côté les iPhone ont surtout eu affaire à des soucis de connectivité (Bluetooth, Wi-Fi, données mobiles).