e-Bulli : Volkswagen électrifie son van Combi des 60’, mais conserve son côté vintage

Le Combi s'affuble d'une motorisation électrique !

 

Le van Type 2 des années 1960 a le droit à une seconde vie grâce au travail combiné de son créateur Volkswagen et d’un spécialiste allemand de l’électrification automobile, eClassics. Ainsi est née l’e-Bulli.

En janvier 2017, le géant allemand Volkswagen s’accaparait les projecteurs médiatiques en levant le voile sur l’I.D Buzz, un concept car électrique inspiré de son ancêtre Type 2, aussi connu sous le nom de Combo, Transporter ou Microbus. Le produit à l’époque présenté s’offrait une mise à jour stylistique intéressante et quelque peu futuriste.

Un aspect vintage plaisant

La firme d’outre-Rhin profite de cette nouvelle décennie pour introduire une autre version électrique de son chouchou des années 1960 : l’e-Bulli, fruit d’une collaboration avec eClassics, spécialiste allemand de l’électrification automobile. De l’extérieur, ce modèle conserve les lignes d’antan pour un look résolument vintage qui plaira aux puristes. Seuls changements mineurs : l’intégration de phares LED et d’une trappe de recharge.

L’habitacle conserve une certaine atmosphère rétro, bien que certains éléments font office de piqûre de rappel quant à l’époque actuellement traversée : à l’image de la boîte de vitesse automatique et du bouton de démarrage. Le média britannique Autocar mentionne la présence d’un système d’infodivertissement, pourtant inexistant sur les photos partagées. Cet élément pourrait s’inviter à bord un peu plus tard.

Plus de 200 km d’autonomie

Ce van électrifié a volontairement pioché dans la fiche technique de la Volkswagen e-up ! 2.0, au regard de son moteur de 83 chevaux le propulsant à une vitesse maximale de 130 km/h. La batterie lithium-ion de 45 kWh s’invite quant à elle au milieu du châssis pour optimiser la répartition du poids, et octroyer au véhicule une autonomie d’un peu plus de 200 kilomètres. Comptez aussi 40 minutes pour la recharger à 80 %.

L’e-Bulli bénéficiera d’une mise en production dans l’atelier d’eClassics, à Renningen, et sera commercialisé en Allemagne au prix de 64 900 euros.

Les derniers articles