AMD a dépassé Intel sur la vente de CPU de bureau… une première en 15 ans

La tendance s’inverse en faveur d’AMD

 

Pour la première fois depuis 2006, AMD a réussi à devancer d’une courte avance son rival Intel sur le marché du processeur de bureau, avec 50,8 % de parts de marché. Sur le secteur du processeur à basse consommation pour PC portable, Intel reste toutefois loin devant.

Ici un processeur de bureau Intel, pour illustration

Ici un processeur de bureau Intel, pour illustration // Source : Christian Wiediger / Unsplash

Si Intel a encore de la ressource, la marque voit son statut d’inébranlable leader du marché s’effilocher à mesure que les mois s’égrainent et qu’AMD renforce ses positions en perfectionnant notamment son architecture Zen. Armée de ses nouveaux processeurs Ryzen 5000, lancés en novembre dernier, la firme de Lisa Su se paye ainsi le luxe de devancer son rival de toujours sur le segment du processeur de bureau avec 50,8 % de parts de marché sur le premier trimestre 2021 d’après les données glanées par PassMark, sur plusieurs milliers de machines utilisant PerformanceTest, l’un de ses benchmarks.

C’est donc une avance de 1,6 % qu’AMD parvient à prendre au détriment d’Intel sur ce terrain. Une première en 15 ans : la dernière fois qu’AMD prenait Intel de vitesse, c’était au premier trimestre 2006. La firme totalisait alors 53,9 % de PdM, mais n’avait pas su conserver cet avantage plus d’un trimestre. La dégringolade avait par la suite été inexorable… et surtout durable.

Intel reste devant sur le processeur pour PC portable, mais AMD progresse

Sur le marché du processeur à basse consommation pour PC portable, Intel reste par contre très en avance sur AMD, avec pas moins de 83,8 % de parts de marchés au premier trimestre 2021, toujours selon PassMark. Même dynamique pour le secteur du processeur pour serveur, où AMD se limite à 1,4 % de parts de marché… contre 98,6 % pour Intel.

Le bilan global est donc contrasté, mais comme le souligne TechSpot, la grande force d’AMD est d’avoir réussi à amorcer une progression significative sur le marché. La chose est très visible ci-dessous, avec une croissance constante depuis 2017 (arrivée en masse des premiers processeurs Ryzen) et une accélération notable depuis 2019 (année de lancement des processeurs Ryzen 3000, très bien accueillis par la presse spécialisée).

Notons par contre que ces données ne prennent en compte que les processeurs utilisés pour des machines Windows. Une information importante, mais qui ne change pas tellement la donne : les machines sous Linux sont minoritaires ; et les Mac sont voués à migrer les uns après les autres vers des processeurs Apple Silicon.

Il sera par contre intéressant de voir si ces données sont confirmées par d’autres sociétés et cabinets d’analyse dans les prochaines semaines. D’autant que l’année 2021 devrait être marquée par quelques avancées intéressantes, comme l’introduction de possibles puces Zen 4 gravées en 5 nm chez AMD ou encore l’arrivée imminente des premières puces Rocket Lake chez Intel.

Les derniers articles