Quels sont les meilleurs processeurs (CPU) Intel et AMD Ryzen en 2021 ?

Haut les cœurs !

 

Vous recherchez un nouveau processeur pour votre ordinateur et vous êtes perdus dans ce vaste marché ? Voici notre sélection des meilleurs processeurs pour profiter pleinement de vos jeux et applications.

Quels sont les meilleurs processeurs (CPU) Intel et AMD Ryzen en 2021 ?

Longtemps dominé par Intel, le marché des processeurs PC a énormément évolué ces dernières années avec le retour d’AMD sur le devant de la scène, propulsé par ses processeurs Ryzen. Si Intel a su conserver en partie ses parts de marché, le choix d’un processeur n’est plus aussi évident qu’il pouvait l’être à une époque pas si lointaine.

Alder Lake : l’empire contre-attaque

Après six ans à nous resservir des resucées de Skylake, Intel a enfin sorti Alder Lake, un produit capable de rivaliser avec les séries 5000 d’AMD. Alder Lake est donc la 12e génération de processeurs Core et inaugure non seulement une nouvelle architecture, mais aussi un processus de fabrication de 10 nm.

En prime, la plate-forme Z690 est aussi la première à utiliser la DDR5 et le PCI-Express 5.0. Deux fonctionnalités qui font donc monter la facture, même si Intel se montre extrêmement agressif sur le prix des processeurs eux-mêmes. En parallèle, les puces AMD ont vu leur tarif fortement baisser, en particulier sur le haut de gamme. Comme quoi, la concurrence a vraiment du bon pour les consommateurs !

Pour vous faciliter le travail, nous avons sélectionné une carte-mère et de la RAM pour accompagner chaque processeur sélectionné. Si vous êtes en train de vous monter un nouveau PC, n’hésitez pas à consulter nos guides dédiés :

Processeurs AMD Ryzen et Intel Core de milieu de gamme

Intel Core i5-11400F : la chaude affaire du moment

Quels sont les meilleurs processeurs (CPU) Intel et AMD Ryzen en 2021 ?

L’an dernier, Intel avait mis un gros coup de pied dans la fourmilière de l’entrée de gamme pour joueurs avec un i5-10400F très intéressant. Adoptant une toute nouvelle architecture, le 11400F voit ses performances augmenter de 10 à 20 % selon les scénarios. Principale faiblesse tout de même : il consomme beaucoup en charge et un bon système de refroidissement sera indispensable.

De quoi en faire l’une des puces les plus intéressantes du moment pour le jeu en 1080p ou 1440p. S’il reste solide pour des tâches de création ou de calcul, une puce AMD dotée de plus de cœurs sera probablement plus intéressante pour ce genre de scénarios. On attend toutefois son successeur de douzième génération qui n’a pas encore été annoncé.

Pas besoin d’exploser votre budget pour ce qui est la mémoire vive. Comptez environ 80 euros pour ce kit de 16 Go de RAM Crucial Ballistix en 3000 MHz C15. Pour rester dans un budget raisonnable, on vous recommande de vous procurer une carte-mère avec chipset B460 qui fera l’affaire dans l’immense majorité des cas. Il n’est pas compatible avec l’overclocking, mais ce processeur ne l’est pas non plus, donc tout va bien. Vous pouvez par exemple vous procurer la carte ASUS TUF Gaming B560-PLUS WiFi pour environ 165 euros.

Les avantages de l’Intel Core i5-11400F :

  • Des performances très solides en jeu
  • 6 cœurs et 12 threads
  • Plus accessible que son concurrent direct

AMD Ryzen 5 5600X : le choix de la raison chez AMD

AMD Ryzen 5 5600X

Parmi les processeurs annoncés par AMD fin 2020, nous retenons ici le Ryzen 5 5600X et ses 6 cœurs physiques et 12 threads. Avec sa fréquence de base à 3,7 GHz (4,6 GHz en boost), il vient rattraper le retard d’AMD en jeu et même s’il dispose de moins de cœurs que le 5800X, il se montre plus intéressant pour cet usage. Un peu cher à sa sortie, il est désormais vendu un peu partout à son prix public conseillé et reste donc tout à fait compétitif.

On accompagnera ce CPU de 16 Go de RAM, mais on vous recommandera plutôt de choisir un kit de 32 Go, qui conviendra aux tâches les plus lourdes. Si le RGB ne vous intéresse pas, les Corsair Vengeance LPX restent encore et toujours une bonne option et sont disponibles pour 140 euros. Pour ce qui est de la carte-mère, un modèle assez équilibré comme la MSI MPG B550 Gaming Plus sera tout indiqué.

Les avantages de l’AMD Ryzen 5 5600X :

  • Très puissant avec un TDP maîtrisé
  • 6 cœurs et 12 threads
  • Enfin au niveau d’Intel en jeu

Processeurs AMD Ryzen et Intel Core haut de gamme

AMD Ryzen 7 5800X : le CPU pour streamer et plus encore

Quels sont les meilleurs processeurs (CPU) Intel et AMD Ryzen en 2021 ?

Si le Ryzen 5 5600x conviendra à l’écrasante majorité des usages, les utilisateurs plus exigeants et désireux de se lancer par exemple dans le streaming, seront plus enclins à se tourner vers le Ryzen 7 5800 X. Au menu ici : 8 cœurs et 16 threads avec une fréquence de base de 3,8 GHz qui pourra atteindre 4,7 GHz en mode boost. Autant dire que cette puce est parfaitement adaptée aux tâches les plus lourdes et qu’elle fera évidemment l’affaire en jeu.

La consommation et le TDP restent ici encore raisonnables, même si l’on vous recommande d’investir dans un bon ventirad si vous voulez un fonctionnement silencieux. On peut remercier encore une fois la gravure en 7 nm.

Ce processeur puissant s’accompagnera en général d’au moins 16 Go de RAM, mais on vous recommandera plutôt de partir directement sur un kit de 32 Go, qui conviendra aux tâches les plus lourdes. Si le RGB ne vous intéresse pas, les Corsair Vengeance LPX restent une bonne option et sont disponibles pour 150 euros. Concernant la carte-mère et avec un tel processeur, les utilisateurs les plus exigeants pourront se tourner vers un modèle assez haut de gamme comme la X570 AORUS PRO de Gigabyte disponible aux alentours des 240 euros.

Les avantages de l’AMD Ryzen 7 5800X :

  • Très puissant avec un TDP maîtrisé
  • 8 cœurs et 16 threads
  • Une référence pour les tâches applicatives lourdes

Intel Core i7-12700K : les bleus de retour au sommet

Quels sont les meilleurs processeurs (CPU) Intel et AMD Ryzen en 2021 ?

Après des années de stagnation, Intel revient sur le devant de la scène avec une architecture Alder Lake qui constitue une véritable rupture avec le passé. Outre le passage au 10 nm, c’est surtout un changement de philosophie profond qui arrive. Oubliés les cœurs tous identiques, le 12700K embarque 8 cœurs dédiés à la performance (P-Cores) et 4 cœurs privilégiant l’efficacité (E-Cores). Une répartition qui n’est pas sans rappeler celle des puces ARM.

Tout ce petit monde monte respectivement jusqu’à 5 GHz pour les P-Cores et 3,8 GHz pour les E-Cores. Sans rentrer dans les détails techniques cette nouvelle approche couplée à de la DDR5 ultra rapide se traduit par une puce environ 10 % plus performante que le Ryzen 5800 X. Une belle réussite qui s’applique aussi bien au jeu vidéo, catégorie sur laquelle Intel a toujours été à l’aise que sur l’applicatif.

En contrepartie, le 12700K consomme beaucoup, passant sans soucis la barre des 250 W en charge ! C’est beaucoup et il faudra donc un radiateur ou un watercooling plutôt musclé pour garder ce petit monde au frais.

Reste la question fatidique du prix : à 529 euros, l’i7-12700K offre un rapport performances/prix plus que solide. Il faut cependant compter avec des cartes-mères chères, une Gigabyte Z690 UD se négociant autour des 225 euros. C’est surtout la DDR5 qui fait exploser la facture puisqu’un kit basique de 32 Go coute 469 euros ! C’est deux fois plus qu’un équivalent DDR4, avec environ 5 % de performances en plus dans la plupart des usages. Choisir une carte-mère DDR4 sera donc une option envisageable, même si elle sera logiquement moins future proof.

Intel nous fait ici un quasi-sans-faute, avec un processeur innovant au tarif intéressant. Reste une plate-forme DDR5 qui coute toutefois un peu cher à notre gout, mais si vous cherchez ce qui se fait de mieux c’est là que vous le trouverez !

Les avantages de l’Intel Core i7-12700K :

  • Un processeur très puissant
  • 8 cœurs et 16 threads
  • Un concurrent direct du Ryzen 7 5800X

Processeurs AMD Ryzen et Intel Core d’entrée de gamme

Intel Core i3-10100F : pour les petits budgets

Processeur entrée de gamme : Intel Core i3-9100F

Les processeurs i3 de 10e génération se rapprochent des anciens i5 et profitent donc de 4 cœurs et 4 threads pour une fréquence de base de 3,6 GHz (4,2 GHz en boost). Il est fourni avec un ventirad qui suffira amplement puisque son TDP ne dépasse pas les 65 W.

Disponible pour un peu plus de 100 euros actuellement, le i3-10100F est un excellent petit processeur qui conviendra dans une machine avec un budget serré, plutôt axée sur la bureautique et le jeu dans des définitions raisonnables.

Pour l’accompagner, et dans l’optique d’une configuration au budget maîtrisé, un kit de 8 Go de RAM suffira amplement pour les tâches usuelles. Notre choix se tourne vers les Corsair Vengeance LPX disponibles pour moins de 50 euros actuellement. Toujours en suivant cette logique, la carte-mère d’entrée de gamme Gigabyte B365M H accompagnera sans broncher ce petit CPU. Celle-ci est disponible pour un peu plus de 60 euros et profite notamment d’un port M.2 pour y installer un SSD.

Les avantages de l’Intel Core i3-10100F :

  • Tarif maîtrisé
  • Performances honorables
  • Adapté pour un usage bureautique ou jeu léger

Ryzen 3 4300GE : avec un GPU pour se passer de carte graphique

Processeur entrée de gamme : AMD Ryzen 5 3400G

Le Ryzen 3 4300GE est un APU (Accelerated Processing Unit), qui intègre donc un CPU et une puce graphique Vega 6. L’intérêt d’un tel processeur est de ne pas avoir besoin d’ajouter une carte graphique hors de prix à notre configuration. Et il s’avère justement que la puce Vega 6 intégrée est capable de petites prouesses et autorise du jeu en HD sur la plupart des titres du moment comme Fortnite par exemple (en faisant évidemment des concessions sur les options graphiques).

Bien que son tarif puisse paraître élevé pour une sélection d’entrée de gamme, sa puce graphique permet de s’affranchir d’un GPU dédié pour des usages bureautiques ou du jeu de façon raisonnable. Il est devenu d’autant plus séduisant que la pénurie de GPU pose de gros soucis aux petits budgets.

Ici encore, on vous recommandera d’y adjoindre au moins 8 Go de mémoire vive, avec par exemple ce même kit Corsair Vengeance LPX qui vous coûtera une soixantaine d’euros. Concernant la carte-mère, il conviendra d’être attentif à la compatibilité de cette dernière. MSI propose quelques références d’entrée de gamme avec chipset B450 et mise à jour pour être compatibles avec les Ryzen 4XXX comme la B450M PRO-M2 Max proposée pour 55 euros.

Les avantages du Ryzen 3 4300GE :

  • Puce graphique intégrée (et relativement performante)
  • 4 cœurs et 8 threads
  • Adapté pour un usage bureautique ou jeu léger (sans besoin d’ajouter un GPU)

Bien choisir son nouveau processeur

Fréquence, cœurs, utilisation… comment s’y retrouver ?

Les processeurs modernes (et par extension leurs performances) sont conditionnés par plusieurs caractéristiques. Il y a tout d’abord la fréquence, exprimée le plus souvent en GHz. Il s’agit tout simplement du nombre d’instructions que votre CPU est capable de traiter à la seconde. De façon générale, plus sa fréquence est élevée, plus sa puissance brute l’est. Attention cependant, posséder le processeur avec la plus grosse fréquence du marché ne garantit en rien qu’il sera le plus performant. L’architecture, la conception, le nombre de cœurs et de threads sont autant d’autres données à prendre en compte pour caractériser un processeur.

Il conviendra donc d’être attentif également au nombre de cœur et de thread. Les cœurs peuvent être vus — pour schématiser –, comme des sous-processeurs au sein du CPU. Ils permettent ainsi d’exécuter plusieurs tâches de façon simultanée. Les processeurs modernes utilisent également des mécaniques permettant de multiplier logiciellement ces tâches simultanées en utilisant l’hyper-threading ou SMT qui permet de créer « virtuellement » deux processeurs logiques par cœur.

Le choix d’un processeur doit également être fait en fonction de vos usages et des autres composants qui l’accompagneront. Par exemple, utiliser un CPU d’entrée de gamme avec une carte graphique à plusieurs milliers d’euros relève bien souvent du non-sens. Du choix de votre processeur dépendra également celui de la carte-mère, car évidemment, tous ne sont pas compatibles entre eux. Sans parler du fait qu’actuellement, seuls les processeurs AMD Ryzen 5000 et Intel 11e gen sont compatibles avec la norme PCI Express 4.0, permettant notamment d’utiliser certains SSD très rapides.

Combien de cœurs me faut-il ?

Le nombre de cœurs nécessaires dépendra logiquement de votre usage. Pour de la bureautique, 4 cœurs sont le grand minimum. Cela conviendra aussi pour des jeux anciens ou peu gourmands, mais l’on vous recommande grandement de passer à 6 cœurs. Aller au-delà de six cœurs ne servira pas à grand-chose pour le joueur moyen, mais 8 cœurs pourront être utiles si vous comptez streamer.

Choisir un CPU de doté de plus de 8 cœurs sera inutile pour l’immense majorité des gens, les prix explosent et les usages deviennent de plus en plus spécialisés. Pour de la vidéo ou de la modélisation 3D, il sera par exemple intéressant d’investir dans plus de cœurs.

Comment refroidir mon processeur ?

La consommation et la chauffe sont deux variables très importantes qui conditionneront le choix de votre alimentation et de votre système de refroidissement. Pour vous aider dans votre choix, les constructeurs précisent pour chaque modèle le Thermal Design Power (TDP, « enveloppe thermique » en français) qui indique le dégagement thermique, exprimé en Watts, dont la puce a besoin pour fonctionner correctement. Plus ce TDP est élevé, plus le système de refroidissement devra être efficace.

Certains modèles sont fournis avec un petit ventirad (ventilateur couplé à un radiateur) qui fera techniquement l’affaire. Il reste cependant intéressant de le remplacer par un modèle plus performant qui vous offrira à la fois des températures plus fraîches et un niveau sonore plus raisonnable. Un processeur qui ne chauffe pas trop se contentera d’un bon ventirad et on recommandera le passage au watercooling pour les processeurs qui ont tendance à plus chauffer ou si vous souhaitez vous lancer dans l’overclocking.

À noter qu’AMD conserve une longueur d’avance sur Intel sur le plan de la consommation et des températures.

Quelle est l’importance du processeur pour les jeux vidéo ?

On peut penser que seule la carte graphique a une réelle importance pour profiter correctement des derniers jeux vidéo à la mode. Pourtant, il serait contre-productif de négliger le processeur. En effet, il faut bien prendre en compte qu’à un moment ou à un autre, tout passe par votre processeur. De ce fait, s’il ne suit pas la cadence, il limitera les performances de tout votre système et donc de votre carte graphique en jeu.

Si la carte graphique est évidemment mise à contribution pour les calculs graphiques des derniers jeux 3D à la mode, le processeur prendra également beaucoup d’importance sur certains titres nécessitant beaucoup de calculs comme les jeux de stratégie par exemple.

S’il n’existe pas de règle générale quant aux caractéristiques idéales d’un processeur pour le jeu, il faut tout de même savoir que tous les jeux ne profitent pas forcément de façon optimale des processeurs avec beaucoup de cœurs. C’est notamment pour cette raison qu’on recommande en général les processeurs Intel et leurs fréquences plus élevées. Néanmoins, à l’heure actuelle et à gamme équivalente, les Ryzen d’AMD sont tout autant recommandables que leurs homologues de chez Intel pour une utilisation vidéo ludique.

Quel processeur choisir pour du montage vidéo ou des tâches lourdes ?

Les logiciels de montage et autres applications gourmandes dans le genre profitent en général pleinement des possibilités offertes par les processeurs dotés de nombreux cœurs. C’est en partie pour cette raison que les premières générations de CPU Ryzen, avec leurs nombreux cœurs, étaient plébiscitées à leur sortie.

Intel ayant enfin rattrapé son retard sur ce point, les choses sont un peu différentes aujourd’hui et les deux marques s’en sortiront efficacement sur des applications comme Premiere Pro ou Da Vinci Resolve. En restant dans des gammes de prix raisonnables et hors utilisation professionnelle, vous ne prendrez pas vraiment de risque en choisissant l’une ou l’autre des deux marques présentes actuellement sur le marché.

Intel ou AMD, quelles différences ?

Lors de vos recherches du processeur idéal, vous êtes peut-être déjà tombés sur des termes un peu barbares comme Skylake ou encore Zen, Zen+ et Zen 2. Derrière ces appellations se cachent en fait les noms des architectures utilisées par Intel et AMD. C’est l’architecture qui définit la construction interne des processeurs et par extension leur fonctionnement.

Intel utilise depuis 2015 l’architecture Skylake, gravée en 14 nm. Bien que les appellations des différentes générations ont évolué au fur et à mesure des années, la base reste la même et on peut considérer la génération actuelle comme étant un refresh de refresh de Skylake. Il faut comprendre par là que les puces évoluent au fil des années, mais que la base reste la même.

Du côté des gammes, Intel décompose ces dernières de la même façon depuis de nombreuses années. On retrouvera tout d’abord les Pentium et Celeron pour l’entrée de gamme puis les Core i3, i5, i7 et i9. Ces processeurs prendront en général place sur des cartes-mères équipées de socket (connecteur entre le CPU et la carte-mère) LGA 1151.

Du côté d’AMD, on profitera ici de l’architecture Zen 3 (dernière en date) gravée en 7 nm, mais également de quelques références toujours intéressantes en Zen 2 (7 nm). La gamme se compose, dans l’ordre, des Ryzen 3, 5, 7 et 9. Les derniers processeurs de la marque ont l’avantage d’être compatibles avec le standard PCI Express 4.0 qu’Intel ne supporte toujours pas actuellement. À noter que tout comme Intel, AMD utilise son propre connecteur sur les cartes-mères où il faudra obligatoirement se tourner vers un modèle équipé d’un socket AM4.

Comment choisir une carte-mère compatible avec son processeur ?

Lors du choix de votre processeur, au-delà de ses performances, il faut également être attentif au socket et au chipset avec lesquels il est compatible.

Le socket est en fait le connecteur utilisé pour interface le processeur et la carte-mère. AMD et Intel n’utilisent pas les mêmes sockets et on peut même retrouver des sockets différents au sein d’une même marque. Du choix de votre processeur dépendra donc logiquement le choix du socket et par extension celui de votre carte-mère. Enfin, les systèmes de refroidissement sont également dépendants des sockets.

Chez AMD, les choses sont assez simples puisque tous les Ryzen utilisent le même socket : AM4, il faudra donc simplement faire attention au chipset (on y revient plus loin).

Intel a utilisé le socket LGA1151 depuis l’arrivée des processeurs Skylake, néanmoins, les dernières générations que nous avons ajoutées dans ce guide d’achat nécessitent maintenant un socket LGA1200.

Si nous ne rentrons pas ici dans le détail du fonctionnement et de l’utilité d’un chipset, c’est également une information très importante à prendre en compte lors du choix de votre carte-mère. En effet, même si cette dernière dispose du bon socket, cela ne garantit en rien qu’elle sera compatible avec votre CPU.

Chaque génération de processeur est accompagnée d’un ou plusieurs nouveaux chipsets dont le nom est en général composé d’une lettre et d’une série de chiffres. Acheter une carte-mère équipée du chipset associé à votre génération de processeur garantira en général sa compatibilité. Les cartes-mères de génération précédente devront par contre être mises à jour, sans quoi votre machine refusera de démarrer. Tout comme pour les processeurs, il existe plusieurs « gammes » de chipsets, tantôt adaptés pour la bureautique, tantôt pour le jeu.

Ce guide d’achat vous propose une carte-mère adaptée pour chacun des processeurs listés. Comme ça, impossible de se tromper !


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles