Tim Cook invité à une audience sur les 13 milliards d’euros qu’Apple doit à l’Union Européenne

 

Tim Cook devrait être entendu dans une audience prochaine sur les 13 milliards d’euros qu’Apple doit à l’Union européenne dans l’affaire qui oppose la marque à la pomme à la Commission européenne.

19334-19601-cook-applehq-l

Apple est toujours enlisé dans l’affaire qui l’oppose à la Commission européenne sur des avantages fiscaux illégaux. Alors que la Commission européenne veut récupérer plus de 13 milliards d’euros, Tim Cook devrait être entendu dans les semaines à venir dans le cadre d’une audience en Irlande, dont le système fiscal a permis à Apple d’éviter de payer une bonne partie de ses impôts.

Tim Cook à Dublin pour défendre Apple

Un groupe composé de députés et sénateurs irlandais doit se réunir dans les semaines à venir afin d’évaluer les conséquences de l’amende historique de 13 milliards d’euros infligée à Apple à la fois au niveau européen et aussi irlandais. Ce groupe a ainsi invité différents responsables d’Apple, dont Tim Cook à venir s’expliquer dans une audience consacrée à ce traitement de faveur qui a permis à Apple de faire disparaître 13 milliards d’euros.

Un traitement de faveur contesté À la suite des révélations du New York Times en 2012 sur l’optimisation fiscale effectuée par Apple en Irlande, l’Europe avait commencé à enquêter. C’est en 2014 que l’enquête formelle a…
Lire la suite

Un face à face avec Margrethe Vestager

Lors de cette audience, Tim Cook devra notamment répondre aux questions de la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, qui est à l’origine de cette amende historique. Elle est également à l’origine de l’enquête sur Google qui pourrait également avoir des implications historiques en Europe pour le créateur d’Android.

Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la concurrence, avait envoyé un « Statement of objections » (terme officiel pour acte d’accusation) en avril à destination de Google concernant un abus de position dominante relative à Android. Dans…
Lire la suite

On imagine donc que la présence de Tim Cook ne sera pas de trop pour essayer de défendre la position de la firme à la pomme dans ce dossier qui constitue une première de par l’ampleur de l’amende, mais également l’accusation de traitement fiscal de faveur qui pourrait s’étendre à Amazon, Facebook, Yahoo et autres, qui ont tous profité de ce type de mécanisme.

Les derniers articles

  • Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?
    8 /10

    Apple

    Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?

    29 octobre 202029/10/2020 • 19:00