Les smartphones pliables semblent être la prochaine guerre à laquelle les constructeurs mobiles s’apprêtent à participer. Apple pourrait lui aussi en faire partie, alors qu’un brevet indique que ses équipes de recherche et développement travailleraient sur un tel concept.

Cette année, la tendance étant nettement ressortie du marché n’est autre que celle du ratio 18:9 et des designs dits « borderless » les accompagnant. Mais nous le savons tous : un autre grand changement pointe le bout de son nez, en la personne des smartphones pliables.

Pour le moment, nous ne savons pas vraiment quelle forme celle-ci prendra. Si le ZTE Axon M fut le premier à profiter de cette nouvelle tendance sur le marché, il est aussi le moins innovant. A terme, Samsung, LG, Huawei et OPPO préparent tous un smartphone de la sorte… Un mouvement faisant assez de vagues pour qu’Apple s’y intéresse.

Apple s’amuserait avec des concepts pliables

En effet, la marque américaine a déposé ce mois-ci une demande de dépôt de brevet pour un nouvel appareil électronique à écran flexible. L’application de ce brevet reste assez large, pouvant convenir à « un ordinateur portable, une tablette, un smartphone, une montre et autres appareils électroniques« .

Ce n’est pas le premier brevet en ce sens que la marque dépose. Un brevet pour les écrans flexibles lui avait déjà été accordé auparavant, montrant que la marque s’équipe légalement. Il y a fort à parier que son équipe de recherche et développement s’amuse en ce moment même à concevoir des prototypes utilisant ces technologies.

Pas qu’un simple essai

Une telle demande ne garantit bien sûr pas la sortie d’un appareil. Mais qu’Apple s’y penche si sérieusement est intéressant, puisque cela tend à prouver qu’il ne prend pas à la légère ce virage du marché des smartphones.

Nombreux sont encore les sceptiques à douter des écrans flexibles. Qui plus est, les constructeurs de l’écosystème Android sont historiquement plus enclins à tester de nouvelles choses, n’ayant pas autant à défendre une image d’infaillibilité que peut l’avoir Apple.

Mais si Apple s’arme lui aussi discrètement pour ne pas rater cette vague, on peut dès lors considérer qu’il en respecte le potentiel. Auquel cas, si Samsung et consorts ne ratent pas leur premier essai, on peut s’attendre à ce que le constructeur américain sorte rapidement de ses tiroirs un nouvel appareil en réponse.

À lire sur FrAndroid : 2018 pourrait bel et bien être l’année des smartphones pliables