iPhone : Apple condamné à 10 millions d’euros d’amende pour tromperie sur l’étanchéité

 

Le régulateur italien de la concurrence a infligé ce lundi une amende de 10 millions d'euros pour des allégations mensongères sur la résistance à l'eau des iPhone.

Source : Capture vidéo YouTube

Source : Capture vidéo YouTube

C’est une décision qui va sans doute faire des vagues. Ce lundi, Apple a été condamné par le régulateur italien de la concurrence pour de fausses déclarations sur l’étanchéité de ses iPhone, a repéré le site Business Insider.

Pour l’Autorité italienne de la concurrence (AGCM), la firme californienne a trompé ses consommateurs en évoquant une résistance à l’eau depuis l’iPhone 7 de 1 à 4 m durant 30 minutes au maximum (selon le modèle).

Des conditions de garantie loin d’être acceptables

Et selon l’AGCM, cela ne concernerait que des conditions de laboratoire contrôlées, avec une eau pure et immobile. Une situation bien éloignée des scénarios du monde réel lorsqu’un utilisateur fait tomber son iPhone dans l’eau.

Mais ce n’est pas le seul point que l’autorité italienne a pointé du doigt. Pour elle, Apple a également trompé le public sur ses conditions de garantie. Celles-ci sont annulées si le smartphone est endommagé par un liquide. Or, le régulateur italien a avancé que la marque à la pomme avait été dans l’incapacité de réparer certains iPhone endommagés simplement par l’eau.

Des informations présentes dans les pages support, pas dans la communication

Apple n’a pas souhaité réagir à la décision de l’AGCM. La page support de son site concernant les questions sur « la résistance aux éclaboussures, à l’eau et à la poussière de l’iPhone 7 et des versions ultérieures » a été mise à jour fin octobre avec l’arrivée des nouveaux iPhone.

Nous avons recherché la page initiale depuis le lancement de l’iPhone 7 à l’aide de l’outil Wayback Machine. Il est bien indiqué que les appareils sont « testés dans des conditions de laboratoire contrôlées ». Les informations concernant les conditions de garantie sont, en revanche, un peu plus floues dans ces circonstances et Apple précise simplement qu’« il est possible que la loi sur la protection des consommateurs vous confère certains droits. »

Les derniers articles