Asus a dévoilé son premier smartphone destiné aux joueurs, et nous avons pu le prendre en main. Voici nos premières impressions.

Aller au bout du concept

Depuis la sortie du Razer Phone, certains constructeurs Android s’essaient à lancer des produits « gamer » haut de gamme. Sur PC, ce public a déjà prouvé qu’il était très demandeur et renouvelait régulièrement ses appareils, si bien que les PC de jeux sont encore aujourd’hui un marché en croissance, là où le marché des ordinateurs classiques ne peut en dire autant. Avec un marché du smartphone qui devient mature et semble avoir terminé sa croissance, les fabricants pensent peut-être pouvoir trouver dans le smartphone de jeu un nouveau relais.

Asus arrive donc après le BlackShark de Xiaomi et le Red Magic de Nubia (ZTE), mais le constructeur va beaucoup plus loin que ses concurrents avec le ROG Phone. Cela passe notamment par une fiche technique qui se différencie réellement, et une panoplie d’accessoires plutôt bien pensés.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Un Snapdragon 845 plus puissant que la norme

Commençons par un petit tour de la fiche technique. Pour viser les joueurs, un smartphone doit miser sur les performances. Avec un Snapdragon 845 cadencé à 2,96 GHz (contre 2,8 GHz pour les smartphones concurrents), le ROG Phone va certainement prendre la couronne du smartphone Android le plus puissant du marché. Le SoC est associé à 8 Go de RAM LPDDR4 et 128 ou 512 Go de stockage en UFS 2.1. Au jeu des comparatifs, Asus affirme que l’appareil atteint le score de 304 183 points sur AnTuTu, 77 images par seconde sur GXBench 4.0 (Manhattan ES 3.0) et 10 764 points sur PC Mark (Work 2.0).

Côté écran, le ROG Phone intègre une dalle AMOLED HDR de 6 pouces en Full HD+ avec une fréquence d’affichage de 90 Hz, (108,6% du spectre colorimétrique DCI-P3) : c’est moins bon que les 120 Hz du Razer Phone, mais mieux que les 60 Hz que l’on trouve sur les autres smartphones.

Rien ne choque sur le reste de la fiche technique : batterie de 4 000 mAh, Bluetooth 5.0, Wi-Fi 802.11 n/ac/ad, charge rapide Quick Charge 3.0/4.0, Android 8.1 Oreo, USB Type-C (Power Delivery, USB 3.1, Display Port 1.4) et port jack. Le ROG Phone propose ce qu’il y a de mieux sur le marché.

Pour limiter la chauffe de l’appareil, Asus proposera un chargeur spécial avec une technologie nommée « ROG Hypercharge », qui permettra de charger à 60% le téléphone en 33 minutes. Surtout, ce chargeur intégrera une puce « IC Charger » qui aurait tendance à chauffer en charge lorsqu’elle est intégrée à un smartphone.

Un design et des fonctions pensés pour le jeu

On ne va pas y aller par 4 chemins, le ROG Phone reprend les codes de design des autres appareils gamer ROG. On a donc le droit au logo LED brillant à l’arrière, et à une apparence qui ne passera clairement pas inaperçue. Même le lecteur d’empreinte sous l’appareil photo change de l’ordinaire.

Au-delà des apparences, le téléphone d’Asus propose plusieurs choses intéressantes. D’abord, le fabricant affirme avoir travaillé la prise en main pour le jeu. Le ROG Phone intègre un double haut-parleur en façade. L’appareil propose en particulier des touches tactiles sur les tranches qui pourront faire office de gâchettes dans les jeux.

Les bords tactiles peuvent également être utilisés en mode portrait pour d’autres actions, par exemple déclencher l’appareil photo d’une simple pression depuis l’écran de verrouillage. Le bord servira également de déclencheur une fois l’application caméra lancée.

Dernière particularité, la présence d’un second port sur la tranche du smartphone, il cache en réalité deux ports USB Type-C pour y connecter des accessoires.

Le smartphone aux 1000 accessoires

Car le Asus ROG Phone n’arrive pas seul. Il sera accompagné de 4 accessoires. Le premier est le système de refroidissement Gamecool qui sera fourni avec l’appareil. Comme son nom l’indique, il va apporter un meilleur, et plus encombrant, moyen de refroidissement pour augmenter les durées des sessions de jeux. Il est vrai que pendant l’essai, sans l’accessoire attaché, le téléphone avait tendance à beaucoup chauffer en jeu.

Le TwinView Dock rajoute une batterie et un écran secondaire au ROG Phone. Cela rappelle en quelque sorte la Nintendo DS ou les premières Nvidia Shield. Asus avance que cet accessoire sera pratique pour les streamer qui pourront jouer sur un écran, et gérer le chat et le stream sur le second écran. La marque souhaite aussi que les développeurs puissent proposer des jeux utilisant les deux écrans à la fois.

La marque proposera également un Desktop Dock, dans la même veine que les stations d’accueils de Microsoft, Samsung ou Huawei. Il permettra d’utiliser le smartphone comme un ordinateur de bureau en le reliant à un écran, un clavier et une souris.

Enfin, la marque s’est associée avec Gamevice pour proposer l’accessoire en tandem avec son WiGig Dock. Ensemble, les deux accessoires permettent de jouer sans-fil sur une télévision et avec une manette rappelant la Switch.

Disponibilité en fin d’année

Asus ne s’est pas avancé à annoncer une disponibilité et un prix précis. Le ROG Phone devrait sortir vers la fin de l’année en France, à un prix de vente encore inconnu.

Conclusion

Je ne suis pas vraiment un joueur mobile, en tout cas pas assez pour être vraiment enthousiaste concernant les smartphones spécialisés dans ce domaine. Pourtant, je dois reconnaître avoir été positivement impressionné par ce que propose ici Asus.

Le fabricant va réellement au bout du concept et a pensé le design et la fiche technique de son produit pour répondre aux besoins des joueurs. Être en retard sur le Razer Phone lui permet d’avoir des composants plus performants, et certainement d’avoir pu profiter des premiers retours de la presse pour améliorer son propre design.

Reste à savoir si la marque pourra vraiment distribuer correctement la panoplie d’accessoire présentée et si le public répondra présent. Le soutien des développeurs sera également clef pour permettre à ce concept de prendre véritablement son envol.