Asus ZenBook Pro Duo : prise en main du PC à deux écrans

 

Asus a présenté au Computex un nouveau ZenBook équipé de deux écrans. Nous avons pu prendre en main les versions 14 et 15 pouces de la machine.

L’annonce phare chez Asus lors du Computex 2019, c’est le ZenBook Pro Duo, un ordinateur doté pour la première fois d’un large second écran au-dessus du clavier et du touchpad.

Un bel écran OLED

Commençons par quelques mots sur le sublime écran OLED qui équipe le modèle 15 pouces nommé ZenBook Pro Duo. Maxime en parlait récemment après avoir aperçu une dalle de ce type sur un PC Razer et je peux désormais confirmer ses impressions : on ne veut pas revenir en arrière.

On a là une dalle OLED 4K qui propose des contrastes infinis et une compatibilité HDR sublimant tous les formats vidéos. Reste à savoir quelle sera sa durée de vie, il s’agit du défaut principal de cette technologie qui est sensible au marquage sur la durée. La barre des tâches de Windows pourrait par exemple être marquée sur la dalle, même lorsqu’elle n’est plus affichée (une vidéo en plein écran par exemple) puisque son positionnement est souvent statique.

L’écran reste remarquable et on a qu’une hâte : que ce type d’affichage se démocratise au plus vite sur toutes les gammes de machines, avec les adaptations logicielles nécessaires pour adoucir le marquage.

Alors ce second écran ?

Passons maintenant au second écran, commun à tous les modèles de ZenBook Duo puisque la machine tient son nom de cette fonction si particulière.

Lors de notre rapide prise en main, nous avons pu découvrir les différents modes imaginés par Asus. La marque reprend ici les mêmes idées que pour son ScreenPad. Ainsi le second écran peut d’abord servir à afficher des applications conçues ou optimisées pour cette configuration, par exemple un piano, ou les raccourcis d’un applicatif lourd comme Photoshop ou Affinity Photo.

Cette surface tactile gère également le stylet commercialisé par Asus, ce qui peut permettre des retouches ou quelques notes, même si on imagine mal lever le stylet vers cette zone sur de longues périodes de temps.

Cet écran peut aussi service de second affichage sous Windows. Ainsi réglé, on peut afficher des applications secondaires que l’on ne souhaite pas utiliser sur l’écran principal. C’est l’usage le plus convaincant de cette nouveauté selon moi : on peut par exemple y placer un live vidéo, ou un tutoriel, sans perdre de l’espace d’affichage sur l’écran principal.

Pour rédiger cet article avec cette machine, je me serais bien imaginé y glisser la fenêtre de l’explorateur de fichier avec les photos réalisées pour l’occasion, pour les ajouter très facilement à l’article en cours de rédaction sur l’écran principal.

Dernier mode envisageable : étendre une fenêtre sur la totalité de l’affichage proposé par la machine avec les deux écrans. Par exemple Twitter, ou la page d’accueil de FrAndroid afficheront plus d’articles ou de tweets.

Un clavier et un touchpad déroutants

Pour réussi à placer ce large écran, Asus a été contraint de placer le clavier sur la bordure basse de la machine, et déplacer le touchpad à sa droite, les gauchers qui ne sont pas habitués à manier un touchpad de la main droite apprécieront. Pour un droitier comme moi, ce nouvel emplacement surprend un peu, mais j’imagine qu’on doit pouvoir s’y habituer.

Cela signifie également que le clavier est par défaut dénué d’une zone où poser les poignets. J’écris par défaut, car Asus propose quand même dans la boite du modèle 15 pouces, un repose-poignets optionnel à caler devant le PC.

Pour le reste, avec le peu de temps que j’ai passé sur le clavier, j’ai trouvé la frappe plutôt agréable, digne d’un PC haut de gamme. Précisons que le touchpad est en fait un NumPad développé par Asus, il peut donc se transformer en pavé numérique à loisir.

Pour affiner un peu plus la machine, la version 14 pouces intègre des boutons physiques sous le touchpad, ce qui permet de simplifier son intégration au châssis.

À mi-chemin entre Asus et ROG

Revenons-en justement au design global de la machine qui est un peu particulier. Pour développer cet ordinateur haut de gamme, Asus semble avoir reçu l’aide des équipes ROG tant le design emprunte certains codes esthétiques de la marque gamer.

Si sur le capot, on a quelque chose d’assez sobre et dans la lignée des ZenBook, c’est moins sur les tranches et sous la machine avec des angles très affirmés, et une ventilation particulièrement visible.

Terminons avec un mot sur la connectique. Asus estime que le marché n’est pas encore prêt pour la transition totale vers l’USB Type-C et n’intègre donc qu’une seule prise moderne Thunderbolt 3, avec 2 prises USB Type-A (le format historique), un port HDMI et le port d’alimentation.

La version 14 pouces troque le Thunderbolt 3 (qui devient un simple USB Type-C USB 3.1 Gen 2), contre un logement microSD.

Prix et disponibilité

Le ZenBook Duo UX481, la version 14 pouces, sera disponible à partir du mois d’août et à partir de 1499 euros.

Il faudra attendre fin d’août pour mettre les mains sur la version 15 pouces, le ZenBook Pro Duo UX581 qui sera commercialisé à partir de 2999 euros.

Conclusion

On ressort de cette session de prise en main en étant plutôt convaincu par cette nouvelle machine. Sur le papier, Asus semble avoir correctement travaillé le design de son nouveau ZenBook pour penser à plusieurs cas d’usage, que ce soit pour les joueurs ou les créatifs par exemple. On a évidemment des doutes quant à la prise en charge de ce second écran pour le développement d’applications spécifiques, en dehors des quelques partenaires d’Asus comme Overwolf, mais la gestion native de l’écran par Windows permet déjà d’imaginer des usages plutôt pratiques au quotidien.

Bien sûr, il faudra maintenant attendre un test complet pour savoir quel sera l’impact de cet écran sur l’autonomie de la machine, mais également sur ses performances. Le placement du touchpad et le format du clavier seront-ils également des problèmes à l’usage ? Voici d’autres questions auxquels il faudra répondre avec le test.

NB : Notre journaliste Cassim Ketfi est à Taïwan pour couvrir le Computex 2019 dans sa globalité, mais il y est présent dans le cadre d’un voyage de presse organisé par Asus.

Les derniers articles

  • Samsung Galaxy S11 : enfin un mode pro pour la vidéo

    Samsung

    Samsung Galaxy S11 : enfin un mode pro pour la vidéo

    12 décembre 201912/12/2019 • 11:15