Dell s’essaie à l’ultraportable grand format avec le XPS 15 2-en-1. C’est aussi l’une des premières machines à utiliser un processeur co-développé par Intel et AMD. Alors une tablette de 15 pouces sous Windows 10, c’est pratique ? Cela peut-il faire tourner des jeux ? On répond à tout ça dans notre test.

Comme le XPS, ce test va être un 2-en-1, car il y a deux sujets intéressants à traiter avec cette machine. D’abord, il s’agit d’un ordinateur 2-en-1 convertible équipé d’un écran de 15,6 pouces, alors que Dell reste une marque plutôt attachée aux ordinateurs classiques, ne se transformant pas en tablettes. Cet appareil est aussi l’un des premiers à intégrer la puce 2-en-1 d’Intel avec processeur maison et puce graphique AMD Radeon. Voyons comment tout ceci s’en sort en utilisation réelle.

Fiche technique

L’ordinateur nous a été prêté par la marque.

CaractéristiquesDell XPS 15 2-en-1 (2018)
Écran15,6 pouces IPS tactile InfinityEdge Full HD ou UHD 4K
ProcesseurIntel Core i5-8305G ou Intel Core i7-8705G
Puce graphiqueAMD Radeon RX Vega 870 avec 4 Go de mémoire HMB2
RAM8 ou 16 Go DDR4
Stockage256, 512 ou 1024 Go sur SSD PCIe
Connectique2 USB Type-C Thunderbolt 3 (DisplayPort et alimentation), 2 USB Type-C USB 3.1 (DisplayPort et alimentation), 1 lecteur de micro SD, 1 jack
BiométrieReconnaissance faciale et lecteur d'empreinte
Wi-FiKiller 1435 802.11 b/g/n/ac 2x2
Bluetooth4.1
Batterie75 Wh
Dimensions354 mm x 235 mm x 9-16 mm
Poids2 kg
Prixà partir de 1799 euros

Un design convertible 2-en-1

Comme son nom l’indique, ce Dell XPS 15 2-en-1 est une machine convertible, pouvant se transformer sommairement en tablette. La marque continue par ailleurs la commercialisation du XPS 15 « classique » qui intègre d’autres composants, et qui est donc un tout autre produit. Comme le XPS 13 2-en-1, cette machine adopte une double charnière qui permet de faire pivoter l’écran à 360° sous le châssis avec le clavier et le touchpad, et ainsi pouvoir utiliser l’ensemble comme une tablette.

Attention, on ne parle pas ici d’une tablette légère et mobile, mais bien d’une utilisation quasi sédentaire du tactile. La machine pèse 2 kg et l’écran mesure 15,6 pouces de diagonale, ce n’est donc pas quelque chose que l’on va pouvoir transporter à bout de bras comme un iPad ou une MediaPad. Reste que ce mode permet de confortablement regarder une vidéo dans le canapé, en posant l’appareil sur ses genoux, ou dans le lit, en se servant du clavier comme du pied d’un chevalet. Il facilite également la navigation sur le web en mode portrait, même si là encore, cela reste moins confortable que sur une tablette légère et mobile.

Du port USB Type-C en veux-tu en voilà

Comme le reste de la gamme XPS en 2018, le XPS 15 2-en-1 a fait la bascule totale vers le port USB Type-C. La machine ne dispose donc d’aucun port USB classique, mais 4 ports utilisant ce nouveau format universel. On compte 2 ports USB-C 3.1 sur une tranche, et 2 ports USB-C Thunderbolt 3 de l’autre côté. Dans tous les cas, ces ports peuvent aussi jouer le rôle de source d’alimentation et de sortie d’affichage DisplayPort. Dell a donc le mérite de jouer le jeu de l’USB-C correctement en proposant des ports vraiment universels. Le mal des smartphones n’atteint pas encore les ordinateurs, aussi le XPS 15 continue de propose une sortie casque. Le port microSD complète cette connectique, dommage de ne pas proposer du SD plein format plus utile pour les photographes et vidéastes.

Écran

Pour une machine 2-en-1, l’écran est évidemment l’un des composants les plus importants. Ici nous avons le droit à une dalle IPS Sharp SHP148E de 15,6 pouces avec une définition de 1920 x 1080 pixels. Dell continue d’utiliser un format 16:9 alors que d’autres fabricants privilégient maintenant le 2:3, plus pratique pour travailler et pour utiliser l’appareil en mode portrait. La marque commercialise également une version avec écran 4K UHD plus coûteuse.

Un passage sous la sonde permet de noter que l’écran propose une luminosité maximale de 380 cd/m² pour un contraste de 1564:1 et une température moyenne des couleurs de 8000K. Le diagramme CIE montre que la couverture sRGB est partielle, surtout au niveau des rouges. L’affichage a justement tendance à tirer vers le bleu, avec un surplus de 30 % pour cette teinte, alors que le vert est juste, et le rouge légèrement en deçà.

Windows 10 est un système pour ordinateur

Le Dell XPS 15 2-en-1 tourne sans surprise sous la dernière version de Windows 10, la mise à jour d’avril 1803. Comme sur le Dell XPS 13 (2018), le fabricant intègre très peu de logiciels en supplément de ceux proposés par Microsoft avec son système, et c’est une bonne chose. On retient surtout Dell Mobile Connect qui permet de connecter son smartphone Android avec Windows 10, et ainsi facilement répondre à ses SMS ou recevoir ses notifications sur son PC.

Attardons-nous plutôt sur l’expérience logicielle en mode tablette de Windows 10. Malheureusement, depuis l’abandon de Windows Mobile par Microsoft, la boutique d’applications se montre bien moribonde quand il s’agit de logiciels pensés pour les tablettes. L’éditeur pousse maintenant les développeurs à plutôt publier des logiciels classiques sur la boutique, comme Slack, iTunes ou Trello, et non créer une nouvelle app pensée pour le tactile. On retrouve quand même les essentielles : Twitter, Facebook Netflix, Skype, VLC. Bien sûr il y a aussi les applications de Microsoft : Edge pour la navigation web, Courrier pour les mails, et la suite Office Mobile.

Reste que l’usage du Dell XPS 15 en mode tablette n’est vraiment pas aussi agréable que ce que pouvait proposer Windows 8 en son temps, et surtout que ce que proposent iOS sur iPad et Android sur tablette.

Performances

Un processeur hybride

On le disait en introduction, cet ordinateur a cela de particulier qu’il intègre une puce développée conjointement par AMD et Intel. La version ici en test était équipée d’un processeur Intel Core i5-8305G, de 8 Go de RAM et 256 Go de stockage SSD.

L’Intel Core i5-8305G est donc une puce gravée en 14 nm qui intègre un processeur de génération Kaby Lake à 4 cœurs cadencé à 2,8 GHz et une puce graphique AMD Radeon RX Vega M GL. Le tout est annoncé avec une dissipation thermique maximale de 65W.

La batterie de tests PCMark 10, qui simule un usage polyvalent de la machine, donne un score de 4 463 points, nettement mieux que les 3 770 points obtenus par le Dell XPS 13, mais c’était attendu.

Une vraie machine de jeu

La vraie question est : cette machine ultraportable peut-elle faire tourner des jeux gourmands techniquement ? Habituellement, ce genre de machine limite les jeux vidéo à quelques titres peu gourmands ou de l’émulation de vieux titres.

Ici ce n’est pas le cas et j’ai été surpris assez positivement par les performances du PC. Ainsi, une session de The Witcher 3 en Full HD, avec les détails élevés, m’a montré que le jeu pouvait tourner à 40 images par seconde en moyenne dans ces conditions. Far Cry V tournait également sans sourciller avec les détails réglés sur « Élevés ».

Le logiciel de gestion de la puce AMD Radeon aux couleurs d’Intel

D’autres jeux plus populaires, et moins gourmands, tourneraient encore mieux. Fortnite et Overwatch avec les détails au maximum tournent sans problème à 60 images par seconde.

Malheureusement, ce n’était pas le cas de GTA V, le dernier jeu de ma session de test. Sur le papier, le jeu de Rockstar Games ne devrait avoir aucun problème pour tourner, mais un étrange bug faisait que le jeu basculait, en cours de partie, tantôt sur du calcul graphique effectué par le processeur (qui ne tient alors pas du tout la charge), tantôt sur la puce AMD Radeon. Une rapide recherche sur Internet montre qu’il s’agit d’un problème connu avec les solutions graphiques hybrides.

Une chauffe à surveiller

Été oblige, à la rédaction de ce test il était assez simple de faire ventiler la machine. Le PC a tendance à chauffer et ventiler en utilisation intensive. Au point de ventilation le plus élevé, on peut entendre un léger sifflement, assez aigu pour être remarqué et devenir gênant.

Autonomie

Le Dell XPS 15 2-en-1 est fourni avec une batterie à 6 cellules de 75 Wh, c’est loin des 97 Wh intégrés dans le Dell XPS 15 classique qui pèse pourtant lui aussi 2 kg. Comme nous l’avons dit, l’ordinateur se recharge par USB Type-C. Le chargeur fourni est de 130 watts, c’est beaucoup plus que le chargeur 45 watts de la gamme XPS 13. Cela se traduit également par un chargeur deux fois plus volumineux à transporter, ce qui joue sur l’encombrement de l’ensemble en voyage. Heureusement, il sera possible d’utiliser des chargeurs tiers compatibles USB Type-C, du moment qu’ils sont capables de débiter 130 watts.

Luminosité de l’écran au maximum, volume audio à 10% et en Wi-Fi, l’ordinateur est capable de lire des épisodes de séries TV sur Netflix pendant 7 heures et 30 minutes avant de tomber sous les 10% de batterie. C’est nettement plus léger que les 9 à 11 heures d’autonomie que proposent les autres ultrabooks, mais le XPS 15 paye ici son surplus de puissance disponible pour l’utilisateur. Attention une nouvelle fois au comportement de Windows 10 qui laisse plus de libertés aux applications que les systèmes mobiles Android et iOS. Par exemple, un onglet de chrome malencontreusement laissé en arrière-plan pourra consommer de la batterie sans que vous ne vous en rendiez facilement compte.

Prix et disponibilité

Le Dell XPS 15 2-en-1 est disponible à partir de 1799 euros sur Dell.fr. Ce prix peut monter jusqu’à 3 249 euros pour la version la mieux équipée.

Test Dell XPS 15 2-en-1 Le verdict

design
8
Le Dell XPS 15 2-en-1 est une belle machine, bien finie et créée avec de beaux matériaux. La marque montre une nouvelle fois son savoir-faire en la matière. Reste que pour un convertible, cette machine se révèle assez lourde à l'usage, et peut devenir désagréable en cas de chauffe excessive.
écran
7
L'écran 15,6 pouces Full HD tire un peu vers le bleu, mais reste très lumineux et bien contrasté. De ce côté, le PC fait le job. C'est très bon, mais à ce prix, la concurrence propose encore mieux.
performances
9
C'est l'une des réussites de cette machine. La puce Intel Core i5-8305G permet de faire tourner correctement la plupart des jeux modernes et réputés gourmands. Même avec ces performances, la machine reste un ultraportable, ce qui en fait un vrai PC de jeu à emporter partout.
autonomie
6
7 heures et 30 minutes de lecture vidéo en streaming, c'est ce que propose ce Dell XPS 15 2-en-1. C'est mieux que la moyenne sur PC, mais c'est assez faible pour un ultrabook. La batterie de 75 Wh semble trop faible par rapport à la batterie de 97 Wh du XPS 15 classique.
logiciel
7
La dernière version de Windows 10 avec quelques logiciels Dell bienvenus en supplément, c'est très bien. L’expérience logicielle proposée par Windows 10 n'est en revanche pas à la hauteur quand la machine passe en mode tablette, le Microsoft Store est vide et l'ergonomie de l'ensemble reste bancale.
Note finale du test 7/10
On ne peut pas dire que ce Dell XPS 15 2-en-1 déçoit. Il s'agit d'une machine bien conçue, plutôt fine, mais aussi assez puissante et dotée d'un bel écran. Pourtant, la marque ne réussit pas à faire aussi bien qu'avec le reste de sa gamme XPS. On a en fait du mal à comprendre l’intérêt de l'aspect convertible sur une machine de 15 pouces, et avec Windows 10 qui ne propose pas un mode tablette convaincant.

Avec un prix débutant à 1800 euros, cet ordinateur fait partie des machines les plus chères du marché, et semble faire payer très cher cet aspect hybride peu convaincant. On espère en tout cas retrouver la puce hybride Intel et AMD dans d'autres solutions à l'avenir. Elle se montre performante et capable de faire tourner les derniers jeux à la mode.

Si vous êtes fan de la série Dell XPS et que vous souhaitez absolument un convertible, cet XPS 15 2-en-1 est fait pour vous. Si ce n'est pas le cas, on conseillera plutôt le XPS 15 classique ou un autre excellent ultraportable sur le marché.
  • Points positifs
    • Les performances (Witcher 3 qui tourne sur un ultrabook !)
    • Un ultrabook convertible qui reste confortable en mode PC
    • La connectique moderne et universelle basée sur l'USB-C
    • Windows 10 sans bloatwares
  • Points négatifs
    • Une machine lourde en mode tablette
    • Windows 10 ne tient pas la concurrence en mode tablette
    • L'autonomie un peu décevante
    • Pas de carte SD sur une machine de cette taille