La Comission européenne a jugé que Google profitait de la position dominante d’Android sur le marché mobile. La mise en conformité du géant passe par un choix plus libre donné aux utilisateurs concernant le navigateur et le moteur de recherche.

En 2018, la Comission européenne a infligé une amende record à Google. En cause, la firme a mené des pratiques anticoncurrentielles sur Android lui permettant de mettre en avant ses propres produits, au détriment des autres.

Google a annoncé une mise à jour d’Android pour l’Europe qui devrait corriger certaines de ces actions.

Choix du navigateur et du moteur de recherche

Dans un article sur son blog officiel, Google annonce qu’une mise à jour va demander aux utilisateurs, sur les appareils existants comme sur les nouveaux appareils, quels navigateur et moteur de recherche ils aimeraient utiliser.

Cela rappelle le fameux écran de choix proposé par Microsoft avec Windows entre 2010 et 2014, qui permettait à l’utilisateur de choisir une alternative à Internet Explorer.

La fenêtre de choix du navigateur sur Windows

Ici, il sera cette fois question de choisir une alternative à Google Chrome. La firme n’a cependant pas donné de précision concernant la date de sortie de cette mise à jour, la façon dont elle sera déployée, ou encore la sélection de navigateurs qui sera proposée à l’utilisateur.

Le moteur de recherche est aussi concerné par cette annonce. Il serait ainsi possible de configurer son smartphone pour utiliser Qwant, Bing ou DuckDuckGo à la place de Google. Là aussi, la firme n’a pas donné de détails.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android