Détection de spams, SMS vérifiés : Google perfectionne sa messagerie

Là où Google passe, les spams trépassent ?

 

Pour lutter contre le phishing et les spams, Google fait évoluer son service de messagerie. Les SMS automatiques seront désormais vérifiés, tandis que les messages suspects seront analysés en temps réel. Les spams n'ont qu'à bien se tenir.

Protéger les utilisateurs de sa messagerie des spams et autres tentatives de phishing, c’est l’objectif affiché par Google. Dans une note publiée sur son blog, le groupe détaille deux nouveautés en cours de déploiement sur son application Messages. La première concerne les SMS automatiques (que l’on reçoit pour confirmer une connexion à un compte en ligne par exemple) : une vérification permettra d’apporter une couche de sécurité supplémentaire à ces SMS contenant parfois des informations sensibles. La seconde est relative aux SMS suspects, qui seront analysés en temps réel. En cas de suspicion de spam, Google vous le signalera dans un encart dédié.

Les SMS vérifiés en cours de déploiement en France

Comme le précise Google dans son annonce, les SMS vérifiés sont en train d’être déployés dans un total de 9 pays, dont la France. Pour fonctionner, cette fonctionnalité nécessitera toutefois que les entreprises qui envoient des messages automatiques collaborent avec Google. Le groupe précise que la vérification de ces SMS se fera message par message sans que ces derniers ne lui soient pour autant transmis. Une fois les messages vérifiés, un badge apparaîtra et le logo de l’entreprise émettrice sera lui aussi affiché. En France, le comparatif de voyages Kayak et les codes de vérifications de Google seront vraisemblablement parmi les premiers services à profiter de cette vérification.

Déployée en ce moment aux Etats-Unis, la détection de spams en temps réel, l’autre nouveauté annoncée par Google pour Messages, nécessite l’aide de l’utilisateur. A la manière de ce que l’on trouve déjà sur d’autres services de messagerie, les SMS seront filtrés et les messages suspects affichés avec une mention « spam suspecté ». L’utilisateur pourra alors choisir de confirmer à Google qu’il s’agit bien d’un spam ou au contraire de signaler qu’il n’en est rien. Cela permettra au groupe d’affiner avec le temps son algorithme pour une détection plus efficace.

Google précise enfin que les utilisateurs peuvent signaler à l’envie des SMS indésirables que son algorithme n’aurait pas détecté en amont. On apprend par ailleurs que ce système d’alerte s’étend aussi aux liens vers des sites web suspects contenus dans les SMS.

Les derniers articles