Google Assistant veut que vous l’aidiez à ne plus se déclencher par erreur

 

Quelques utilisateurs peuvent voir apparaître dans les options de Google Assistant une option leur demandant d'aider la firme de Moutain View à améliorer ses algorithmes pour éviter les faux positifs.

« Ok Google » ou « Hey Google » sont les phrases qui permettent à Google Assistant de se déclencher sur votre smartphone. Ces commandes vocales sont pratiques, mais ne sont pas exemptes de quelques petits soucis de fonctionnement.

Aider Google Assistant à s’améliorer

Tout le monde a déjà pu expérimenter ces petits ratés : vous dites une phrase anodine que les algorithmes interprètent mal et Google Assistant s’active prêt à vous écouter alors que vous ne lui avez rien demander. Une nouvelle option fait cependant son apparition pour mieux éviter cela.

Comme le révèle 9to5Google, une poignée d’utilisateurs voient apparaître dans le menu de leur Google Assistant une nouvelle fonction baptisée « ‘Hey Google’ sensitivity ». Comprenez : sensibilité de « Ok Google ».

Cet onglet amène sur un écran proposant les technologies de Google Assistant liées à la voix et livrant une explication plus détaillée.

Sauvegardez des enregistrements audio sur cet appareil et aidez Google à améliorer les technologies vocales pour tout le monde. Vos enregistrements audio restent sur votre appareil tandis qu’une technologie préservant la confidentialité combine les informations provenant de vous et de nombreux autres participants pour aider l’Assistant à apprendre au fil du temps et à développer de meilleures fonctionnalités intelligentes.

En d’autres termes, les utilisateurs qui activent cette option nourriront l’intelligence artificielle derrière Google Assistant pour que ce dernier ne se déclenche plus par erreur et, à l’inverse, s’active bien dès qu’on le sollicite.

Une fonction similaire a déjà fait son apparition sur Google Home pour éviter que les objets connectés de la maison, comme les Smart Display, se déclenchent inopinément.

Quid de la confidentialité des données ?

Pour rassurer au sujet de la confidentialité des données, Google précise que les enregistrements audio — jusqu’à 20 par jour — ne sont sauvegardés que sur le téléphone. Les serveurs de la firme, eux, ne reçoivent qu’une sorte de compte-rendu sur les modèles détectés pouvant poser problème.

Sur le téléphone, les enregistrements sont chiffrés — le processus a lieu quand l’appareil est inactif, en charge ou connecté au Wi-Fi. Les données sont ensuite automatiquement supprimées après 63 jours.

Le procédé utilisé ici est appelé apprentissage fédéré et déjà utilisé sur Gboard. Cela permet de récolter des informations tout en préservant l’anonymat des utilisateurs, un peu comme la confidentialité différentielle sur Google Maps.

Les derniers articles