Nouveau coup dur pour Huawei qui prépare le ralentissement de sa production de smartphones

Les jours se suivent et se ressemblent

 

Rien ne va plus chez Huawei. Face à l’intensification des sanctions américaines à son encontre, le géant chinois enchaîne les déboires. Selon des sources provenant des usines de fabrication, Huawei commence à réduire ses commandes de composants pour sa production de smartphones.

huawei p40

Huawei commence à ralentir la production de smartphones indiquent certains fournisseurs chinois // Source : Frandroid

Donald Trump réussira-t-il à abattre le géant Huawei ? Pour le moment, son travail de sape semble payer. En interdisant à toute entreprise utilisant des technologies américaines à travailler avec le géant chinois, le président américain a considérablement affaibli son ennemi.

Les conséquences de ce nouveau décret sont dramatiques pour Huawei : désormais, il lui est impossible d’utiliser des puces intégrant des technologies américaines. Aussi, les prochains Mate 40 seront les derniers smartphones à embarquer une puce Kirin fabriquée par Hisilicon. Face à ce constat d’échec, de nombreux ingénieurs ont d’ailleurs quitté le navire apprenait-on la semaine dernière.

Quelques jours plus tard, de nouvelles sources indiquaient que l’entreprise entrait dans « un mode de survie chaotique » en mettant la pression sur ses fournisseurs pour livrer un maximum de puces et composants nécessaires à la fabrication de ses smartphones. Une situation critique que le constructeur ne daigne commenter pour le moment.

Huawei ralentit la production de smartphones pour mieux anticiper la baisse des ventes

Si le géant chinois fait preuve de mutisme, ses fournisseurs et autres partenaires ne se privent pas de commenter les coulisses de cette affaire sans précédent. Selon l’un d’entre eux, Huawei réduit ses commandes de composants en prévision d’un ralentissement de la production. Selon Digitimes, le constructeur anticipe les baisses de ventes liées aux sanctions américaines.

En effet, si Huawei continue d’enregistrer d’excellents chiffres de ventes, il peut avant tout remercier les consommateurs chinois qui, par sentiment de patriotisme, ont privilégié ses modèles. Mais en Europe, l’avenir de Huawei semble bien sombre.

Après l’impossibilité d’utiliser les services Google, le géant chinois va devoir maintenant trouver une solution pour contourner les restrictions matérielles. Un défi bien plus grand, presque impossible à relever. À moins que Donald Trump n’assouplisse sa position en accordant une licence temporaire et ciblée (pourquoi pas Qualcomm par exemple). Mais cette hypothèse semble peu réaliste au regard de l’acharnement du Président américain depuis plusieurs mois maintenant contre les entreprises chinoises.

Huawei a livré plus de smartphones que Samsung au deuxième trimestre de 2020 et s’approprie ainsi la place de leader du marché à la place du Sud-Coréen. Un statut exact, mais qu’il faut cependant nuancer…
Lire la suite

Les derniers articles