Mercedes EQS officialisée : 770 km d’autonomie et un intérieur futuriste pour la berline électrique

Puissance, autonomie, intérieur, technologie

 

Mercedes a officialisé la tant attendue berline électrique Mercedes EQS. Puissance, autonomie, intérieur, technologie : voici la présentation complète de cette concurrente de la Tesla Model S.

La Mercedes EQS était probablement l’une des voitures électriques les plus attendues de l’année 2021. La désormais concurrente de la Tesla Model S était attendue de pied ferme au regard des nombreux teasings aperçus ces derniers mois, laissant augurer une autonomie débordante et un intérieur inédit et totalement futuriste.

La marque allemande a officiellement présenté son véhicule en ce jeudi 15 avril par le biais d’une vidéo publiée sur son site et un communiqué de presse. Que doit-on retenir ? Que la Mercedes EQS est déclinée en deux versions pour sa sortie : l’EQS 450+ et l’EQS 580 4MATIC.

Mercedes EQS : une autonomie débordante

Malheureusement, la firme d’outre-Rhin ne communique qu’une capacité de batterie de 107,8 kWh et ne mentionne qu’un seul et unique rayon d’action : 770 kilomètres (WLTP), soit une autonomie supérieure à la Tesla Model S Grande Autonomie (663 km), mais en dessous de la version Plaid+ (837 km), qui n’arrivera néanmoins que fin 2021, si ce n’est 2022.

Pour le reste des caractéristiques, ce tableau récapitulatif vous donne une idée de ce qu’elle a dans le ventre en termes de puissance. Au jeu du 0 à 100 km/h, la Tesla Model S sort cependant les muscles et survole son sujet comparé à la Mercedes EQS. Mais en somme, ce n’est pas le plus important.

 Mercedes EQS 450+Mercedes EQS 580 4MATIC
TransmissionPropulsionQuatre roues motrices
Puissance333 ch523
Couple568 Nm855 Nm
0 à 100 km/h6,2 s4,3 s
Vitesse max.210 km/h210 km/h

Mercedes précise par ailleurs qu’une version Performance d’une puissance de 760 ch fera son apparition, sans préciser quand. Côté recharge, la Mercedes EQS est compatible avec une puissance de 200 kW sur des bornes rapides en courant continu. De quoi retrouver 300 kilomètres d’autonomie en l’espace de 15 minutes, assure la marque — ou passer de 10 à 80 % en 30 minutes.

Mise à jour à distance

« L’EQS marque le lancement d’une nouvelle génération de batteries dont la densité énergétique est nettement supérieure », annonce le constructeur. « Le logiciel innovant de gestion de la batterie, développé en interne, permet des mises à jour over the Air (OTA). De cette façon, la gestion de l’énergie reste à jour tout au long du cycle de vie ».

Mercedes mentionne la présence d’une recharge bidirectionnelle, pour l’instant réservée au marché japonais. Toujours au chapitre de la recharge, les clients européens de Mercedes me Charge pourront « utiliser le réseau de recharge rapide Ionity gratuitement pendant un an », annonce le fabricant, qui souhaite rendre son véhicule encore plus attractif.

Les mises à jour à distance, justement, seront légion. La voiture sera par ailleurs en mesure de comprendre votre configuration initiale et de s’adapter au conducteur selon ses préférences personnelles. Bref, un véhicule qui se veut intelligent et capable d’emmagasiner une grande quantité d’informations grâce à ses 350 capteurs.

« Ceux-ci relèvent les distances, les vitesses et les accélérations, les conditions d’éclairage, les précipitations et les températures, l’occupation des sièges ainsi que le clignement des yeux du conducteur ou les propos des passagers », poursuit Mercedes.

L’Hyperscreen MBUX dopé à l’IA

Justement, en analysant le clignement des paupières grâce à une caméra placée sur l’écran du conducteur, la voiture peut alerter le conducteur s’il rentre dans une phase de microsommeil. Cette fonctionnalité est cependant liée à l’Hyperscreen MBUX, la fameuse interface futuriste du véhicule, qui est disponible en option.

L’Hyperscreen MBUX est composé de trois écrans « placés sous un verre de couverture ». « L’écran OLED de 12,3 pouces destiné au passager lui offre sa propre zone d’affichage et de commande. Les fonctions de divertissement n’y sont disponibles que pendant la conduite, dans le cadre des réglementations légales en vigueur dans le pays », peut-on lire.

Mercedes EQS : date de sortie et prix encore inconnus

Boostée à l’intelligence artificielle, l’Hyperscreen MBUX s’adapte à l’utilisateur et lui soumet des suggestions personnalisées « pour de nombreuses fonctions d’infodivertissement, de confort et du véhicule ». L’interface affiche également les applications les plus importantes selon « la situation et le contexte au premier niveau, dans le champ de vision de l’utilisateur ».

Le véhicule profitera aussi de roues arrière directrices de série, « avec un angle de braquage pouvant atteindre 4,5° ». Mieux : un angle de braque de 10° pourra être attribué à la direction de l’essieu arrière soit au moment de l’achat, ou en l’activant ultérieurement via une mise à jour OTA. Un moyen pour le véhicule de gagner en maniabilité.

En option, la Mercedes EQS aura aussi le droit à des portes automatiques à l’avant et à l’arrière. Si le propriétaire s’approche, les poignées affleurantes sortent en premier, suivies de la porte du conducteur, qui a aussi l’opportunité d’ouvrir les portes arrière à distance.

À l’heure de rédiger ces lignes, Mercedes n’a pas précisé de date de sortie ni de prix.

Les derniers articles