Microsoft a fait une annonce de poids lors de sa conférence E3 2018 pour Xbox : le rachat de 4 studios de développement ainsi que la création d’un cinquième. Voici tout ce qu’il vous faut savoir sur leur histoire et leurs jeux.

Les traditionnelles conférences pré-E3 ont déjà commencé, et celle dédiée à la Xbox de Microsoft se déroulait le dimanche 10 juin à 22 heures.

Outre de nombreux jeux, le constructeur / développeur a fait une annonce de taille : l’intégration (ou plutôt acquisition) de quatre nouveaux studios de développement pour les Microsoft Studios, ainsi que la création d’un nouveau développeur. Mais qui sont-ils et que peut-on attendre de leur part ?

Ce dossier vous permettra de revenir sur l’histoire de chacun d’entre eux, et définir le niveau qualitatif de ceux-ci par le biais de leurs précédentes productions afin de mieux cerner ce que Microsoft vous proposera à l’avenir.

NDLR : les notes Metacritic sont ici utilisées moins comme un indicatif de qualité intrinsèque d’un jeu qu’une évaluation de l’accueil de la presse.

Undead Labs, créateurs de State of Decay

Historique

Undead Labs est un studio américain basé à Seattle, Washington en 2009. Comme son nom l’indique, son principal leitmotiv est de créer des jeux… de zombies. Sa particularité est toutefois surtout d’avoir été fondé par Jeff Strain, un ancien de Blizzard Entertainment ayant été en charge du développement de World of Warcraft. C’est à lui que l’on doit l’éditeur de cartes de StarCraft, mais aussi la co-fondation du studio NCSoft (Guild Wars).

Bref, le monsieur a de la bouteille, et a fait connaître son studio grâce au jeu State of Decay. Il s’agit d’un jeu de survie en monde ouvert se déroulant évidemment dans un contexte d’apocalypse zombie. Il a été très bien reçu par la presse et s’est constitué une belle communauté de fans pour son gameplay addictif tout en crafting. Il aura eu le droit à une réédition sur Xbox One avant l’annonce d’une suite directe toujours bien accueillie, dans la lignée du jeu précédent.

Les deux jeux du studio ayant été directement publiés par Microsoft, il n’est pas étonnant que celui-ci finisse par rejoindre le giron du géant. Cette acquisition solidifie le statut d’exclusivité de la licence State of Decay, et pourrait également donner les fonds nécessaires au studio afin de la transformer en véritable production AAA à destination du grand public.

Créations notables

Nom du jeu Plateformes Date de sortie Éditeur Metacritic
State of Decay Xbox 360, Xbox One, PC 5 juin 2013 Microsoft Studios 78 / 100
State of Decay 2 Xbox One, PC 22 mai 2018 Microsoft Studios 68 / 100

Prochain jeu à venir

Nous n’en avons pour le moment pas la moindre idée. Pour patienter, voici le trailer de lancement de State of Decay 2.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Playground Games, créateurs de Forza Horizon

Historique

Si la licence Forza a été créée à l’origine par le studio américain Turn 10 fondé par Microsoft, sa déclinaison plus arcade Horizon est développée depuis ses débuts par le studio anglais Playground Games. Celui-ci a été fondé en 2010 par des anciens de divers développeurs, et notamment Codemasters, Criterion ou encore Sony Liverpool. En somme, la culture du studio a toujours été très portée sur les jeux de courses.

Années après années, la licence Forza Horizon aura réussi à gagner le même respect d’estime et critique que la série d’origine, quand bien même son gameplay est plus porté sur l’arcade et le fun immédiat que la simulation stricte. Son acquisition n’est une nouvelle fois pas une surprise, et ne fait finalement que graver dans le marbre le fait que Playground Games est un studio important pour Microsoft.

Créations notables

Nom du jeu Plateformes Date de sortie Éditeur Metacritic
Forza Horizon Xbox 360 26 octobre 2012 Microsoft Studios 85 / 100
Forza Horizon 2 Xbox 360, Xbox One 3 octobre 2014 Microsoft Studios 86 / 100
Forza Horizon 3 Xbox One, PC 27 septembre 2016 Microsoft Studios 91 / 100

Prochain jeu à venir : Forza Horizon 4

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Ninja Theory, créateurs de Hellblade

Historique

Peut-être le créateur le plus controversé de la liste, Ninja Theory s’appelait Just Add Monsters pour sa fondation en 2004 et la sortie de son premier jeu Kung Fu Chaos, avant d’adopter son nouveau nom pour son deuxième jeu Heavenly Sword. Studio anglais fondé par Mike Ball, Nina Kristensen et Tameem Antoniades, il aura connu une existence houleuse sur le marché du jeu vidéo.

Peu après sa fondation, il fut racheté par Argonaut Games. Après la liquidation de ce dernier, le studio a été contraint de se racheter lui-même pour survivre. Il fut alors sauvé par le contrat d’exclusivité de Sony pour la sortie de Heavenly Sword, l’un des jeux de lancement de la PS3. Par la suite, il développera Enslaved en partenariat avec Bandai Namco, un titre n’ayant pas connu un grand succès commercial.

C’est probablement DmC : Devil May Cry, reboot de la série du créateur Hideki Kamiya développé en partenariat avec Capcom, qui lui aura le plus fait du tort. Et pour cause : l’univers graphique et l’humour cru du titre ont reçu un accueil virulent de la part des joueurs fans de la production originale, au point que le studio reçut plusieurs menaces de morts. Le studio était alors surtout connu pour avoir été l’un des rares à ne jamais renouveler ses partenariats éditeurs pour un deuxième titre.

Suite à cette expérience, Ninja Theory a produit et développé Hellblade, un jeu explorant le thème de la psychose et des troubles mentaux. Très bien reçu par la critique et les joueurs, il entamait le nouveau modèle « AAA indépendant » dont se réclamait le studio, à savoir des jeux à petit budget et grande qualité de production.

L’acquisition d’un développeur avec une telle histoire et une telle identité aussi bien sur le fond que la forme est une bonne chose pour Microsoft, qui va potentiellement pouvoir s’éloigner de son image de « créateur de Halo et Gears of War » et acquérir des productions plus originales.

Créations notables

Nom du jeu Plateformes Date de sortie Éditeur Metacritic
Kung Fu Chaos Xbox 11 avril 2003 Microsoft Game Studios 68 / 100
Heavenly Sword PS3 14 septembre 2007 Sony 79 / 100
Enslaved PS3, Xbox 360, PC 8 octobre 2010 Namco Bandai 80 / 100
DmC : Devil May Cry PS3, Xbox 360, PC, PS4, Xbox One 15 janvier 2013 Capcom 85 / 100
Hellblade : Senua's Sacrifice PS4, Xbox One, PC 4 août 2017 Ninja Theory 81/ 100

Prochain jeu à venir

Là encore, c’est un mystère complet. En attendant, Ninja Theory explique pourquoi avoir accepté ce rachat dans la vidéo qui suit.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Compulsion Games, créateurs de We Happy Few

Historique

Compulsion Games est un studio canadien créé en 2009 par Guillaume Provost, ancien du studio lyonnais Arkane connu pour la série Dishonored. Comme c’est souvent le cas, son équipe a d’abord travaillé sur des projets de commande afin de réunir des fonds pour la sortie de son premier jeu : Contrast.

Il s’agissait de l’un des jeux de lancement de la PS4 très mis en avant par Sony lors de l’annonce de la console. Il fut remarqué par les joueurs et la presse pour son esthétique baroque et son attention particulière portée sur l’atmosphère du jeu, qui s’est avéré être par ailleurs un très bon puzzle/plateforme. Par la suite, on retrouvait le studio à la création de We Happy Few, annoncé pour la première fois en 2015 lors de la PAX East.

Le deuxième titre du studio a été particulièrement remarqué pour son esthétique rétrofuturiste et son ambiance mélangeant le jovial au malsain. Pour beaucoup, le jeu basé dans un univers dystopique inspiré des années 60 rappelle fortement Bioshock, production révérée du créateur aujourd’hui très silencieux Ken Levine. Autant dire que l’attente est très forte autour de ce titre, qui pourrait offrir à Microsoft une expérience solo exclusive importante pour ses consoles.

Créations notables

Nom du jeu Plateformes Date de sortie Éditeur Metacritic
Contrast PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One, PC 29 novembre 2013 Focus Home Interactive 59 / 100

Prochain jeu à venir : We Happy Few

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

The Initiative, nouveau studio

The Initiative n’a aucune histoire, et c’est bien normal : il vient d’être fondé par Microsoft Studios. Sa première production sera donc très certainement à destination de la successeur de la Xbox ; mieux vaut ne pas compter sur le studio pour la fin de vie de la One.

Ceci étant, nous connaissons un point intéressant : il est chapeauté par Darrell Gallagher. Ancien directeur artistique de Crystal Dynamics de 2005 à 2009, il a pris par la suite la tête du studio et fournit aux joueurs le redémarrage de la série Tomb Raider avec Lara Croft sorti en 2013. Autant dire que l’homme sait y faire avec les expériences narratives et calibrées pour le solo, et c’est exactement ce que semble vouloir offrir The Initiative.

Si nous ne connaissons pas son futur titre, sa mission, elle, est placardée sur son site officiel : être un créateur d’histoire innovant. Basé à Santa Monica, où Sony héberge également l’équipe responsable de God of War, The Initiative semble donc avoir pour objectif de créer des titres AAA capables de rivaliser avec les productions des meilleures équipes du concurrent japonais.

À lire sur FrAndroid : Les meilleurs jeux Android gratuits et payants du mois de juin 2018