Une des dernières build de Windows 10, dédiées au Insiders, apporte une fonction qui devrait satisfaire de nombreux utilisateurs. Microsoft teste un nouveau moyen pour appliquer les mises à jour de Windows 10 au bon moment.

Depuis le lancement de Windows 10 en 2015, Microsoft a été critiqué pour le déploiement des mises à jour de l’OS qui s’enclenchent automatiquement, toujours au mauvais moment, et qui redémarre le PC – en faisant perdre aux gens le travail qui n’a pas été sauvegardé. Microsoft a indiqué avoir finalement trouvé une solution à ce problème.

Du machine learning à la rescousse des utilisateurs

Une nouvelle fonctionnalité actuellement disponible dans Windows 10 Insider Preview Build 17723 (RS5) utilise le machine learning (apprentissage automatique) pour prédire le meilleur moment pour un déploiement de mise à jour qui nécessite un redémarrage. Dans un article de blog, la firme de Redmond indique que le système va non seulement vérifier si vous utilisez actuellement votre machine avant de la redémarrer, mais aussi essayer de prédire quand vous allez prendre une pause pour lancer la mise à jour.

Le soucis du timing d’application des mises à jour est le même sur tous les OS, y compris Android, iOS et macOS. Il faut laisser le choix à l’utilisateur d’appliquer la mise à jour quand il le souhaite, pour ne pas le frustrer, mais il faut s’assurer que la mise à jour ne soit pas délaissée. Un enjeu, en particulier lorsque les mises à jour intègrent des correctifs de sécurité importants. C’est le cas des mises à jour de sécurité mensuelles sur Android.

Microsoft avait déjà tenté de trouver des solutions, comme la fonction Active Hours. Elle permet aux utilisateurs d’interdire le PC d’appliquer des mises à jour sur une période donnée – mais cela ne semble pas suffisant pour la plupart des gens. Sur iOS et Android, il est possible de repousser l’installation automatique de la mise à jour la nuit, lorsque le téléphone n’est pas utilisé. Pour le PC, c’est un peu plus problématique : il est souvent éteint la nuit.

Dans tous les cas, le modèle prédictif sera rapidement déployé sur Windows 10.  Si vous faites partie du programme Insider pour tester les premières versions de Windows 10, vous pouvez partager vos commentaires pour informer Microsoft si les mises à jour ont provoqué des redémarrages inattendus, et aider l’équipe à les trier avant qu’elles n’atteignent plus d’utilisateurs.