Aveu d’échec : Cortana de Microsoft deviendra un simple skill pour Google Assistant

 

Microsoft a tenté de s’insérer sur le marché des assistants vocaux… en vain. Après sa fusion avec Amazon Alexa, un skill pour Google Assistant serait en préparation.

Microsoft avait réussi à arriver relativement rapidement sur le marché des assistants vocaux en lançant Cortana sur Windows 10 et ses consoles Xbox One. Pourtant, il n’a jamais réussi à convaincre les consommateurs de l’utiliser, et l’assistant a vite perdu de sa superbe face à ses concurrents très féroces.

Récemment, Microsoft avait déjà montré un premier signe d’abdication : Alexa d’Amazon et Cortana devenaient intégrés, faisant que les espoirs de voir un jour l’assistant Windows devenir un concurrent sérieux s’amenuisaient. Une autre étape serait franchie rapidement.

Cortana en skill pour Google Assistant

Satya Nadella, le grand patron de Microsoft, est revenu sur la situation au micro de Business Insider. Tout d’abord, il justifie la décision de son entreprise concernant le rapprochement avec Amazon :

« Devrait-on, par exemple, faire de Cortana un skill important que quelqu’un utilisant Alexa peut appeler ? Ou devrait-on essayer de jouer la compétition avec Alexa ? Nous avons, très sincèrement, décidé de prendre le premier choix. Parce que Cortana a besoin d’être un skill pour quiconque est un utilisateur de Microsoft Office 365 ».

La compétition n’est donc plus. Mais surtout, l’ouverture va au-delà d’un partenariat avec Amazon : il s’agit d’une réelle volonté qui va également toucher Google Assistant.

« Et vous devriez aussi être capable de l’utiliser avec Google Assistant. Vous devriez pouvoir l’utiliser avec Alexa, comme vous utilisez vos applications sur Android ou iOS. C’est au moins ce vers quoi nous partons ».

Pas d’enceintes connectées pour Microsoft

Voilà qui confirme, à demi-mot mais pour la première fois, le développement d’un skill officiel (comprenez une extension additionnelle) pour Google Assistant. Satya Nadella justifie cette ouverture par le fait de ne pas être intéressé par le marché des enceintes intelligentes type Amazon Echo ou Google Home :

« Nous sommes très conscients des catégories [de produit] sur lesquels nous pénétrons où nous pouvons faire quelque d’unique. Une catégorie importante est celle des enceintes. Pour moi, le challenge est : que pouvons-nous faire sur cette catégorie qui serait unique ? ».

Le PDG indique que ce n’est tout simplement pas le cas. Selon lui, Microsoft n’a pas besoin d’entrer sur ce nouveau marché pour pouvoir en prendre avantage. La stratégie de l’ère Nadella reste donc de miser avant tout sur les services et l’ouverture, ce qui réussit plutôt bien pour le géant américain ces dernières années.

Les derniers articles