Introduction

Le simple Echo et l’accessible Echo Dot ont été rejoints d’un troisième compagnon : l’Echo Plus. Celui-ci se veut être un concurrent abordable du Google Home Max et de l’Apple HomePod en mettant en avant une qualité audio supérieure. Un bon moyen de vous faire passer à Alexa ? Voici notre test.

Ce test a été réalisé à partir d’un produit fourni par la marque.

Design

Face à la forme élancée de l’Amazon Echo classique, cette version Plus est un peu plus massive. Ici, on a plutôt l’impression que l’Amazon Echo Dot a grandi pour devenir un adulte épicurien ayant légèrement abusé des bonnes choses tout en restant assez sobre. Il fait exactement le même diamètre que l’Echo Dot à 9,9 cm, mais est bien plus grand (14,8 cm).

On en retrouve d’ailleurs les bords arrondis et le même tissu entourant son corps. En haut, toujours pas de surprise : nous avons droit à une surface plastique noire matte n’accrochant pas trop les traces de doigts, ainsi que quatre boutons. Deux pour le volume, un pour couper le micro, et le bouton « action » qui permet comme toujours d’activer l’assistant sans dire « Alexa » ou d’interagir avec l’objet pour certains Skills.

Une nouvelle fois, on retrouve la marque de fabrique d’Alexa : ce gros rond LED cerclant le haut de l’appareil, qui s’illumine en bleu dès lors qu’il comprend que l’on s’adresse au produit. Il affiche également souvent du blanc (pour le niveau de volume par exemple) ou de l’orange (lors d’une configuration système) pour au moins donner à l’utilisateur un minimum de retour visuel.

En bas, la configuration est une nouvelle fois similaire à celle de l’Echo Dot. Nous avons droit à un caoutchouc souple qui accroche bien la surface sur laquelle l’appareil est posé, ce qui évitera bien des accidents. Au bas du corps, on retrouve une nouvelle fois la prise alimentation et une prise jack.

Et là encore, c’est à peu près tout pour cet appareil qui n’a pas pour vocation d’être remarqué dans un foyer. Aussi, la mission est une nouvelle fois accomplie : on se fiche un peu de l’Amazon Echo Plus au milieu du mobilier, c’est même à peine si on le remarque. Il lui faudra bien que ses LED s’activent pour que l’on y prête la moindre attention.

Son

Sa spécialité, c’est avant tout la qualité sonore. Ainsi, il s’équipe d’un système beaucoup plus complexe : un tweeter de 20 mm est placé en base de l’appareil, surplombé d’un gros woofer en néodyme de 76 mm au centre de l’appareil. L’appareil promet un son Dolby à 360°.

À l’utilisation, on peut directement dire que l’Echo Plus est (naturellement) l’appareil offrant la meilleure expérience audio de tout le line-up d’Amazon. Le brancher et l’utiliser sans rien retoucher vous offrira déjà une expérience satisfaisante et de quoi rocker votre soirée en toute tranquillité. Le son est net et puissant, ne sature très légèrement qu’une fois l’enceinte poussée dans ses retranchements au plus haut volume, et couvre effectivement beaucoup d’espace à 360°.

Malgré tout… ce n’est pas parfait. Si satisfaisant qu’il puisse être, le son a encore besoin d’un peu d’amélioration. Les graves ont de l’impact, mais manquent un peu de précision malgré tout, les médiums sont bien retranscrits, mais manquent de chaleur et de rondeur, et les aigus sont nettes, mais un peu trop clairs et sans vie. Ces réglages basiques fonctionnent bien pour du hip-hop ou des musiques grunge au son lourd, mais manquent de souligner les voix sur des sons plus complexes aux multiples bandes comme sur du Pink Floyd ou du Queen.

Vous pouvez toujours retoucher l’égaliseur succinct disponible dans l’application Alexa pour réorienter quelque peu la signature sonore, mais le matériel en lui-même ne saura pas faire forcément mieux. Pour une enceinte vendue à 150 euros et qui intègre en prime une intelligence artificielle, on peut tout à fait s’en satisfaire.

À ce prix, on pourrait se demander pourquoi elle est vue comme une concurrente des Google Home Max et Apple HomePod, vendus au double. Tout simplement car Amazon propose un bundle avec deux Echo Plus et un caisson de basse Echo Sub à rajouter pour le même prix. Au vu des performances d’un simple Echo Plus, il n’est pas dit que celui-ci arrive aux mêmes performances. Nous n’avons cependant pas pu tester cette configuration.

En soit, l’Amazon Echo Plus reste un très bon compagnon pour qui veut mettre facilement du son dans son petit salon sans prise de tête, qu’il s’agisse de se détendre le soir ou de faire une grosse soirée entre amis. L’appareil du constructeur américain sait répondre aux deux attentes, quand les audiophiles resteront un brin frustrés.

Notez que l’Echo Plus est le seul appareil de la gamme à pouvoir utiliser sa prise jack aussi bien en entrée qu’en sortie audio. Il vous est donc tout aussi bien possible de brancher un smartphone pour lancer de la musique du smartphone vers l’enceinte Echo Plus que de brancher des enceintes pour envoyer la musique de l’Echo Plus vers les enceintes. Vous pouvez configurer le comportement de la prise jack directement dans l’application. Le Bluetooth est également disponible.

Pour ce qui est des services compatibles, vous n’aurez le droit qu’à Amazon Music ainsi que Spotify. Deezer est accessible par le biais d’un skill, tandis que la radio est gérée par TuneIn. Pour rappel, Amazon et Google sont en froid faisant que YouTube Music ou Google Play Musique ne sont pas accessibles et ne le seront probablement jamais.

Installation et configuration

Comme pour tous les autres appareils de la gamme Echo, si ce n’est peut-être l’Echo Spot, vous aurez besoin d’un smartphone et de l’application Alexa pour pouvoir configurer pour la première fois votre Echo Plus. Comme toujours, le processus est très simple : l’Echo Plus clignote, vous lancez l’application qui le détecte presque automatiquement et vous n’avez plus qu’à rentrer quelques informations si elles n’étaient pas déjà pré-enregistrées sur votre compte Amazon (gratuit à créer).

Et comme sur l’Echo Dot testé du même temps, le configurer sur un autre réseau WiFi après l’avoir baladé est un peu plus frustrant, avec toujours un peu de débrouille avant que l’application Amazon Alexa ne comprenne que votre smartphone est bien connecté à l’appareil Echo.

À l’utilisation

L’expérience Amazon Alexa est toujours bien présente, avec ses hauts et ses bas. Tout d’abord, la nécessité de passer par l’application pour quelques réglages basiques (température en celsius ou kelvin, fuseau horaire, son de l’alarme) est toujours une réalité alors qu’on aimerait pouvoir simplement le dire à l’appareil. Ensuite, il vous est possible de sélectionner entre trois mots déclencheurs : Alexa, Amazon ou Echo.

Le français reste également une langue complexe pour la petite bête, particulièrement lorsqu’elle est mélangée à de l’anglais. Essayer de lancer un titre de musique en anglais demande toujours de croiser les doigts ou comprendre comment Amazon l’entend. Mention spéciale à cette interaction étrange qui m’aura bien fait rire :

Alexa, joue l’album Versus de Pearl Jam

– Désolé, cet album n’est pas disponible.

– Alexa, joue l’album V. S. de Pearl Jam

– D’accord, lancement de l’album Versus par Pearl Jam

L’intelligence reste toujours artificielle. Malgré tout, c’est un défaut commun à tous les assistants vocaux actuels qui ont encore besoin de dialoguer un peu plus avec des êtres humains avant de pouvoir vraiment comprendre toutes les subtilités des langues du monde.

L’Echo Plus prend une nouvelle fois tout son sens dès lors que l’on dispose d’objets connectés, ce qui n’est pas mon cas ni le cas de nombreux foyers. Tous les appareils certifiés Amazon Alexa peuvent être contrôlés à la voix, donnant à l’Echo Plus toute son utilité en tant que centre névralgique des opérations d’un ménage.

À lire sur FrAndroid : Alexa : que peut-on demander à l’IA d’Amazon Echo ?

Sans cela, il peut au moins répondre à vos questions de culture générale et vous assister sur de petites tâches comme lancer un minuteur ou un réveil. Petite subtilité de l’Echo Plus : il intègre également un thermomètre qui permet de demander la température à l’intérieur de la pièce à Alexa. C’est tout bête, mais c’est utile.

Galerie photo

Prix et date de sortie

L’Amazon Echo Plus est d’ores et déjà disponible au prix de 149,99 euros. Vous pouvez l’avoir en 3 coloris : anthracite, gris chiné ou sable, correspondant à la couleur du tissu qui l’entoure. Sachez également qu’elle est disponible en pack comprenant deux Echo Plus et un Echo Sub (caisson de basse) à 329,97 euros.

Où acheter le Amazon Echo Plus au meilleur prix ?

Note finale du test 8/10
Malgré son nom, l'Amazon Echo Plus n'est pas un appareil au rabais mais peut-être l'une des enceintes de salon les plus accessibles et intéressantes du marché. Le son a évidemment ses défauts à ce prix en étant très clair mais en manquant de rondeur, mais il reste tout à fait acceptable aussi bien pour animer une soirée que se détendre au coin du feu facilement.

Pris sous cet angle, l'Amazon Echo Plus est donc un enceinte efficace qui est prête à répondre à la moindre de vos questions et vous assister sur les petites tâches. Et tout cela en étant évolutive, vous permettant de connecter petit à petit au fil des années et des envies toujours plus d'appareils à contrôler à la voix. À ce titre donc, elle a un intérêt certain pour ceux cherchant une enceinte facile à configurer et de bonne facture qui est prête à suivre les possibles révolutions des années futures.
  • Points positifs
    • Son puissant à 360°
    • Design sobre et passe-partout
    • Reconnaissance rapide
    • Entrée et sortie jack
  • Points négatifs
    • Qualité audio perfectible (sans être mauvaise)
    • L'absence de Google se ressent
    • Difficultés avec la langue française