Microsoft Flight Simulator modélise Paris de manière bluffante

Une France vue du ciel encore plus réaliste

 

Dans sa mise à jour 4, Flight Simulator rend hommage à la France. Le jeu de simulation de vol propulsé par les serveurs Microsoft Azure et le savoir-faire d'Asobo Studio a dédié ses améliorations à une reconstitution encore plus pointue de la France et tout particulièrement de Paris, qui profite d'une reconstitution 3D la plus fidèle possible.

Toute la capitale et les monuments ont été scannés en 3D pour intégrer Flight Simulator

Toute la capitale et les monuments ont été scannés en 3D pour intégrer Flight Simulator // Source : Microsoft / Asobo Studio

Microsoft Flight Simulator était déjà un jeu à couper le souffle avec sa reconstitution de la planète à survoler en avion. Au fil des mises à jour, les équipes d’Asobo Studio, le créateur du jeu, peaufinent détail après détail le monde qui nous entoure pour le rendre encore plus réaliste. « C’est le projet d’une vie », lâche Martial Bossard, producteur du jeu. « Le jeu qu’on essaie de faire évolue forcément dans le temps. C’est un calendrier sans fin qui nous attend. Après chaque mise à jour, amélioration visuelle, on repassera pour peaufiner les détails. On le sait. »

Et il faut dire que la mise à jour 4 qui est déployée à compter de ce mardi soir amène son lot de nouveautés et d’améliorations, pour le plus grand bonheur des pilotes virtuels français. Car elle est principalement dédiée au peaufinage des paysages hexagonaux, ainsi qu’à ceux du Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg). Et vous allez en prendre plein les yeux !

La France vue du ciel comme jamais

« Comme pour l’ensemble de Flight Simulator, on a utilisé toutes les techniques disponibles pour améliorer le monde et offrir une expérience la plus immersive possible », explique David Dedeine, directeur créatif chez Asobo Studio. « C’est important d’offrir des points de navigation les plus réalistes possible pour se repérer dans le ciel et pour la navigation à vue. Et puis, c’est aussi du plaisir que de s’émerveiller du monde. »

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Au total, ce sont plus d’une centaine de bâtiments qui font leur apparition sous leur véritable aspect et plus de manière procédurale, comme l’IA de Microsoft avait pu le faire au lancement du jeu pour de nombreux lieux. Ils ont été modélisés en 3D de manière plus réaliste et exacte. Un gain énorme notamment pour les monuments qui ne sont plus juste de la photo satellite « gonflée » pour donner du volume. Ils sont ici tels qu’on les connaît.

En France, on peut ainsi survoler la Citadelle de Lille, les ponts de Normandie ou de Saint-Nazaire, le viaduc de Millau, mais aussi les falaises d’Étretat, le Pic du Midi, le château d’If ou encore la Saline royale d’Arc-et-Senans. Même le célèbre Fort Boyard, dont les premiers joueurs français avaient critiqué le « relief aplati » façon image satellite, a le droit cette fois à une reproduction fidèle et majestueuse.

Fort Boyard

Fort Boyard // Source : Microsoft / Asobo Studio

Le Mont-Blanc ou encore le Pic du Midi peuvent aussi être approchés. Cette fois, plus de sommets montagneux un peu trop arrondis, à se croire perdu au-dessus des volcans d’Auvergne. Grâce au machine learning et à l’ajout de données, cumulés au travail d’artistes pour peaufiner les détails, Flight Simulator parvient à rendre grâce aux Alpes et aux Pyrénées avec un véritable relief accidenté, quasiment à l’échelle. « On a utilisé plusieurs technologies pour recréer la beauté de la Terre », détaille Martial Bossard. « Nous apportons de nouvelles données améliorées avec notamment une carte d’élévation numérique et de la photogrammétrie dans certains lieux, comme Paris. Microsoft a acheté ces images qui proviennent d’avions qui survolent des lieux et scannent en 3D en quelque sorte. Cela apporte une finesse de la reconstitution. » 

Un avant/après étonnant de la France de Flight Simulator

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Paris plus vrai que nature

Et avec cette mise à jour 4, c’est Paris qui en sort visuellement grandi. « Toute la capitale a été scannée en photogrammétrie. Les bâtiments sont exacts, les monuments aussi », s’enthousiasme David Dedeine. « Ensuite, des artistes travaillent les détails pour que la Tour Eiffel ait l’air encore plus vraie avec ses éléments architecturaux spécifiques. Mais elle est bien là en relief, avec ses éléments. Beaubourg aussi en profite. Si vous trouvez votre immeuble, vous allez pratiquement pouvoir voir votre fenêtre dans le jeu ! »

Dans le jeu, on découvre ainsi le Grand Palais ou même la place de l’Étoile et l’Arc de Triomphe plus réalistes que jamais, le tout peaufiné « à la main ». Les bords de Seine, Notre-Dame de Paris, qui apparaît époustouflante dans son lustre d’avant incendie, ou encore le Sacré-Cœur donnent un autre aperçu de la Ville lumière. Ne cherchez pas la proche banlieue en revanche. Seule la capitale profite du traitement de 3D haute définition, et une partie de La Défense. Le reste des villes limitrophes a tout de même été visuellement amélioré.

Basilique du Sacré-Cœur à Paris

Basilique du Sacré-Cœur à Paris // Source : Microsoft / Asobo Studio

Paris profite donc d’une mise en relief pour faire oublier la première vision un peu plane de la ville. Amsterdam profite également d’un traitement en photogrammétrie dans cette mise à jour qui donne aussi un nouveau souffle aux paysages de la Belgique, du Luxembourg et des Pays-Bas.

L’aéroport de Nice-Côte d’Azur est l’autre haut lieu de l’Hexagone qui a les faveurs de la mise à jour et qui a été modélisé à la main, avec ceux de Rotterdam et Genève. La fidélité des pistes, la logique de décollage et atterrissage des appareils, les noms et taxiways ont été respectés pour apporter encore plus de réalisme. Trois lieux qui « offrent une approche en avion bien spécifique » et qui méritaient d’être peaufinés, explique Martial Bossard. À vous les atterrissages par la côte, au milieu des montagnes ou avec un espace plus réduit. Une centaine d’autres aéroports du monde profitent également d’améliorations visuelles et logistiques.

La mise à jour de Microsoft Flight Simulator est d’ores et déjà disponible pour tous les joueurs PC. En revanche, l’arrivée prochaine d’une version console reste toujours un mystère. Dommage pour les joueurs Xbox qui ne peuvent encore profiter des merveilles visuelles du monde conçu par Asobo Studio et porté par la puissance des serveurs Azure. On sait simplement que ce n’est qu’une question de mois — et sans doute technologique — pour que tous les pilotes en devenir en bénéficient. En attendant, le jeu continue de profiter du cloud pour améliorer le rendu météo et cartographique d’un jeu toujours plus ambitieux.

Notre-Dame de Fourvière à Lyon dans Microsoft Flight Simulator

Notre-Dame de Fourvière à Lyon dans Microsoft Flight Simulator // Source : Microsoft / Asobo Studio


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles