Nvidia GeForce RTX 3080 : les constructeurs s’expliquent quant aux problèmes de crash

Tour d'horizon des réponses apportées par Nvidia et les fabricants de RTX 3000

 

Après des jours de silence pour les uns, de réponses un brin évasives pour les autres, les constructeurs de GeForce RTX 3080, partenaires de Nvidia, s'expriment sur les problèmes de stabilité rencontrés par les joueurs. Voici un résumé de leurs déclarations.

ASUS compte parmi les marques qui ont choisi de s’exprimer au sujet des problèmes de stabilité de certaines RTX 3080

ASUS compte parmi les marques qui ont choisi de s’exprimer au sujet des problèmes de stabilité de certaines RTX 3080 // Source : Asus

Certaines semblent dans le déni, d’autres expliquent ne pas être concernées, et quelques unes misent avant tout sur des solutions logicielles… pour un problème qui semblent essentiellement matériel. Alors que les RTX 3080 sont sujettes, pour certaines, à des soucis de stabilité en jeu lorsque la barre des 2,0 GHz est passée, les principaux partenaires de Nvidia s’expriment.

Comme nous l’avons détaillé en début de semaine dans un article dédié, la défaillance de certains modèles de RTX 3080, issus de la plupart des fabricants tiers, viendrait bien d’un type de condensateur utilisé sur le PCB des cartes graphiques pour « filtrer » les interférences électriques du courant transmis au GPU. Ces condensateurs, de type POSCAP, supporterait mal les hautes fréquences au point de rendre la carte inopérante en jeu dans certains cas de figure. Un souci majeur qui s’ajoute à des difficultés d’approvisionnement pour les cartes de nouvelle génération lancées par Nvidia plus tôt en septembre.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Les réponses des constructeurs… sont aussi variées que possible

Commençons par Nvidia. La marque au caméléon a transmis un bref communiqué à l’un des journalistes de PC World, dans lequel elle assure que le nombre de condensateurs POSCAP n’est pas nécessairement à la racine des problèmes de stabilité rencontrés par certains de ses partenaires. Le chinois Colorful compte parmi les tous premiers constructeurs tiers à avoir signalé à la presse un problème sur ses RTX 3080. La marque a depuis rappelé l’intégralité des unités de prêt envoyées en test aux différentes rédactions.

De son côté, EVGA a pour sa part opté pour un communiqué évoquant un changement de design… et des retards de livraisons. On y lit notamment : « Au cours de nos tests de contrôle qualité en vue de la production en masse, nous avons découvert qu’une solution complète basée sur 6 condensateurs POSCAPs ne pouvait pas passer les tests d’utilisation réelle. Il a fallu presque une semaine d’efforts à nos équipes de R&D pour trouver la cause du problème et réduire les POSCAPs à 4 tout en ajoutant 20 capuchons MLCC [Multilayer Ceramic Chip Capacitors, un autre type de condensateurs plus couteux, mais supportant mieux les fréquences élevées, NDLR] avant d’expédier les cartes de production, c’est pourquoi la série EVGA GeForce RTX 3080 FTW3 a été retardée au lancement ». « Aucune carte EVGA GeForce RTX 3080 FTW3 EVGA dotée de 6 condensateurs POSCAPS n’a été expédiée », assure enfin la marque.

ASUS explique quant à lui que ses cartes ne sont pas confrontées aux problèmes de stabilité, parce qu’elles misent essentiellement sur des condensateurs MLCC. « Durant le développement, nous avons découvert que les condensateurs MLCC apportent une amélioration à la marge d’overclocking des RTX 3090 et 3080. Nous avons donc apporté des modifications aux spécifications de nos cartes avant de commencer à les expédier aux testeurs et aux clients », a indiqué le groupe.

Chez MSI, on compte visiblement surtout sur les mises à jour de Nvidia pour remédier au problème. La marque utilise en effet bel et bien entre 4 et 5 condensateurs POSCAP sur ses cartes « Gaming » et « Ventus », en complément d’un à deux réseaux de condensateurs MLCC. Contrairement à ce que plusieurs médias spécialisés avaient laissé entendre en début de semaine, le constructeur taïwanais assure ne pas avoir modifié son design en cours de route. « MSI assume ses décisions de conception pour son catalogue de cartes graphiques GeForce RTX 30 Series qui comprend des modèles GAMING et des modèles VENTUS. MSI utilise un groupe de condensateurs mixtes dans ses conceptions afin de bénéficier des atouts des SP-Caps (POSCAPs) et des MLCC », explique notamment la marque.

Zotac a lui aussi pris la parole, sur les réseaux sociaux, pour reconnaitre des problèmes de stabilité avec certaines RTX 3080. Le fabricant demande notamment à ses clients ayant acheté une RTX 3080 Trinity de bien vouloir remplir un formulaire. Visiblement indisponible en France à cette heure, les clients français ont tout intérêt à joindre directement le SAV de Zotac en cas de problème avec leur carte. La marque présente pour le reste ses excuses.

Galax et Gainward (propriétés de Palit Microsystems) ont eux aussi partagé des communiqués, mais uniquement en chinois. Traduits par VideoCardz, ils évoquent la présence d’entre 4 et 6 condensateurs POSCAP suivant les modèles de RTX 3080, doublés de 10 à 20 condensateurs MLCC. Galax précise que son modèle équipé de 6 condensateurs POSCAP n’a pas encore été commercialisé, il fait ainsi l’objet « d’optimisation » avant son entrée sur le marché. Les deux groupe rappellent par ailleurs que leurs cartes profitent de 3 ans de garantie. Une garantie qu’il faudra mettre à contribution en cas de problème.

Inno3D s’est pour sa part contenté d’un simple mail de deux lignes envoyé à certains médias, dont VideoCardz. On y lit seulement « À tous les utilisateurs actuels et acheteurs potentiels, soyez assurés que les GeForce RTX Series 30 d’Inno3D / iChill ne sont victimes d’aucun problème de stabilité ».

Enfin, Gigabyte prend la défense des condensateurs POSCAP. « Il est faux de croire que les condensateurs POSCAP pourraient, de manière indépendante, provoquer un crash matériel (…). Les POSCAP et les MLCC ont des caractéristiques et des utilisations différentes, il n’est donc pas vrai d’affirmer qu’un type de condensateur est meilleur que l’autre ». Le fabricant taïwanais explique s’être basé sur le design de référence de Nvidia pour concevoir ses modèles, et assure que ses différentes versions de RTX 3080 ont toutes passé les tests de pré-production avec succès. Gigabyte assure par ailleurs que le prix des POSCAP et MLCC est identique et qu’il n’ajoute pas à ses cartes graphiques des composants au rabais. Comme MSI, la firme invite enfin ses clients à installer au plus vite les derniers pilotes Nvidia, déployés ce 29 septembre.

Les derniers articles